© Fotolia

La Durance à moto

Les montagnes se jettent dans le lac de Serre-Ponçon, qui s’ouvre sur les vallées fruitières de la Durance et du Buëch. Entre routes sinueuses et baignades en eaux vives, cet itinéraire fleure bon les vacances toniques et aquatiques. À savourer en duo ou en groupe !

CircuitDurée5 jours
Lieux visités
Le lac de Serre-Ponçon
L’abbaye de Boscodon
Les demoiselles coiffées
Les gorges de la Méouge
Gap
Etape 1Les rives du lac de Serre-PonçonPause spirituelle et une eau azur

Prenons la route à Gap, porte ouverte sur les stations de ski aux confins du massif alpin et de l’Italie. Rassurez-vous, en été, la région est baignée de soleil, il fait bon se balader à moto ! Après avoir glissé votre maillot de bain dans votre sacoche, sortez de la ville par la N94, direction Briançon. Déjà en quête de fraîcheur ? Faites un break à Chorges et piquez une tête dans le lac de Serre-Ponçon. Ou tracez votre route vers le pont de Savines-le Lac, qui surplombe les eaux azur du lac. Amateur d’architecture romane ? C’est le moment de vous accorder une escapade à l’abbaye de Boscodon. Pour vous y rendre, traversez Savines- le-Lac puis bifurquez sur la D568 à droite quelques kilomètres plus loin. L’abbaye se devine au bout de quelques virages.

Etape 2Les Demoiselles coifféesPrairies fleuries pur bonheur

Retour à Savines-le-Lac. On oblique à gauche, vers la D954. C’est parti pour un moment de pur bonheur ! Taquinez la poignée sur cette route sinueuse qui domine l’étendue magique de Serre-Ponçon et se devine entre les arbres. En été, le rouge chatoyant des coquelicots réveille le paysage. En automne, la forêt de pins sylvestres et de bouleaux offre de belles nuances jaunes et vertes. Il est temps de s’arrêter pour admirer les rochers des Demoiselles Coiffées de Théus. Puis la vue plongeante sur le lac depuis le village-belvédère de Sauze-du-Lac. Après Sauze, de taquines épingles à cheveux se succèdent. Dégotez une petite crique accessible par un chemin de traverse : c’est (encore) l’heure de la baignade !

Etape 3Vers la vallée de la DuranceForêt, lac et virolos

Le paysage, bordé d’abrupts versants en schiste gris, devient mystérieux. Le lac se referme dans un écrin montagneux. Vous voici à l’embouchure de l’Ubaye, prisée des amateurs de sports d’eau vive. Quittez la D954 pour emprunter la D900 jusqu’au village du Lauzet-Ubaye. Ici, la route est aussi propice à l’amusement que le lit du torrent. Après un arrêt au village, faites demi-tour en direction de Saint-Vincent-les-Forts par la D900b. Elle grimpe au cœur d’une forêt de hêtres et de mélèzes, longe le lac de Serre-Ponçon puis ondule vers la vallée de la Durance. Elle traverse la rivière et surplombe le complexe hydro-électrique de Serre-Ponçon. Conseil aux motards avides de virolos : grimpez vers Chorges à droite par la D3. Après le village, rejoignez l’itinéraire par la D942, un peu plus loin à gauche sur la N84.

Etape 4Les gorges de la MéougeLes gorges de la Méouge

En direction de Tallard, la départementale longe les exploitations fruitières et viticoles de la vallée de la Durance. Au printemps, c’est une véritable mosaïque de couleurs. La roche rosit à l’approche de Tallard. Puis la nationale 85 (devenue D1085), joue à cache-cache avec le canal de la Durance. On le suit jusqu’à Sisteron. À l’entrée de la ville, prenez à droite vers la vallée du Buëch par la D948. En été, un parfum de lavande flotte dans l’air. Faites un crochet par les gorges de la Méouge, sur la D942. Ici, l’odeur du buis se mêle à celle du romarin. Garez-vous le long des pitons rocheux, pour piquer une tête dans un torrent aux cascades vivifiantes. Puis repartez vers Laragne-Montéglin, sur la D1075.

Etape 5Sur la route de GapCrochet au domaine de Charance

La liaison est rapide jusqu’à Serres. Après le village, basculez vers la D994 en direction de Gap, via Veynes. À Pont-la-Barque, la route se referme le long de l’étroite gorge du Buëch. Puis la chaussée s’élargit et traverse une vallée cultivée aux effluves de clématites sauvages. Les motards curieux feront un crochet au domaine de Charance, sur les hauteurs de Gap. Le jardin paysager en terrasses, dédié aux roses, offre un superbe point de vue sur le gapençais. Les plus enhardis s’offriront ensuite un tour supplémentaire du lac de Serre-Ponçon… On n’en est jamais rassasié !