RencontreSommet-Ecodestination-ColMerciere-Mercantour-PACA

Rencontres aux sommets

Prendre de la hauteur sur l’immensité des parcs de Provence-Alpes-Côte d’Azur permet de profiter de découvertes insoupçonnées. La haute altitude préserve une faune et une flore dont la beauté et le caractère sont forgés par leur adaptation aux conditions climatiques… Des paysages harmonieux et enchanteurs comme sommet du monde !

Suivre un battement d’ailes

Des évolutions ornithologiques qui en disent long

Dans le Parc naturel régional des Baronnies provençales, les sorties Oiseaux et Patrimoine à Laborel vous guident vers les plus belles espèces d’oiseaux de la région. Accompagné par un ornithologue, il vous racontera toutes les histoires intimement liées à l’évolution de l’homme et de l’écosystème naturel… À l’image de la garrigue pré-alpine notamment, qui a laissé sa place à des champs cultivés. Puis place à l’observation avec jumelles et longue vue pour analyser le comportement d’un héron cendré ou du pipit rousseline. L’aventure se poursuit vers le Grand Site de la Sainte-Victoire, habitat privilégié pour 145 espèces d’oiseaux et zone classée, inscrite au réseau Natura 2000. Prairies fertiles riches en insectes pour nourrir les volatiles, espaces boisés sont le refuge du rouge-gorge familier et de la fauvette à tête noire et les garrigues, celui des fauvettes méditerranéennes. Clou du spectacle : la parade acrobatique d’un faucon pèlerin du haut des falaises !

MarmotteDesAlpes-FauneEtFlore-Montagne-Mercantour-PACA

Explorer la faune et la flore en montagne

Échappées en altitude

Avec 8744 espèces animales recensées dans le Parc national du Mercantour, ses paysages naturels sont extrêmement diversifiés, à la croisée des influences alpines et méditerranéennes. L’aigle royal niche en moyenne montagne et jusqu’en haute altitude dans des parois rocheuses ; il crée aussi des nids plus bas pour être à proximité des zones de chasse. Le loup gris de son côté vit en meute entre forêt et alpages quand la célèbre marmotte des Alpes se prélasse sur des versants ensoleillés.

Du côté du Parc national des Écrins, la saxifrage à feuilles opposées porte le titre de plante la plus haute de France ! Ses fleurs rosées s’épanouissent jusqu’à 3870 mètres sur la Meije et sur l’Ailefroide. Un record identifié dans le cadre du programme de recherche sur l’écologie verticale. De nombreuses autres plantes comme la silène acaule ou l’éritriche nain ont relevé ce défi de floraison hors des règles traditionnelles, trouvant refuge dans des zones émergées des glaces : les nunataks.

Ouvrir le champ des possibles

La géologie à son point culminant

Le Parc naturel régional du Verdon vous dévoile les reliefs des massifs calcaires de l’arc de Castellane visibles de part et d’autre. Au sud-ouest, le massif du Montdenier barre les plaines méridionales du haut de ses 1750 mètres d’altitude tandis qu’en arrière-plan, la montagne de Cordeil vous dévoile son sommet qui culmine à 2114 mètres ! Retrouvez les grandes étendues herbeuses d’altitude, héritage ancestral du pastoralisme : à l’époque, fétuques, avoines et sesléries constituaient le fond graminéen qui fait toute la spécificité de cette région. Situé dans les Alpes, le parc se trouve à la croisée d’une zone de vie majeure sur le plan méditerranéen et alpin : sa flore et sa faune sont uniques ! Fort d’un contraste entre les versants sud et nord, son originalité repose sur la diversité de sa flore, avec des espaces boisés remarquables comme la hêtraie d’Aiguines qui fait l’objet d’un classement en réserve biologique dirigée.

Des circuits pour tous

L’association les Géophiles organise des balades handi-découverte Biodiversité & Géocaching marquées Valeurs Parc naturel régional. En ces terres du Parc naturel régional des Préalpes d’Azur : prairies humides, plateaux désertiques, forêts profondes, falaises et gorges inaccessibles… tout contribue à accueillir une faune et une flore exceptionnelles. D’influences méditerranéennes à alpines, la variété de climats et de reliefs est unique ! L’histoire humaine, en créant des clairières, des prairies et des pâturages est aussi à l’origine de nouveaux milieux, biologiquement très riches. La liste des espèces endémiques, celles que l’on ne rencontre « qu’ici » est longue, signe d’une grande richesse. Avec ces équipes d’experts passionnés, des balades handi-découvertes permettent d’élargir le partage de ces spécificités naturelles au plus grand nombre.

Cultiver son instinct premier

Eveil des sens au fil de parcours authentiques

Salamandre de Lanza, marmotte, bouquetin, chamois, gypaète barbu ou perdrix bartavelle : le Parc naturel régional du Queyras est riche d’une grande diversité faunistique. Pour en comprendre le comportement et les évolutions, un Centre d’interprétation et de connaissance de la nature a pris place à Ristolas. Portant la Marque Valeurs Parc naturel régional, son nom d’Arche des Cîmes est un joli clin d’œil à l’Arche de Noé ! Passionné par cette richesse animalière et florale, il accueille les visiteurs dans une surprenante coque de bateau pour partager son savoir. A Aurel, dans le Parc naturel régional du Ventoux, empruntez le sentier aménagé du Belvédère de la grande faune sauvage forestière du Ventoux sur 2 km et à la nuit tombée, tentez d’entendre le son discret du brame du cerf… En journée, grimpez au sommet du Mont-Ventoux pour une vue à 360°. De ce balcon exceptionnel on peut, par beau temps, apercevoir la Méditerranée au sud et les grands sommets des Alpes au nord !