© Mouton.A

Piquer une tête dans les Alpes

Quelques idées pour se baigner dans les Alpes Maritimes, dans les eaux bleues et cristallines du lac de Serre-Ponçon ou dans les Hautes-Alpes, entre le Parc naturel régional du Queyras et son voisin des Écrins.

Entre garrigue et montagne

Aux confins des Alpes et de la Provence, dans les Alpes-Maritimes, certains spots sont de véritables joyaux pour profiter d’une baignade en eau pure. C’est le cas des rives de l’Estéron, au niveau du village médiéval de Roquestéron, où la rivière azur serpente en lacets entre les berges caillouteuses et arborées. Un peu plus à l’ouest, les marmites de la Bollène, accessibles depuis La Bollène-Vésubie, se présentent en une enfilade de bassins couleur émeraude. Amateurs d’eau douce et claire, filez- aussi à la Roya, à la frontière entre la France et l’Italie.

Serre-Ponçon, l’incontournable

Né de la construction d’un barrage sur la Durance en 1960, le majestueux lac de Serre-Ponçon, bordé de montagnes où s’accrochent les nuages, compte de nombreuses plages aménagées. Neuf sont labellisées « Pavillon bleu », gage de haute qualité environnementale. Parmi elles, la plage de Port-Saint-Pierre, une large bande de sable doublée d’une étendue d’herbe. Ou la plage des Trémouilles, dans la baie de Chanteloube, moins fréquentée. Pour une baignade encore plus confidentielle (mais non surveillée !), rendez-vous à la plage du petit lac de Saint-Apollinaire.

Du Queyras à Serre-Chevalier

En bordure du Parc naturel régional du Queyras, qui compte plusieurs lacs d’altitude, le plan d’eau d’Eygliers est idéal pour piquer une tête avec des enfants, dans un cadre montagneux et verdoyant. Enfin, aux Colombiers et à Chantemerle, deux hameaux de Serre-Chevalier, on se baigne dans de l’eau pure non-traitée : dans ces deux lacs biotopes, ce sont des plantes qui assurent la filtration.