img-name-mising

Fractales - cirque/danse

Distractions et loisirs, Danse, Art contemporain à Château-Arnoux-Saint-Auban

  • Programmé en 2019–20 et en 2020–21, nous ne nous résignons pas.

  • Parce que beaucoup d’entre vous étaient déçus de ne pas voir ce
    spectacle, parce qu’aussi, en lisant Fanny Soriano qui évoque le point
    de départ de la création de Fractales, cela fait terriblement sens.

    Quand j’écoute les gens parler, les actualités du monde, j’entends
    beaucoup : « C’est la fin ! ». Fin d’un système économique, fin d’un
    équilibre écologique, fin du monde même. Plus toutes nos petites fins
    personnelles, fin d’une vie, fin d’une histoire d’amour, fin d’un travail…
    […]...
    Parce que beaucoup d’entre vous étaient déçus de ne pas voir ce
    spectacle, parce qu’aussi, en lisant Fanny Soriano qui évoque le point
    de départ de la création de Fractales, cela fait terriblement sens.

    Quand j’écoute les gens parler, les actualités du monde, j’entends
    beaucoup : « C’est la fin ! ». Fin d’un système économique, fin d’un
    équilibre écologique, fin du monde même. Plus toutes nos petites fins
    personnelles, fin d’une vie, fin d’une histoire d’amour, fin d’un travail…
    […] Réellement les choses ne disparaissent pas, mais se transforment
    constamment, de façon plus ou moins spectaculaire. Le changement
    fait peur, mais il nous donne aussi l’espoir et le courage d’agir. Si la fin
    paralyse, le changement est créatif, fécond.

    Dans un espace circulaire, branchages, tissus, cordes, tour à tour
    suspendus, au sol, en équilibre ou en mouvement, au sein d’un univers
    en constante mutation, évoluent cinq individus. À travers un langage
    corporel empruntant à la fois au cirque et à la danse, entre portés
    et acrobaties aériennes, ils explorent physiquement le rapport de l’être
    humain à une nature en perpétuelle évolution et créent de nouveaux
    paysages. Telles les fractales, rien ici n’a de début ni de fin, mais fait
    partie d’un continuum. Envoûtant et d’une beauté saisissante.

    chorégraphie Fanny Soriano, regard chorégraphique Mathilde Monfreux, Damien Fournier, interprétation Kamma Rosenbeck, Vincent Brière, Nina Harper, Léo Manipoud, Voleak Ung, musique Gregory Cozensa, costumes Sandrine Rozier, assistante costumes Cécile Laborda, lumière Cyril Leclerc, scénographie Oriane Bajard, Fanny Soriano, régie générale Nancy Drolet, régie plateau Samuel Bodin
  • Langues parlées

    • Français
  • Tarifs

    tarif
    plein 16€
    réduit 12€
    jeune 8€/5€
    solidaire 3€
Horaires

Horaires

  • Le 4 mars 2022 à 21:00
Nos suggestions