La vallée de la Durance

Prenant sa source au cœur des Alpes du Sud, à Montgenèvre, la Durance parcourt plus de 320 kilomètres avant de se jeter dans le Rhône à Avignon. Si son cours longtemps tumultueux a façonné les paysages, ses eaux ont aussi irrigué des terres fertiles et donné naissance à de nombreux villages. La vallée de la Durance abrite quelques-unes des plus belles destinations touristiques de Provence-Alpes-Côte d’Azur et du sud de la France. 

La vallée de la Haute Durance

D’une source nichée à 2459 mètres d’altitude, sur le versant est du Mont des Anges, jaillissent les eaux qui donnent naissance à la Durance. La vallée de la Haute Durance s’étend de Montgenèvre à Châteauroux-les-Alpes et demeure sauvage, peu marquée par les activités humaines.

En descendant le cours de la Durance depuis sa source, vous passerez par la ville de Briançon. Avec ses remparts et ses citadelles fortifiées par Vauban, Briançon est une petite ville de caractère, au patrimoine historique très riche. Le bâtisseur du roi Louis XIV  a aussi laissé son empreinte en aval à la place-forte de Montdauphin. Elle abrite entre ses murs un véritable village et verrouille la vallée de la Durance à la confluence avec le Guil.

Les amoureux de nature et d’activités de plein air ont l’embarras du choix : la vallée de la Haute Durance est un terrain de jeux idéal pour pratiquer la randonnée, le rafting, le canyoning, l’escalade, le vélo ou le VTT, ou encore pour gravir une via ferrata… La neige abondante en hiver met le ski à l’honneur, qui se pratique dans les stations de Montgenèvre, de Serre Chevalier, des Orres, de Réallon…

Le Lac de Serre-Ponçon

Les eaux de la Durance, gonflées par la fonte des neiges et les orages, ont provoqué à de multiples reprises des inondations meurtrières. Afin de lisser le débit et d’éviter ces crues, une retenue d’eau a été mise en place au XXe siècle en aval d’Embrun, à la confluence de la vallée de l’Ubaye. Les travaux titanesques, achevés en 1959, ont donné naissance à un immense lac artificiel d’une superficie de 28 km².

Le Lac de Serre-Ponçon est devenu une destination touristique majeure dans les Hautes-Alpes, et on y pratique de nombreuses activités nautiques : baignade, stand-up paddle, location de bateau, kayak, bouées tractées, jet-ski, plaisance à bord de petits voiliers…

Sisteron, ville et citadelle

En continuant votre descente le long de la vallée de la Durance, vous tomberez sur Sisteron. La ville occupe un emplacement privilégié, sur un promontoire situé au niveau d’une clue. Cette position lui a valu un rôle militaire prépondérant, et une puissante citadelle, remaniée par Vauban, a été érigée sur la roche nue.

Le centre historique et la citadelle de Sisteron demeurent une attraction touristique incontournable dans la vallée de la Durance. Les maisons blotties au pied des falaises, des remparts et des bastions composent un paysage de carte postale. Depuis les remparts les plus élevés, la vue est imprenable et porte loin, vers l’amont comme vers l’aval.

Le Val de Durance

À l’ouest de la Haute Provence, le Val de Durance vous accueille au pied de la montagne de Lure, dans des paysages de collines boisées aux lignes douces. Votre escapade invite à la découverte : vous serez conquis tout particulièrement par le village des Mées, blotti au pied du plateau de Valensole réputé pour ses champs de lavande.

Le Val de Durance a été façonné par l’homme, qui y a planté de nombreux vergers et des dizaines de milliers d’oliviers. Au détour d’un chemin, vous découvrirez un témoignage du patrimoine local : une chapelle, les ruines d’un château médiéval…

Au sud du Luberon

La vallée de la Durance marque la frontière sud du Parc naturel régional du Luberon, qu’elle longe sur plus de  kilomètres. Vous pouvez quitter son cours pour partir à la découverte de quelques-uns de villages pittoresques comme La Tour d’Aigues ou Grambois, qui a servi de lieu de tournage pour les films « La Gloire de mon Père » et « Le Château de ma Mère ». Lourmarin et Ansouis, tous deux labellisés beaux villages de France, comptent aussi parmi les visites incontournables.

Le Verdon vient joindre son débit à celui de la Durance en amont du village de Saint-Paul-lez-Durance, entre Manosque et Pertuis.

