Lacs & rivières, dans les eaux claires de Provence

Pour une baignade, une balade, une session de sports nautiques ou une pause farniente au bord de l’eau, découvrez les lacs et les rivières de Provence. De la magnificence du lac de Sainte-Croix à la lagune de l’étang de Berre, plongez dans eaux claires du Sud.

Les lacs de Sainte Croix et d’Esparron

Eau limpide et farniente

En plein cœur du Verdon, à cheval entre les Alpes-de Haute-Provence et le Var, le lac de Sainte-Croix, vaste étendue d’eau cristalline aux teintes tropicales, dépayse au premier regard. Pour vous laisser surprendre par son pouvoir envoûtant, contemplez-le depuis le village de Sainte-Croix-du-Verdon, perché sur un piton rocheux. De là, vous apprécierez la magnificence du lac de Sainte-Croix, paradis des mordus de sports nautiques et deuxième retenue artificielle de France, inaugurée en 1974. La rivière poursuit son cours et débouche, quelques kilomètres à l’ouestau niveau du village d’Esparron-de-Verdonsur un lac plus petit mais tout aussi enchanteur : le lac d’Esparron. Ici, vous gouterez aussi aux joies de la glisse et de la baignade, ou d’un simple break sur une plage de sable fin.

Top Glisse en Provence

La Durance

Une rivière de caractère

En quittant les Alpes pour franchir les portes de la Provence, à hauteur de Sisteron, la Durance adoucit un peu sa nature impétueuse. Sa force est en partie domptée par des barrages et l’irrigation des terres où elle serpente. La Durance n’en demeure pas moins une rivière imprévisible, connue pour ses crues aussi impressionnantes que redoutables. Elle abrite une faune riche et diversifiée dont poissons, cormorans, hérons ou castors… Côté patrimoine, une balade au fil de la Durance vous fera découvrir les richesses insoupçonnées des villages qu’elle traverse : Jouques, Peyrolles-en-Provence, Meyrargues ou La Roque d’Anthéron.

La Sorgue

Et ses reflets émeraudes

Artère centrale d’un dédale de cours d’eau qui courent de Carpentras à Cavaillon, à l’est d’Avignon, la Sorgue se distingue par la couleur de son eau, d’un vert vif et intense. La rivière, qui prend sa source à Fontaine-de-Vaucluse serpente, de boucles en méandres, jusqu’à l’Isle-sur-la-Sorgue. Dès le Moyen-âge, le village, bâti sur pilotis, a su tirer profit des eaux de la Sorgue. Quelques siècles plus tard, des draperies, puis une prospère industrie de la soie et de la toile, ont fleuri sur ses rives. Témoins de cette époque, les roues à aubes qui ponctuent encore aujourd’hui les alentours de l’Isle-sur-la-Sorgue, devenue le paradis des brocanteurs.

L’Argens

« Blanche comme l’argent »

Réputé, dès l’époque gallo-romaine, pour la qualité des productions agricoles qu’il génère, l’Argens prend sa source à Seillons-Source-d’Argens, au nord de Saint-Maximin-la-Sainte-Baume et Brignoles, pour se jeter dans la Méditerranée, à quelques pas de Fréjus. Le fleuve, qui tire son nom de la couleur « blanche comme l’argent » de ses eaux, traverse des paysages envoûtants et de vastes plaines agricoles, à découvrir à pied ou en canoë. Son parcours, jalonné de belles chutes d’eau, croise le chemin de radieux villages provençaux : Barjols, connu pour ses sources, cascades et fontaines, Carcès, Le Thoronet ou Entrecasteaux.

Le lac de Carcès

Un havre de paix

Niché au cœur de la Provence verte, le lac de Carcès – ou lac Sainte Suzanne – accolé aux villages de Carcès et Cabasse, est né d’un barrage érigé entre 1934 et 1939 et pensé pour alimenter Toulon en eau potable. Vaste étendue d’eau aux berges verdoyantes, le lac de Carcès est une bulle de sérénité et de tranquillité. Dès les premiers beaux jours, ses rives se peuplent de locaux qui viennent y partager un pique-nique sous un ciel clair. Peuplé de carpes, perches, sandres, brèmes et brochets, le lac est aussi très apprécié des pêcheurs.

Le Rhône et l’étang de Berre

Des richesses à préserver

Surgissant en Provence à l’ouest d’Orange, le Rhône suit son cours jusqu’à Avignon, ou il coule sous le fameux pont Saint-Bénézet, puis Arles, il se divise en bras : le petit Rhône, à l’est, et le grand Rhône à l’ouest. Entre les deux s’étendent le delta du Rhône et le Parc naturel régional de Camargue. Dompté au fil des siècles, cet espace singulier où se mêlent eau douce et eau salée abrite une faune et une flore fragiles. À l’est du delta, l’étang de Berre, plus grand étang salé d’Europe, borde notamment Istres et Martigues. Devenu un site industriel majeur dès les années trente, l’étang de Berre peut aujourd’hui se targuer, malgré les aprioris, d’une eau claire et de qualité, appréciée des véliplanchistes et des kitesurfeurs, avec des plages pour y poser sa serviette.