© Mouton.A

Balade en Camargue

Laissez-vous aller à la rêverie sur les routes venteuses et sauvages de la Camargue. D’Arles à Salin-de-Giraud, mystérieux marais, rizières et majestueux flamants rose seront vos compagnons de route.

CircuitDurée5 jours
Lieux visités
Arles
Les Saintes-Maries-de-la-Mer
L’étang de Vaccarès
Salin-de-Giraud
Etape 1D’Arles à la CamargueVers une terre sauvage

Arles est une ville d’art et d’histoire. Outre ses Rencontres internationales de la Photo, qui réunissent chaque été des milliers de visiteurs, la ville compte 8 monuments inscrits au patrimoine mondial de l’UNESCO , dont l’Amphithéâtre romain et le Théâtre antique. Avant de prendre la route, prenez le temps de flâner dans ses rues étroites. Puis, cap vers le sud, via la D570. Quelques kilomètres plus tard, le décor laisse place à de grandes étendues où se mêlent marécages, roseaux et cyprès. Les chevaux blancs vous observent, l’œil curieux. Puis viennent les manades, peuplées de taureaux en semi-liberté. Et, enfin, les flamands roses et leur gracieuse silhouette. Faites une pause au Parc ornithologique du Pont de Gau pour les admirer. Bienvenue dans le Parc naturel régional de Camargue.

Etape 2Les Saintes-Maries-de-la-MerUn goût de liberté

En arrivant aux abords de la patrie gitane, laissez-vous guider par l’église fortifiée, visible à plus de 10km à la ronde. Comme toutes les villes de Camargue, les Saintes-Maries-de-la-Mer flottent entre mer et étang, en l’occurrence celui des Launes. C’est le moment de goûter aux spécialités locales – un taureau à la gardiane, une rouille de seiche ou une assiette de tellines, de savoureux coquillages du cru – et d’arpenter (à pied !) la digue-à-la-mer. Ou, pourquoi pas, de vibrer au son de musiques gitanes. Il est maintenant temps de reprendre la route vers le nord, via la D85A qui longe les étangs, puis de nouveau via la D570.

Etape 3L’étang de VaccarèsUn monde indompté

La route et le ciel sont balayés par le mistral. Vous voilà au beau milieu d’une terre farouche et fascinante. Au bout de quelques kilomètres, bifurquez à l’est sur la petite D37. Vous arpentez désormais les rives de l’étang de Vaccarès, bassin d’eau saumâtre et cœur battant de la Camargue. En hiver, il est le repaire de milliers d’oiseaux dont canards, foulques, hérons et flamands roses. Vous passez bientôt le Domaine de Méjanes, qui concentre ce que la flore et la faune de Camargue ont de plus beau. Tout autour de vous, de multiples canaux alimentent les rizières à perte de vue. À l’approche du Rhône, bifurquez sur la D36, direction Salin-de-Giraud.

Etape 4Salin-de-GiraudRoyaume du sel

Ce village de l’extrême sud de la Camargue vaut sans aucun doute que l’on s’y arrête. Ses maisonnettes de brique rose et ses jardins ouvriers sont les témoins de son histoire. Salin-de-Giraud accueillait autrefois les ouvriers qui travaillaient le sel utilisé dans la fabrication du chlorure de sodium, composant du savon de Marseille. Aujourd’hui encore, le salin, situé à la sortie du village, produit chaque année près d’un million de tonnes. Poursuivez votre route par la D36D, aussi appelée « Route de la mer », jusqu’à la plage de Piémanson. Une langue de sable de 25 km s’offre à vous. À Salin-de-Giraud, prenez le temps d’une balade sur la plage de Beauduc, sauvage et surprenante.

Etape 5Les marais du VigueiratUn concentré de beauté

La dernière étape de votre road trip en Camargue se fera… sur l’eau ! Rebroussez chemin vers Salin-de-Giraud pour rejoindre le bac de Barcarin, situé à l’extrémité de la D36. Institution locale, l’embarcation permet aux véhicules et aux piétons de rejoindre l’autre rive du Rhône en quelques minutes. Il est temps de regagner Arles, votre point de départ, par la D35. En chemin, faites une halte à la Réserve naturelle des Marais du Vigueirat de Mas-Thibert. Vous prendrez toute la mesure de la richesse naturelle et la beauté de la Camargue. Le jour tombe, mais les paysages et l’atmosphère de cette terre sauvage ne vous quitteront plus.

TÉLÉCHARGEMENTS