Voir les photos (7)

Vestiges de l'abbaye de Clausonne

Site et monument historiques, Patrimoine religieux, Abbaye, Inscrit (CMN) à Le Saix

  • L’abbaye de Clausonne est située sur la Commune du Saix, petit village du canton de Veynes, dans la Haute Vallée de Maraize, affluent du Buëch, dans les Hautes-Alpes.

  • L'accès de l'abbaye se fait par le village du Saix, qu'il faut traverser vers le fond de la vallée. Laisser les véhicules au parking à 1 km environ.

    Monter ensuite à pied sur le Chemin Départemental pendant 2,5 km au travers des gorges impressionnantes du Gouraour.

    Au pied de la ferme du Faï ; continuer le long du torrent de Maraize en passant le surplomb du Rocher de la Vierge, qui marque l'accès au cirque de Clausonne.

    Poursuivre quelques centaines de mètres, traverser le torrent...
    L'accès de l'abbaye se fait par le village du Saix, qu'il faut traverser vers le fond de la vallée. Laisser les véhicules au parking à 1 km environ.

    Monter ensuite à pied sur le Chemin Départemental pendant 2,5 km au travers des gorges impressionnantes du Gouraour.

    Au pied de la ferme du Faï ; continuer le long du torrent de Maraize en passant le surplomb du Rocher de la Vierge, qui marque l'accès au cirque de Clausonne.

    Poursuivre quelques centaines de mètres, traverser le torrent sur le pont de pierres : l'abbaye est sur votre droite à l'embranchement.


    *** L'Abbaye et la haute vallée de Marayse :

    La Haute Vallée de Maraize, le pied du massif d'Aujour est aujourd'hui un espace préservé par l'accès étroit et impressionnant à un territoire élevé et assez plat entouré de falaises. L'homme avait déserté ce domaine, laissant le milieu naturel reprendre progressivement ses droits. Il n'en a pas toujours été ainsi : pendant au moins 1000 ans, cet espace a été habité, travaillé, cultivé, traversé, et a plusieurs fois servi de refuge…

    D'abord territoire protégé lors de la période des « Grandes invasions » il y a plus de mille ans, il a abrité des hommes vivant en autarcie, travaillant dur dans un environnement où les troupeaux sont « souvent ravagés par les loups ou par des éboulements de pierres »…
    Entre neiges, toits de chaume (de genêts), forêts et maladies, cette communauté pauvre et isolée produit des moutons, des céréales rustiques, du bois et du charbon des hêtres, du chanvre, plus tard de la lavande et du tilleul…

    En son centre, des moines viennent au XIIème siècle y construire une abbaye, puis Clausonne deviendra l'une de ces petites communes qui perdront peu à peu leurs habitants, et finiront supprimée administrativement au XIXème siècle.

    **** L'abbaye aujourd'hui :
    En 1994, le général Mourrès (président de la Société d'études des Hautes-Alpes) demande au commandant du 4e régiment de Chasseurs de Gap, en manœuvres aux alentours de Clausonne, de dégager le tas de pierres qu'est devenu l'abbaye.

    Au vu des découvertes et des réactions violentes de la Direction régionale des affaires culturelles (DRAC), l'Association des Amis de Clausonne est créée pour sauvegarder les vestiges de ce monument. Un levé du bâtiment est effectué par la DRAC.

    Grâce à l'association Village des jeunes, basé au Faï, le dégagement des ruines est entrepris sous le contrôle de la DRAC.

    En 1998, le mur nord, qui menace ruine, est consolidé par une entreprise du Patrimoine.

    En 2012, la couverture du chœur est réalisée.
  • Langues parlées

    • Français
  • Tarifs
  • Gratuit