Ma première nuit dans un refuge

Perchés sur les cimes des montagnes, les refuges des Alpes du Sud ont conservé leur authenticité pour offrir aux voyageurs un lieu unique et des vacances nature hors du temps, au cœur d’espaces naturels XXL. En parfait accord avec leur environnement, ces hébergements d’altitude accueillent les randonneurs de tous niveaux explorant les plus belles randonnées des Alpes. C’est votre première fois en refuge ? Une expérience qui devrait vous laisser bien des souvenirs.

Une nuit en refuge

Convivialité, partage et quelques conseils futés

La journée a été belle, vous en avez pris plein les yeux sur les chemins de randonnée des Alpes… et vous en avez peut-être plein les jambes ! En fin d’après-midi, rejoignez le refuge, déposez votre paquetage au pied de votre lit, filez prendre une douche (sans abuser de l’eau, rare en altitude) et installez-vous en terrasse où dans la salle commune. Peu à peu, les discussions s’engagent avec d’autres randonneurs, chacun partage ses découvertes avant que les plats du dîner, servi tôt vers 19h en général, n’arrivent sur la table. L’ambiance toujours conviviale promet une belle soirée avant une nuit bien méritée. Direction le dortoir où la plupart des refuges proposent désormais des couettes ou couvertures. Vous pouvez donc oublier votre sac de couchage… mais pas votre drap “sac à viande” où vous glisser pour rêver à vos prochaines escapades en montagne. Pour les pragmatiques et pour vous rassurer, gardez votre frontale à portée de main en cas de réveils nocturnes. Bonne nuit !

Refuge en Mercantour, jusqu’au lever du jour

Dormir au pied du plus grand lac naturel d’altitude d’Europe

Parmi les incontournables des randonneurs, le Refuge du lac d’Allos perché à 2220 mètres d’altitude, vous accueille dans son cadre naturel privilégié au bord du plus grand lac naturel d’altitude d’Europe, au cœur du Parc national du Mercantour. Une bonne douche, un dortoir pour être avec les copains… vous voilà rassuré pour tenter l’expérience rustique de la nuit en montagne, un moment de déconnexion totale pour mieux apprécier les plaisirs simples. Le Refuge des Merveilles vous invite également pour une aventure à l’état sauvage au cœur du Bégo, tutoyant le Grand Capelet ou la Cime du Diable… Amoureux de leur coin, vos hôtes sauront vous mettre à l’aise avec leur bonne humeur, en vous accueillant comme chez eux ! Et pour les green-addicts, le Refuge de la Cantonnière propose des animations liées à l’environnement, au terroir ainsi que de nombreuses initiatives écoresponsables, pour une expérience totalement éco-friendly. Le soir, on partage un bon repas dans une ambiance conviviale, avant de s’emmitoufler dans ses couvertures… Une nuit au sommet comme on l’imagine !

De refuge en refuge dans les Hautes-Alpes pour des randonnées itinérantes

Passer la nuit en refuge au plus près des étoiles

Pour garder un souvenir vraiment inoubliable de votre première nuit en refuge, optez pour le dernier samedi du mois de Juin dans les Hautes-Alpes. La Nuit des refuges réunit les randonneurs et amoureux de nature qui souhaitent profiter des portes ouvertes des refuges : en musique et souvent bercée par des lectures de contes ou représentations théâtrales, la soirée s’allonge et vous conduit vers un sommeil apaisé. Une belle façon de découvrir la montagne et d’avoir une première approche du refuge et l’ambiance conviviale qui y règne ! Facilement accessible et adapté aux familles, le refuge du Tourond au cœur du Parc National des Écrins, se prête particulièrement à une virée avec des enfants. Cet ancien chalet d’alpage, réputé pour son ciel magique, est aussi le point de départ de randonnées plus sportives comme la variante du tour du Vieux Chaillol. Et avec de la chance, si vous y montez au mois de mai, ouvrez bien les yeux : vous aurez peut-être la chance d’y observer des bouquetins !

À l’abri au sommet de la Vallée de l’Ubaye

Se laisser bercer par l’art de vivre des Alpes de Haute Provence

Lieu-étape bien mérité après une randonnée pédestre jusqu’à 2 630 mètres d’altitude, le Refuge du Chambeyron offre un cadre de choix pour les apprentis randonneurs. Au milieu des lacs et au pied des plus hauts sommets de la vallée, l’endroit est propice à une reconnexion à la nature et à la détente, pour passer une nuit en refuge en toute tranquillité. En plus, tous les produits du refuge sont bios, faits maison à base de produits locaux. Le Refuge de la Pare à Saint-Pons dispose également d’un joli panorama : on peut admirer les Séolanes confortablement installé dans les transats disposés sur la belle terrasse fleurie. Le bon plan 100% zen après une journée de marche, en profitant des derniers rayons de soleil. Et quand la nuit tombe, on pénètre entre dans cette ancienne ferme aménagée pour recharger ses batteries autour d’un repas composé de spécialités locales, en écoutant les hôtes raconter leurs expériences en montagne… de quoi rêver à de nouvelles échappées !