voyage-AS_MYemelyanov211379773

Covid-19 : le CRT s’adapte au contexte international

Le durcissement des mesures de prévention prises par certains pays européens complique actuellement la venue de certaines clientèles dans notre région. Dans ce contexte, le Comité régional de Tourisme continue à entretenir la notoriété de nos destinations et adapte ses actions de promotion. 

Les clientèles britanniques, allemandes et belges en suspens

Certains pays européens ont décidé de nouvelles mesures restrictives aux frontières. C’est le cas du Royaume-Uni où, depuis le 15 août, tout voyageur en provenance du territoire français doit s’isoler pendant 14 jours. En Allemagne, les régions Ile-de-France et Provence-Alpes-Côte d’Azur sont classées « zones à risques » par les autorités depuis le 24 août. Les voyageurs souhaitant s’y rendre doivent se soumettre à un test de dépistage et, là encore, s’isoler pendant 14 jours si le test est positif. La Belgique a quant à elle mis en place des mesures similaires pour les voyageurs en provenance de certains départements de notre région : les Bouches-du-Rhône et les Alpes-Maritimes.

Rassurer les médias internationaux et continuer de les accueillir pour valoriser des sujets tourisme

Malgré ce contexte, le CRT poursuit son travail d’information auprès des médias allemands, anglais et belges. Il s’agit de rassurer sur la situation sanitaire en détaillant la réalité de la vie possible sur le terrain plutôt que d’appuyer sur des « zones rouges » : si on se protège tout va bien ! Parallèlement, nous poursuivons un travail de fond pour entretenir, à long terme, la notoriété de nos destinations. Ainsi, la semaine dernière, s’est tenu, à la Fondation Vasarely d’Aix-en-Provence, le tournage de l’émission « 300 millions de critiques », présentée par le journaliste Guillaume Durand. Cette émission a été l’occasion de mettre en lumière les « Routes de l’art moderne et contemporain », un projet de valorisation des 27 collections majeures d’art moderne et contemporain de Provence-Alpes-Côte d’Azur mené par la Région et le CRT. Ce programme, plus grand magazine francophone culturel au monde, est diffusé sur TV5 Monde et génère une forte audience. En parallèle, un accueil média pour le magazine suisse Herbarella a été réalisé, en vue d’un dossier qui valorisera le lifestyle en Provence. 

Le lien avec les agences de voyages et les tour-opérateurs maintenu

Autre axe de travail : le maintien du lien avec les voyagistes. En effet, depuis de nombreuses années, le CRT a l’habitude de travailler avec de nombreux tour-opérateurs internationaux. Pour entretenir ce lien étroit, des opérations BtoB et presse en France et sur les marchés étrangers, de proximité comme lointains, sont prévues de septembre à décembre. Nombre de ces actions, qui sont, pour la plupart, organisées en lien avec Atout France, se poursuivent, mais en ligne, pour s’adapter au contexte de limitation des déplacements à l’étranger.

Des campagnes de communication suspendues

Dès l’annonce, par le Royaume-Uni, l’Allemagne et la Belgique, des mesures imposées aux passagers en provenance de la région Provence-Alpes-Côte d’Azur, le CRT, en accord avec ses partenaires, a adapté la stratégie en suspendant certaines campagnes digitales en cours. C’est le cas de la campagne pour la marque Provence, à destination du marché allemand, déployée sur le site Easyvoyage. Enclenchée début août, elle avait pour objectif de booster les réservations et la fréquentation en Provence pendant l’arrière-saison. Une autre campagne pour la marque Provence, menée au Royaume-Uni depuis la mi-juillet sur le site Expedia, qui avait pour vocation de soutenir les ventes à la fin de l’été et à l’automne, a également été suspendue. La campagne Provence Expedia à destination du marché belge a quant à elle été maintenue, pour deux raisons : à l’annonce de la mise en quatorzaine des passagers de retour du département des Bouches-du-Rhône, celle-ci touchait quasiment à sa fin. Son maintien restait par ailleurs bénéfique aux autres départements de la région.

Avant l’annonce des mesures de mise en quatorzaine, d’autres campagnes digitales avaient quant à elles pu être menées à leur terme : une campagne de promotion de la filière golf à destination des marchés belge et suisse s’est achevée le 31 août. Deux autres campagnes, destinées à promouvoir le camping et le vélo sur ces mêmes marchés, se sont achevées début août. De manière générale, le contexte actuel démontre la nécessité de poursuivre les actions de promotion à destination du marché français. C’est le choix qu’avaient fait le CRT et ses partenaires dès la fin du mois de mai, avec le lancement de la plus grande campagne de communication jamais réalisée pour notre destination : « On a tous besoin du Sud »La seconde phase de cette campagne, (campagne dont le montant global s’élève à 2,3 millions d’euros), a été enclenchée la deuxième quinzaine d’août pour stimuler les ventes de séjours en arrière-saison (Voir les spots TV).