© Bodin B.

Route de la lavande, les Baronnies du Buëch

Besoin de se ressourcer, de rouler en liberté, d’être surpris ? Prenez la direction du village de Serres, dominé par son piton rocheux. De là, vous partirez en immersion dans la vallée du Buëch, dans ses villages et prendrez de la hauteur au sommet de ses cols. Dépaysement assuré !

CircuitDurée4 jours
Lieux visités
Serres
Saint-André
Le col de Pierre Vesque
Aspremont
Etape 1Au cœur du pays du BuëchRetraite en pleine nature

À 32 km de Sisteron, Serres se distingue par son cœur historique et ses cafés animés. De là, empruntez la route, peu fréquentée, en direction de Nyons. C’est parti pour 25 kilomètres de pures sensations ! Sans jamais atteindre Nyons, en cours de route, vous changez de cap, tournez à gauche, direction le prieuré de Saint-André-de-Rosans. Changement de décor : vous voilà au cœur du Pays du Buëch, sur une route étroite en pleine nature. En chemin, ouvrez grand les yeux, appréciez la biodiversité du lieu. Un peu plus loin, un autre spectacle magique s’offre à vous : la vue, depuis le sommet d’une pente, sur le village de Saint-André-de-Rosans, de son prieuré en ruine et des champs alentours ou paissent tranquillement les vaches.

Etape 2Saint-André-de-RosansLavandes et roches mystérieuses

Au fil de ce magnifique parcours, vous apercevrez de-ci de-là des lavandes qui s’épanouissent à l’état sauvage, mais rarement des cultures. Juste avant le village, des roches aux formes mystérieuses semblent avoir poussé sur le bord de la route. Dans Saint-André-de-Rosans, tirez droit en direction du moulin de Mange-Fèves. Admirez les chênes, les pins et les noyers. Mais restez vigilants : notre Goldwing a parfois du mal à croiser une auto. À l’intersection avec la D116, ne cherchez pas d’indication et bifurquez à gauche.

Etape 3Le col de Pierre Vesque et OrpierreAux sommets du Pays du Buëch

Première ascension : le col du Reychasset à 1 052 mètres. Vous n’y croiserez pas un chat, tout au plus un renard. Puis c’est au tour du col de Pierre Vesce. Ici, vous soignerez votre pilotage et ferez appel à votre sens de la trajectoire : c’est virage sur virage et souvent sur le premier rapport ! Sur l’autre versant, la descente est aussi périlleuse que le paysage est grandiose. À l’intersection, suivez le panneau qui vous guide jusqu’au village de Laborel et descendez jusqu’au col Saint-Jean-Izon-La-Bruisse. En gravissant le col Saint-Jean, vous ressentirez les mêmes frissons avant d’atteindre le sommet, à 1158 mètres. Redescendez au village de Laborel et prenez, sur votre droite, la direction du village d’Orpierre, qui longe la crête de Jaunard.

Etape 4Les villages du BuëchDont Aspremont, La médiévale

À Lagrand, évitez la D1075, très fréquentée à la belle saison. Préférez un crochet par le village de Trescléoux pour rejoindre le village de Serres. Poursuivez jusqu’au village médiéval d’Aspremont et, admirez les crètes sur votre route. Puis, votre âme de motard et le plaisir de conduire vous mèneront vers La Beaume, qui offre une magnifique vue panoramique. Après avoir basculé à droite sur la D28, la route s’élève jusqu’à 1280m jusqu’au col de la Haute-Beaume (fermé en hiver) et domine la vallée puis s’enfuit vers les monts. La nature reprend ses droits. Des hameaux se succèdent jusqu’à La Faurie. Redescendez vers Serres, à 20 km de là. Toutes les belles histoires ont une fin…

Nos suggestions