Picture of guests getting key card in hotel.

Bilan 2019 : une belle année pour l’hôtellerie en région Sud !

Avec 23,4 millions de nuitées, l’hôtellerie en Provence-Alpes-Côte d’Azur enregistre son meilleur résultat depuis 10 ans et une hausse de +3% de la fréquentation. Le taux d’occupation a progressé d’1 point pour atteindre 60%.

Retour des clientèles françaises

La progression enregistrée dans l’hôtellerie régionale est le fait de la clientèle française comme des clientèles internationales. Le rythme de progression est toutefois plus rapide du côté des clientèles françaises +4,1% contre +1,3% pour les clientèles internationales.

Rappel 2018/2017 : – 0,7% pour les clientèles françaises et + 2,4% pour les clientèles internationales.

Les clientèles internationales toujours en hausse

Parmi, les clientèles internationales, ce sont les clientèles européennes qui progressent le plus +1,5% contre +0,8% pour les marchés lointains. Parmi nos marchés prioritaires, les clientèles allemandes (+4%), des Etats-Unis (+12%), russes (+22%) et des PECO (+7%) font partie des plus belles progressions. Pour les autres marchés, on note une bonne dynamique des clientèles en provenance du Japon (+23%).
Quelques marchés lointains sont cependant en baisse, la Chine et le Moyen-Orient (avec respectivement -9% et -20%) qui peut s’expliquer pour la Chine par une politique privilégiant les voyageurs intérieurs.
En 2019, la part des clientèles internationales s’élève à 39%.

Une saisonnalité marquée par une progression des ailes de saison

En 2019, la fréquentation des hôtels enregistre de belles évolutions au cours des ailes de saison (+7% en avril et en juin +6% en octobre et +5% en novembre). La hausse est par ailleurs plus contenue en haute saison (stable en juillet et +2,8% en août). Cette tendance observée déjà depuis 2010 se confirme donc pour cette année et abonde la stratégie du Comité Régional de Tourisme : lisser la fréquentation à l’année pour limiter l’impact du tourisme sur l’environnement et le cadre de vie des habitants..

Evolution des nuitées hôtelières 2018/2019

Janvier Février Mars Avril Mai Juin Juillet Août Septembre Octobre Novembre Décembre
+2,2% +4,2% -0,2% +6,7% -2,9% +7,1% +0,7% +2,8% +3,5% +6,3% +5% +2,2%

Hôtellerie milieu et haut-de-gamme en forte progression

L’hôtellerie milieu de gamme et haut-de-gamme réalise les meilleures performances (+6,6% de nuitées pour les 3 étoiles et +4,3% pour les 4 et 5 étoiles). En revanche, dans l’hôtellerie 1 et 2 étoiles la fréquentation est en retrait (-9,4%).
Pour les hôtels 3 étoiles, c’est aussi bien la clientèle française qu’internationale qui contribuent à cette progression (respectivement +7% et +5%, rappelons que les clientèles internationales disposent d’un pouvoir d’achat supérieur à la clientèle domestique) tandis que dans le haut-de-gamme, la croissance se fait essentiellement grâce à la clientèle française (+9%) alors que les clientèles internationales sont stables.

Focus sur l’hôtellerie urbaine

Dans un contexte social marqué par de nombreux mouvements sociaux dont les manifestations des gilets jaunes, l’hôtellerie urbaine enregistre néanmoins des résultats positifs. Le chiffre d’affaires (RevPar) a augmenté de +4,4% et s’établit en moyenne à 78 euros HT. Le prix moyen ainsi que le taux d’occupation sont aussi en progression respectivement +2,6% à 117,7 euros HT et +1,2 pt à 66,3%. La Région Sud se classe ainsi à la troisième place pour l’évolution des taux d’occupation 2019 au niveau national.

Sources : Bilan 2019 (CRT, Insee et partenaires départementaux), Observatoire Régional du Tourisme/décembre 2019 (MKG-Olakala, CRT et partenaires départementaux)