Voir les photos (4)

Mine de Gaude

Site et monument historiques, Site industriel, Mine, XXe siècle à Manosque

  • C'est l'entrée du tunnel qui reliait le carreau de la Gaude (aujourd'hui lieu de Géométhane) au carreau de la gare (gare SNCF). Le tunnel fut achevé en 1928.

  • Au début de l'exploitation, les mineurs utilisaient une « descenderie » c'est-à-dire une galerie en pente pour arriver aux boyaux d'extraction. Puis dans les années 50, fut construit un « chevalement »avec ascenseur facilitant la descente. C'est que l'activité se situait jusqu'à – 310 mètres !

    Anciennement le minerai était trié sur place à la Gaude. Mais un tunnel va être créé pour rejoindre la gare directement. Long de 3,5 km, il fut achevé en 1928. Il passait sous le Mont d'or et...
    Au début de l'exploitation, les mineurs utilisaient une « descenderie » c'est-à-dire une galerie en pente pour arriver aux boyaux d'extraction. Puis dans les années 50, fut construit un « chevalement »avec ascenseur facilitant la descente. C'est que l'activité se situait jusqu'à – 310 mètres !

    Anciennement le minerai était trié sur place à la Gaude. Mais un tunnel va être créé pour rejoindre la gare directement. Long de 3,5 km, il fut achevé en 1928. Il passait sous le Mont d'or et reliait donc, le long d'une pente douce, le carreau de la Gaude au carreau de la gare. C'est un locotracteur électrique qui y amenait deux convois de 150 wagonnets (ou draisines). C'est là que nous avons vu un spécimen en arrivant à Manosque depuis Aix. Notons qu'il fut un des premiers à être installé en France et qu'il ne tombera jamais en panne.

    Ici, au carreau de la gare, à la sortie du tunnel, le charbon est déversé puis trié dans un bâtiment de triage (Des femmes participeront à cette activité).Le travail fait une nouvelle locomotive, classique et diesel, prend le relais vers le Sud jusqu'à la gare S.N.C.F. où un quai de transbordement permet le déversement dans des wagons de la S.N.C.F. qui assurera la livraison finale. D'autres rails filent vers le Nord pour déverser les rebuts charbonneux.

    Un pont, marqué du sigle AFC a permis cet acheminement et est encore visible du coté du Moulin Neuf.

    Un peu plus loin, les rebuts formaient un crassier tout en longueur. Il fut arasé pour la construction d'un lycée ; Il en reste une partie réhabilitée en terrain de moto-cross avant le passage à niveau.

    Source : http://www.bassesalpes.fr/
  • Langues parlées

    • Français
Prestations
  • Equipements

    • Parking à proximité
  • Tarifs
  • Gratuit