13LC000534_1_WEB.jpg

Cinémémoire

Loisirs culturels, Centre culturel à Marseille

  • Le fonds d'archives de films Cinémémoire est axé sur la mémoire audiovisuelle de Marseille, de la région PACA et des anciennes colonies françaises. Il compte 1300 heures de films amateurs. Actuellement, 900 heures de films sont numérisées et consultables par tous sous forme de notices et/ou de fichiers vidéo en ligne.

    Au delà, de ces trois importantes collections, Cinémémoire possède des images du monde entier représentant la vie quotidienne, familiale ou locale mais aussi des événements...
    Le fonds d'archives de films Cinémémoire est axé sur la mémoire audiovisuelle de Marseille, de la région PACA et des anciennes colonies françaises. Il compte 1300 heures de films amateurs. Actuellement, 900 heures de films sont numérisées et consultables par tous sous forme de notices et/ou de fichiers vidéo en ligne.

    Au delà, de ces trois importantes collections, Cinémémoire possède des images du monde entier représentant la vie quotidienne, familiale ou locale mais aussi des événements historiques ou politiques, manifestations sportives, explorations scientifiques, voyages, coutumes ...

    Nos Missions :

    Les missions de Cinémémoire sont celles d'une cinémathèque qui a pour spécificité de travailler sur les films amateurs. Au coeur de nos activités, il y a les notions de patrimoine, de mémoire, d'identité commune et de transmission.

    Cinémémoire est une cinémathèque de films de familles et d'amateurs qui collecte, numérise, indexe et archive des films amateurs.

    Cinémémoire a pour objectif la valorisation de nos images d'archives à travers l'organisation de projections, d'ateliers pédagogiques, de réalisations et productions de films, un travail d'analyse et de transmission de notre collection d'images d'archives des anciennes colonies françaises.

    Cinémémoire met à disposition son fonds de films d'archives aux chercheurs et aux professionnels de l'image ainsi qu'au grand public.
    Nous souhaitons défendre les qualités esthétiques et artistiques des films récoltés, protéger leur fragile existence et les envisager comme des documents culturels et anthropologiques. Ces petits films ne sont pas seulement des récits anecdotiques, chacun recèle l'essence de son époque, une parcelle d'histoire.