© Marité Draa

4 idées de promenades dans les espaces naturels de Provence‑Alpes‑Côte d’Azur

Terre aux paysages si contrastés qu’elle n’en finit pas de nous émerveiller, la région Sud, unique en son genre, vous dépayse entre mer et montagne. Déambulez au cœur d’une nature calme et sauvage dont vous avez tant à apprendre !

Flâner sous le regard de la Sainte-Victoire

Montagne majestueuse reconnue Grand Site de France avec ses imposantes falaises de calcaire blanc, Sainte-Victoire domine avec fierté la vallée de l’Arc. Partez à la rencontre de la muse minérale de Cézanne, à travers l’éco-itinéraire “Dans l’esprit de Sainte-Victoire » à Fuveau . Celui-ci évoque sur environ 90 km l’art de vivre provençal avec ses couleurs et ses saveurs, le tout dominé par la proue solitaire de la Sainte-Victoire. Traversez les villages de Fuveau, Peynier, Trets, Gréasque, Mimet, Gardanne ou encore Meyreuil invitant à rencontrer les habitants, artisans ou encore producteurs de fromages, miel, vin, safran et céréales. Dans la plaine d’est en ouest, découvrez un panel de paysages colorés et époustouflants sur la campagne de Provence. Au loin, les vignes ponctuent le plateau du Cengle tel un piédestal que l’on immortalise à travers un si beau cliché.

Découvrir la faune et la flore dans la Plaine de la Crau

Libre comme l’air, on s’aventure sur le Sentier “Peau de Meau” au cœur de la Réserve naturelle nationale des Coussouls de Crau : un espace naturel protégé à deux pas de la Camargue. Ce parcours de 5 km jalonné de panneaux d’informations vous fait découvrir les richesses naturelles et les traditions de cette steppe méditerranéenne unique en France. Sa géologie, sa faune rare et protégée, sa flore et son histoire intimement liée au pastoralisme multi-séculaire se dévoilent. Pensez à retirer votre autorisation à la Maison de la Crau, située à Saint-Martin-de-Crau, pour profiter de la visite. Arrêtez-vous à l’observatoire aménagé dans la bergerie de Peau de Meau pour admirer les oiseaux steppiques exceptionnels qui nichent ou migrent en Crau à la période estivale comme le Ganga cata, l’Outarde canepetière ou encore le Faucon crécerellette. Le site abrite aussi l’une des plus importantes populations françaises de Lézard ocellé.

S’aventurer en sous-bois dans le Vaucluse

À l’ombre des grands arbres, en plein coeur de la Forêt des Cèdres du Petit Luberon, reconnectez-vous à la nature entourés de plantations plus que centenaires. Depuis le belvédère du Portalas, dominant la basse vallée de la Durance, une vue incroyable vous attend. Un autre havre de paix et de fraîcheur se trouve à Malaucène : la Forêt du Groseau abritant la source du même nom. Grimpez en longeant et surplombant les anciennes plâtrières au milieu de paysages typiquement montagnards, où le passereau à bec recourbé aime tant fouiller le tronc des arbres. Ou bien sillonnez les sentiers aménagés ponctués d’aires de pique-nique de la Forêt départementale à Venasque Saint-Didier. Un déjeuner entre les chênes verts et blancs, pins d’Alep et cèdres bleus, ça ne se refuse pas ! Profitez-en pour admirer au loin, le Mont Ventoux coiffé de neige ainsi que les vignes et cerisiers du Vaucluse. Dans un village perché du Pays d’Apt s’épanouit la Forêt départementale de Sivergues. Entre ces hautes falaises et grands chênes blancs, se côtoient bécasses des bois et fauvettes à tête noire, dont le chant ressemble fort à celui du rossignol ou du merle. Ouvrez grand les yeux au cours de vos promenades, vous pourrez y observer de nombreuses variétés de papillons comme l’Apollon, une espèce rare aux ailes jaune paille, mouchetées de taches noires et rouges.

Distinguer les végétaux à l’Arboretum départemental de Beauregard

À Jonquières, venez vivre un dépaysement total à l’Arboretum de Beauregard. Entre l’Ouvèze et les oliviers, rien n’a plus d’importance que la nature environnante. Découvrez des végétaux caractéristiques de Provence sur quatre hectares, vous comprendrez alors le rôle de ces plantes, arbustes et arbres dans les paysages régionaux. Prenez la ripisylve, ou forêt des rives, elle possède une fonction essentielle pour ralentir les crues, dépolluer les eaux et cacher les animaux qui y sont légion. Ils rappellent les vacances et le beau temps : les oliviers se ressemblent mais se révèlent si différents. Les collections d’oliviers de l’Arboretum démontrent qu’ils ont chacun une fonction, face au vent, aux gelées ou même aux parasites. Tant de choses à apprendre pour devenir incollable sur les Odonates, Zygoptères ou Agrions : noms savants de la… libellule !

Découvrez

les espaces naturels autrement

Nos suggestions
Decouvrir
Découvrir
quefaire-paca-istock-8.jpg
Que faire ?
Sejourner Paca Istock 1
Séjourner