© V.Thomann

Top 8 des balades pour découvrir autrement le Parc naturel régional du Mont‑Ventoux

Tel le phare de la Provence, son sommet immaculé visible de toute part, en fait sa marque de fabrique. Il est si agréable de conquérir ses flancs généreux qui accueillent des cultures agricoles, de lavandes, de cerises, d’abricots, délicieux fruits gorgés de soleil, apportant couleurs et senteurs à ce joyau. Bienvenue sur les pentes du Mont-Ventoux.

Se promener dans les Gorges de la Nesque

Partez en randonnée pédestre à Monieux, l’aventure commence dans cet authentique village du Vaucluse se révélant être un havre de paix et paradis pour les marcheurs comme vous. Situé à l’entrée des Gorges de la Nesque, ce site Natura 2000 se trouve au cœur d’une plaine cultivée d’épeautre et de vastes champs de lavande. Cette boucle de 3h parcourant 8,8 kilomètres est réservée aux marcheurs confirmés, ravis de faire connaissance avec ce canyon grandiose et sauvage. C’est l’un des sites naturels les plus originaux et les plus sensibles de Provence. Offrant une traversée de milieux humides et encaissés, de prairies fleuries, de garrigues et de vieilles forêts, ce parcours en met plein les yeux ! Éboulis, grottes et falaises impressionnent les marcheurs par leur grandeur. La petite découverte coup de cœur : la chapelle troglodyte Saint-Michel de Anesca, un édifice roman du 12ème siècle qui inspire en pleine nature.

S’aventurer sur l’un des sentiers de Grande Randonnée® de Pays

Les sentiers GR® de Pays représentent près de 1 200 km à travers le Vaucluse. On choisit une des 5 boucles existantes pour découvrir le massif du Ventoux. Optez par exemple pour le GR® de Pays Massif du Ventoux, une occasion de s’immerger et de faire le tour de ce géant. Ce sentier était d’ailleurs candidat au titre de « GR® préféré des Français 2022 » et a fini 2ème du classement. En raison de l’altitude, de la variété des versants et de la situation biogéographique isolée du reste de la chaîne alpine, c’est un réel télescopage biologique. Découvrez ainsi la fauvette méridionale et le lézard ocellé, adeptes des milieux secs méditerranéens, côtoyant la chouette de Tengmalm et le pavot velu du Groënland, espèces d’affinité montagnarde.

Découvrir la faune sauvage du Ventoux

Affûtez vos sens et partez sur les traces des animaux vivants dans le massif du Ventoux à Aurel. Une aventure pour s’ouvrir à la faune sauvage forestière et où cerfs, chamois et même mouflons sont à découvrir à travers le sentier d’interprétation. Arrivés à l’observatoire dans les arbres, profitez de magnifiques vues sur la Montagne de Lure et le Pays de Sault. Ce sentier de 2 kilomètres en forêt est équipé pour être parcouru de nuit ; au crépuscule, on vient y écouter le brame du cerf tout en restant discret pour éviter de déranger les animaux. Tous les sens en éveil, observez les œuvres de land’Art : une tendance de l’art contemporain utilisant le cadre et les matériaux de la nature. Pour reprendre des forces et s’octroyer une pause gourmande, une aire de pique-nique est ouverte à tous.

Se diriger vers la vallée du Toulourenc et rejoindre le Jardin Singulier

En plein cœur de la vallée du Toulourenc, située sur le versant nord du Mont-Ventoux, le Jardin Singulier se trouve sur la route de Vaison-la-Romaine dans le virage qui précède St-Léger-du-Ventoux. Un chemin de terre bordé d’œuvres d’arts et d’animaux qui pâturent, où une ancienne maison forestière entièrement rénovée accueillent notamment les grimpeurs. Une adhésion au prix modeste et qui demande un peu de leur temps pour l’aide à l’entretien du site. Sur place, des vélos sont mis à disposition pour rejoindre les voies d’escalade. Ce même lieu rassemble une librairie avec 2000 références autour de la nature et du sport principalement, une restauration légère de produits locaux et de qualité issus du potager, des expositions, des sentiers découverte, du land’art et un espace buvette. Au départ du Jardin Singulier, plusieurs sentiers thématiques sur la botanique, la géologie, l’art et la nature, sont proposés par l’Association Toulourenc Horizons pour découvrir cette vallée sauvage. Tout un monde !