Avignon et le Comtat Venaissin

Au niveau de Pertuis, la vallée de la Durance s’infléchit vers le nord. Se faufilant entre les massifs du Luberon et des Alpilles, elle irrigue les terres fertiles de l’ancien Comtat Venaissin, état pontifical qui a appartenu aux souverains pontifes jusqu’à la Révolution française. Des villes et villages de caractère, des collines boisées, des champs et des vignobles dessinent le portrait d’un territoire paisible et accueillant où le tourisme est très présent.

Les vallées de la Durance et du Rhône se rejoignent à Avignon. La cité papale s’est établie à la confluence du Rhône et de son affluent la Durance. Votre escapade se terminera par la découverte d’un patrimoine historique et culturel remarquable, avec notamment la visite du Palais des Papes, du musée Calvet et du musée du Petit Palais.

Une eau d’une grande valeur

En Provence, où l’eau est parfois rare au cœur de l’été, la Durance avec son bassin versant de plus de 14 200 km² représente une véritable bénédiction pour les hommes.

Depuis le XIXe siècle, l’aménagement du Canal de Marseille a permis d’apporter aux Marseillais une eau qui leur faisait jusqu’alors cruellement défaut. Depuis le pont de Pertuis, il court sur près de 80 kilomètres. Il enjambe notamment la vallée de l’Arc grâce à la construction de l’aqueduc de Roquefavour, un impressionnant pont en pierre rappelant les anciens aqueducs romains.

Construit en 1966, le Canal EDF dérive une partie des eaux de la Durance depuis la ville d’Espinasses jusqu’à l’Étang de Berre. Il permet l’alimentation en eau potable de nombreuses communes, fournit l’eau nécessaire à l’irrigation et accueille sur son parcours plusieurs centrales hydroélectriques.

La nature dans tous ses états

Depuis sa source qui jaillit à Montgenèvre, à 2459 mètres, la rivière parcourt 320 kilomètres avant de rejoindre le Rhône. Des Alpes du Sud à la Provence, son cours traverse une grande diversité de paysages : prairies rases de haute montagne, forêts de mélèzes et de conifères de moyenne montagne, collines recouvertes d’essences méditerranéennes, champs, vergers et vignobles abritent une flore et une faune particulièrement variée. On peut y observer de nombreux mammifères, des oiseaux, des fleurs et des plantes, dont certaines espèces endémiques d’une grande rareté.

Les amateurs de nature l’investissent tout au long de l’année et y pratiquent de nombreuses activités : rafting, ski et sports d’hiver en Haute Durance, loisirs nautiques sur le Lac de Serre-Ponçon, escalade, vélo, VTT, randonnée, équitation ou parapente sur l’ensemble de son cours…

Un condensé de Provence

La vallée de la Durance traverse cinq départements : jaillissant dans les Hautes-Alpes, la rivière fait ensuite son lit dans les Alpes-de-Haute-Provence. Elle sert de frontière naturelle entre les Bouches-du-Rhône et du Vaucluse, et fait même une courte incursion dans le département Var.

En suivant cette voie naturelle qui relie la vallée du Rhône aux Alpes du Sud, vous découvrirez quelques-uns des plus belles destinations touristiques de la région Provence-Alpes-Côte d’Azur.

Informations pratiques

Le Bureau des Guides des Écrins vous propose toute l’année de nombreuses activités de plein air : alpinisme, rafting, canyoning, escalade, randonnée, via ferrata…

Vous pouvez trouver un hébergement au hameau d’Ailefroide, qui propose un camping, des hôtels et des locations. Les villages de Pelvoux et de Vallouise proposent aussi un large choix d’hébergements, de tous les styles et pour tous les budgets. Si vous prévoyez des randonnées de plusieurs jours, nous vous invitons à contacter les refuges sur votre itinéraire pour réserver votre place.

L’accès en voiture au Pré de Madame Carle n’est possible qu’en saison estivale. Vous devez pour cela emprunter la nationale N94 entre Gap et Briançon, et bifurquer au niveau de L’Argentière-la-Bessée en direction des Vigneaux, de Vallouise, de Pelvoux puis d’Ailefroide.

Vous trouverez au Pré de Madame Carle un grand parking et un centre d’accueil géré par le Parc naturel national des Écrins.

Sélection d’espaces naturels dans les Hautes Alpes :