Enquête de conjoncture ‑ Bilan de la saison d'été 2021septembre 2021

Enquête de conjoncture ‑ Bilan de la saison d'été 2021

Vous trouverez dans ce document les résultats de notre enquête de conjoncture auprès des professionnels de la région afin de dresser un bilan de la saison d’été 2021

Baromètre de conjoncture auprès des professionnels : Enquête réalisée du 16 au 23 août auprès de 736 professionnels

Un premier bilan de l’été 2021 et les perspectives ….

La fréquentation touristique de cet 2021 est perçue de façon très positive selon le panel de professionnels du tourisme de la région Sud

-92% des professionnels de la région Sud déclarent avoir enregistré une bonne fréquentation dans leur établissement pour cet été 2021 ! 36% enregistrent même un très bon niveau !

-Tous les territoires (littoral, montagne, villes, campagne) et les tous les secteurs d’activités (offices de Tourisme, hébergeurs, prestataires de services…) sont concernés par ces bons résultats même si les niveaux mesurés sont à nuancer.

-C’est la clientèle touristique française qui a fait la différence cet été encore, les clientèles européennes étant perçues en retrait – et encore plus les clientèles lointaines – même si certaines clientèles européennes sont bien présentes (Belges, Suisses, Néerlandais et Allemands)

-Concernant les évolutions de fréquentation, elles sont en hausse pour plus de 38% des professionnels (47% dans les campings, 44% résidences de tourisme). 30% la considèrent stable et 26% en baisse (plus  souvent des restaurants, prestataires de loisirs…).

-Le pass sanitaire : 58% des professionnels estiment que le pass sanitaire n’a eu aucun impact sur leur fréquentation en août mais certains secteurs comme la restauration ou encore les prestataires de loisirs/culturels sont plus nombreux à signaler un impact négatif… Le point de vue des professionnels aucun impact est corrélé à l’effet d’accélération de la fréquentation.
Pour la suite de la saison et notamment le mois de septembre, les professionnels sont confiants à 58%. Pour les mois d’octobre, novembre et décembre, cette confiance diminue fortement et passe à 27%. Les réservations de dernières minutes, les limitations successives liées à la crise sanitaire, ne permettent pas aux professionnels d’avoir une bonne visibilité. A noter le maintien de la programmation de nombreux évènements comme par exemple le MIPIM à Cannes ou encore le congrès Mondial de la Nature devraient relancer la dynamique du tourisme d’affaires en septembre.

Nos suggestions