Voir les photos (2)

Château des Papes

Site et monument historiques, Patrimoine historique, Château, Ruines et vestiges, Ville / Village, Cité médiévale, XIVe siècle à Châteauneuf-du-Pape

  • C’est le Pape Jean XXII, second pape avignonnais, qui choisit de bâtir en 1316 à « Châteauneuf Calcernier » une résidence, tout à la fois de villégiature et avant tout, poste de défense stratégique.

  • Sa position stratégique, au nord de la cité, en limite avec la principauté d’Orange en hauteur et en bordure du Rhône, lui permet de contrôler la voie d’accès depuis le nord.
    Un jardin d'agrément est aménagé autour du château, ainsi qu'un parc d'environ 10 hectares où sont cultivés des vignes, des oliviers et des arbres fruitiers.
    Après le retour de la Papauté à Rome (début XVème s), la volonté et les
    ressources pour l’entretenir manquant le château est laissé à l’abandon. Cependant, au...
    Sa position stratégique, au nord de la cité, en limite avec la principauté d’Orange en hauteur et en bordure du Rhône, lui permet de contrôler la voie d’accès depuis le nord.
    Un jardin d'agrément est aménagé autour du château, ainsi qu'un parc d'environ 10 hectares où sont cultivés des vignes, des oliviers et des arbres fruitiers.
    Après le retour de la Papauté à Rome (début XVème s), la volonté et les
    ressources pour l’entretenir manquant le château est laissé à l’abandon. Cependant, au cours des guerres de religion, son emplacement stratégique lui permet de reprendre du service.
    A la fin de la révolution, en 1798 le château est vendu comme bien national. Des
    habitants du village se regroupent pour l'acheter.
    Lors de la seconde guerre mondiale, les Allemands investissent le site et
    transforment le donjon (115 m d’altitude) en dépôt d'armes et en poste d'observation antiaérien. Suite au débarquement de Provence, menacés par l'arrivée des troupes alliées, le 20 août 1944, les troupes allemandes font sauter le donjon, détruisant ainsi toute la partie Nord du château. Seule une face du donjon, au sud et le cellier restèrent intacts. La façade ouest, bien que déjà en ruines, résiste à l'explosion et montre encore par ses fenêtres la disposition en trois étages du château.
    C'est en 1892 que le château sera classé Monument Historique.

    En 1960, la municipalité décide d'aménager une salle de réception dans le Cellier pontifical. Des travaux sont effectués et cette salle retrouve son faste d'antan au cours de cérémonies telles que celles organisées par l'Echansonnerie des Papes.

    En 2013, des travaux d'étanchéité sont mis en oeuvre par la municipalité. Ces travaux seront suivis par l'aménagement intérieur et la mise en accessibilité du Cellier pontifical.
    Un diagnostic archéologique est réalisé en 2015 en partenariat avec le CAE
    (Conseil Archéologique).
  • Bons plans

    Accès au Château libre, vue panoramique
  • Environnement

    • En ville
    • En centre historique
  • Langues parlées

    • Français
Prestations
  • Equipements

    • Table d'orientation
    • Parking à proximité
  • Services

    • Animaux acceptés
    • Camping-cars autorisés
  • Tarifs
  • Gratuit
Ouvertures

Périodes d'ouverture

  • Toute l'année
    Ouvert Tous les jours
Sur place
Nos suggestions