© Takei - Geopark

UNESCO Géoparc de Haute‑Provence

Voyage dans le temps au fil des étonnants géotopes de l’Unesco Géoparc de Haute-Provence. Suivez les traces de l’Homme et du temps au fil d’une nature éblouissante affranchie de frontières.

Top 3 des géotopes

Des pépites géologiques

On parle souvent de l’UNESCO Géoparc de Haute-Provence comme le paradis des géologues : 230000 hectares de terre modelée par des milliers d’années d’évolutions. Manifeste du temps passé, le Géoparc est le premier à avoir été labellisé par l’UNESCO en 2000. Ici, les plus grands chefs d’œuvres sont de pierre et s’étendent sur les 60 communes du Géoparc, dont le siège se situe à Digne-les-Bains. Là-bas, observez la fameuse Dalle aux ammonites : elle rassemble sur 320m² plus de 1550 ammonites dont certaines mesurent près de 70 cm de diamètre. À La-Robine-sur-Galabre, un fossile mi-poisson, mi-lézard, celui de l’ichtyosaure, un reptile aux allures de dauphin, a vu son squelette figé dans la roche. Enfin, empruntez la balade de la vallée des Siréniens, accessible à tous, pour découvrir des ossements en place des ancêtres des lamantins.

Voir cette publication sur Instagram

Une publication partagée par UNESCO Géoparc Haute-Provence (@geoparcdehauteprovence) le

Concilier la dualité des influences

Une identité mi-alpine mi-méditerranéenne

Un regard tourné vers la mer, l’autre vers les sommets, la Réserve géologique voit cohabiter les climats, la faune, la flore. On hume quelques brins d’herbes aromatiques aux accents de Provence. Puis, place à un genévrier thurifère, montagnard dans l’âme et dont les feuilles ont ce si doux parfum d’encens. Les falaises aux strates verticalement alignées s’opposent à l’horizontalité si pure des lacs azurs. Les vastes champs d’oliviers répondent à l’étroitesse des clues creusées dans la roche calcaire. Puis quand vient la nuit, le décor s’éteint et laisse apparaître un autre spectacle : les ciels des « Villages étoilés », labellisés pour leur souci d’améliorer la qualité de l’environnement nocturne pour la préserver la biodiversité.

Suivre les mémoires de l’évolution

Guidés par les merveilles de l’Unesco Géoparc

Bien plus que des randonnées, le Géoparc relate 300 millions d’années d’histoire et de bouleversements géologiques. Il nous suggère combien l’homme a pris soin de préserver cette terre tout en l’occupant et nous plonge au cœur de l’art de vivre provençal et alpin. Preuve que cet espace millénaire aussi bien ancré dans son temps, l’art contemporain s’est invité au géoparc. Il accueille la plus vaste collection au monde des œuvres d’Andy Goldsworthy, grande figure du Land Art. Guettez ainsi les « refuges d’art », ’anciennes bâtisses au sein desquelles l’artiste a créé une œuvre.