Apprécier un brin de fraîcheur à la source et dans la forêt du Groseau

Direction la source du Groseau à Malaucène, un Espace Naturel Sensible, dans un village qui s’articule autour de son ancien fort. Au XIVe siècle, Malaucène abritait la résidence d’été du pape Clément V : l’abbaye de Notre-Dame du Groseau en aval de la source. Celui-ci nommait ce lieu de retraite “le jardin de mes délices”. La balade entraîne à la source du Groseau, seconde résurgence karstique du Vaucluse, puis entame l’ascension au travers de la forêt. En amont de la source, sur la même falaise, se trouve une curiosité géologique surnommée la « Porte Saint-Jean ». Vénérée depuis l’Antiquité, à travers le dieu Groselos, elle alimentait autrefois la ville de Vaison-la-Romaine grâce un aqueduc. Dans la forêt, vous observerez une faune particulièrement préservée où le Grimpereau des jardins, un joli passereau au bec recourbé, aime fouiller le tronc des arbres. Elle vit dans les brousailles et se caractérise par sa tête toute noire, c’est la Fauvette mélanocéphale que vous apercevez ou encore le superbe Circaète Jean-le-Blanc qui vole majestueusement et se nourrit… de petits serpents !

Enfourcher son vélo pour faire le Tour du Ventoux

Le Tour du Ventoux à vélo peut s’effectuer en deux à trois jours sur une distance de 128 kilomètres, les adeptes du vélo à assistance électrique (VAE) se font un plaisir de grimper sans que cela demande beaucoup d’effort ! On apprécie les charmes provençaux aux abords du mythique sommet que ce parcours honore. On se plaît à pédaler sur des routes sinueuses entre villages perchés et champs de lavande, falaises et vignobles de renom. Découvrez les yeux grands ouverts, les vues imprenables sur le Mont-Ventoux, les impressionnantes Dentelles de Montmirail, les spectaculaires Gorges de la Nesque sans oublier la sauvage vallée du Toulourenc. Après quelques jours à tourner autour du Mont-Ventoux, dur de résister à une inoubliable ascension destinée à le gravir à vélo.

S’enfoncer dans les grands espaces et villages du Pays de Sault

Au cœur d’une mosaïque de champs de lavandes, de petits épeautres et de blés, on distingue le Pays de Sault, blanc et minéral, posé sur un roc. Son climat tempéré loin des grosses chaleurs estivales et à l’abri du mistral est plus qu’agréable. Six villages se côtoient dans ce paysage : Monieux, Sault, Aurel, Saint-Trinit, Saint-Christol et Ferrassières. Quelques pépites sont à y découvrir comme l’église ou la chapelle d’époque romane, les vestiges d’une forteresse ou d’un château Renaissance, les façades de maisons anciennes… L’été, les restaurateurs régalent les papilles avec les salades d’épeautre, le fromage de chèvre à la sarriette (pèbre d’ail), l’agneau aux herbes aromatiques et même la lavande ; tous sont à l’honneur dans les assiettes. Pour conclure, évadez-vous au milieu des chênes du bois du Défends, une ancienne réserve seigneuriale, propice à la flânerie digestive.

Remonter le temps dans les villages perchés du Parc

Parmi les 11 villages perchés du Parc naturel régional du Mont-Ventoux, quelques-uns ne cessent d’inspirer comme celui d’Aurel à deux pas de Sault. Bâti sur un éperon rocheux, il enroule ses ruelles autour de son église et de son château du XIIème siècle. C’est un véritable balcon sur la Provence et ses lavandes, également refuge des peintres : René Seyssaud, Pierre Ambrogiani ou encore Jean Dries y ont notamment installé leurs chevalets. À Brantes dans la vallée du Toulourenc, on suit ses ruelles médiévales escarpées et pavées qui mènent inlassablement jusqu’aux vestiges de son château féodal. Véritable résidence d’artistes à ciel ouvert, le village abrite de nombreux céramistes, potiers et santonniers. Venasque, classé par les “Plus Beaux Villages de France”, offre un large panorama magnifique sur le Mont-Ventoux, les Dentelles de Montmirail et la plaine. Quant à Méthamis dans les Gorges de la Nesque, il fait face au Mont-Ventoux et possède un site d’escalade exceptionnel : la falaise du Devens.

Découvrez

les espaces naturels autrement

Nos suggestions
Decouvrir
Découvrir
quefaire-paca-istock-8.jpg
Que faire ?
Sejourner Paca Istock 1
Séjourner