Mairie Mas Blanc les Alpilles

La Chapelle Saint Lambert

Site et monument historiques, Patrimoine religieux, Chapelle à Mas-Blanc-des-Alpilles

  • Datant du Ixième siècle,sur une éminence de 40 mètres au-dessus de la plaine, la chapelle Saint Lambert se cache dans un îlot de verdure près du cimetière de la commune, au bout d'un chemin de terre qui fleure bon le thym et le romarin.

  • Édifiée au XIIe s sur une éminence de 40 mètres au-dessus de la plaine, en retrait du village de Mas-Blanc, la chapelle Saint Lambert se cache dans un îlot de verdure près du cimetière de la commune, au bout d'un chemin de terre qui fleure bon le thym et le romarin. Plus petite chapelle de la région, son histoire est pourtant riche et surprenante ! On l'appelle aujourd'hui Saint Lambert mais son nom d'origine était Saint Roman, un saint ermite dont les disciples vivaient au monastère...
    Édifiée au XIIe s sur une éminence de 40 mètres au-dessus de la plaine, en retrait du village de Mas-Blanc, la chapelle Saint Lambert se cache dans un îlot de verdure près du cimetière de la commune, au bout d'un chemin de terre qui fleure bon le thym et le romarin. Plus petite chapelle de la région, son histoire est pourtant riche et surprenante ! On l'appelle aujourd'hui Saint Lambert mais son nom d'origine était Saint Roman, un saint ermite dont les disciples vivaient au monastère troglodyte tout proche de Beaucaire. Aujourd'hui la chapelle est ouverte au public sur demande auprès du curé de Tarascon. Mas-Blanc fait en effet partie d'Unité Pastorale Sainte Marthe et de la paroisse de Saint-Étienne Grès on y célèbre à la fin du mois d'août la messe de saint Lambert, patron de cette fin d'été riche en festivités.