© Di Duca.M

En Provence‑Alpes‑Côte d'Azur, un printemps plutôt réussi et un été prometteur

Campagne publicitaire de relance, Ré-ouverture des terrasses, des lieux culturels, levée du couvre-feu… Petit à petit, la « belle vie d’avant » reprend sous le soleil de Provence-Alpes-Côte d’Azur. Ce quasi-retour à la normale s’accompagne de bonnes nouvelles pour le secteur du tourisme : après un printemps plutôt réussi grâce à la présence des clientèles françaises, les prévisions estivales s’avèrent prometteuses pour un secteur toujours aussi important pour la région, puisqu’il pèse pour 10% de ses emplois et 13% de son PIB.

Publié le 25 juin 2021

Les touristes français au rendez-vous ce printemps

Au lendemain du déconfinement, le 3 mai dernier, les touristes français ont été nombreux à profiter d’un séjour dans notre région. Ainsi, selon nos données issues de la téléphonie mobile, entre le 3 mai et le 18 juin, les nuitées des touristes français extrarégionaux ont connu une hausse de 12 % par rapport à 2019, année de référence en termes de fréquentation. Par rapport à 2020, année marquée par la crise sanitaire, la hausse atteint 152 %. Cette augmentation de la fréquentation est nettement visible lors du week-end de l’Ascension. Elle l’est encore plus lors de celui de la Pentecôte, boosté par la ré-ouverture des terrasses.

La clientèle européenne en devenir

Ce printemps, les nuitées touristiques internationales reprennent également le chemin de la hausse par rapport à 2020, en particulier à partir du 9 juin, avec la libre circulation des voyageurs vaccinés européens (+76% entre le 9 et le 18 juin). Le niveau enregistré cette année reste très inférieur à celui de 2019 à la même période (-64%). Mais les dernières évolutions des consignes sanitaires incitent à l’optimisme pour les prochaines semaines. A titre d’exemple, depuis hier, le 24 juin, les autorités néerlandaises ont classé la France comme une destination « sûre ». De retour dans leur pays, les Néerlandais qui ont séjourné en France n’ont désormais plus besoin de présenter un test PCR négatif. Ce point est capital, notamment pour cette clientèle très affinitaire de notre offre en camping et hôtellerie de plein air.

Nos suggestions