© Rigal F

Itinéraire artistique au cœur des vestiges romains de Provence

Douce et rassurante, la Provence s’est aussi révélée intrépide et conquérante. Réputée pour ses grandes stratégies de guerre aux temps gallo-romains, elle recèle des vestiges d’une richesse historique et culturelle souvent inégalée en Europe… En ce musée antique à ciel ouvert, décidément, tous les chemins mènent à Rome !

CircuitDurée5 jours
Lieux visités
Vaison-la-Romaine
Orange
Nîmes
Arles
Marseille
Etape 1Premières fouilles à Vaison-la-RomaineUne ville antique qui porte bien son nom !

Vaison-la-Romaine doit sa renommée à ses 7 hectares de fouilles gallo-romaines : c’est le plus grand site archéologique de France à ciel ouvert au public ! On y pénètre par le pont romain et son arche unique longue de 17 mètres et large de 9 mètres. Longtemps, il fût le seul passage entre les deux rives de l’Ouvèze. Maintenant, direction la Villasse et son emblématique artère commerçante pour découvrir par exemple la Maison du Buste en Argent et ses thermes. Puis, halte incontournable au musée archéologique Théo Desplans pour un voyage à travers plus de 2000 ans d’histoire, de vie et de tradition. On poursuit au cœur des vestiges de Puymin, de ses maisons patriciennes jusqu’à sa colline… Enfin, le théâtre antique se dévoile, ici où se tient un rendez-vous estival à la réputation internationale : le Festival Vaison Danses. Soirée d’été magique garantie !

 

Etape 2Orange, l’audacieuse Sur les traces de ses plus belles conquêtes

Face à un spectaculaire mur de scène de 103 mètres de long sur 37 mètres de haut, aucun doute : vous êtes au cœur du théâtre antique d’Orange. Témoignage grandiose du génie architectural romain, ce mur demeuré intact étonne par son acoustique incroyable… Quoi de mieux que ce fantastique lieu de spectacle pour accueillir les Chorégies d’Orange, le festival d’opéra et de musique lyrique et ses 10 000 spectateurs, sur les gradins bâtis à flanc de colline ? Entrez ensuite dans la ville par la grande porte et découvrez l’Arc de Triomphe. Composée de 3 arches ornées de motifs hexagonaux, elle fut longtemps considérée comme une frontière avec le monde des morts, un symbole pour les soldats de la IIème légion qui revenaient triomphants ! Pour boucler ce tour, découvrez un hôtel particulier du XVIIème siècle réinvesti en Musée d’art et d’histoire. Il plonge le visiteur à travers le temps, du Moyen-âge aux traces antiques : gravures, curiosités et œuvres étonnantes s’y dévoilent, en témoigne la mosaïque des Centaures !

Etape 3Vers Nîmes la stratège...Histoires à géométrie variable

Sur la route, le Pont du Gard, classé au patrimoine mondial de l’Unesco, donne le ton des merveilles de la Provence antique. En cela, remercions les romains pour leur culte du bain chaud, nécessitant des aménagements à la hauteur de cet aqueduc monumental. Puis Nîmes ! Sa Maison Carrée, temple du Ier siècle aux usages métamorphosés à travers le temps, reste un symbole du Forum. Sa Tour Magne domine la plaine, fièrement dressée sur le Mont Cavalier, point stratégique militaire et incarnation de la puissance. Bien sûr, ses Arènes, qui accueillait autrefois des combats de gladiateurs, restent un incontournable, LE rendez-vous favori des peuples gallo-romains qui voyaient les choses en grand et visaient la perfection. Pari tenu avec cette construction à la symétrie parfaite, un exemple d’organisation… Aujourd’hui encore c’est un lieu d’exception pour vivre de grands événements comme des concerts et profiter, du haut des remparts, d’une vue dégagée sur la ville. Mémorable !

Etape 4D’Arles à Marseille : il faut choisir son campArlésienne et profondément romaine

Surnommée la petite Rome – par les romains eux-mêmes ! -, Arles se découvre d’abord par ses arènes. Classé au patrimoine mondial de l’Unesco, cet amphithéâtre est d’ailleurs l’un des 15 plus grands du monde romain. Ancien lieu de divertissement puis rempart pour protéger la ville, il conserve différents marqueurs de ses aménagements successifs. Observez aussi la régularité de la célèbre allée des Alyscamps, les crytoportiques – la face cachée du forum – et le fameux théâtre antique. Bâti au Ier siècle avant J-C, typique de l’architecture des temps romains, il est désormais un lieu festif par excellence où se tiennent des manifestations traditionnelles et artistiques à l’image des célèbres Rencontres internationales de la photographie. Rendez-vous incontournable depuis 1970, le festival met en scène les contrastes de façon surprenante entre des lieux emblématiques de la ville et des créations contemporaines. Pour terminer en beauté, visite du musée départemental Arles Antique : du seul portrait connu de Jules César aux différents espaces de collection, créez votre propre itinéraire !

Etape 5La cité phocéenne sous influence romaine

En route pour Marseille, arrêtez-vous à Saint-Rémy-de-Provence pour découvrir le site archéologique de Glanum. Témoin d’un ensemble architectural exceptionnel, la cité était habitée par des autochtones avant d’être colonisée par Rome dès le Ier siècle, puis détruite par les barbares vers 260. Ces invasions ont fait naître Saint-Rémy-de-Provence, à seulement 1 kilomètre de là. De retour à Marseille, le Musée des Docks romains s’ouvre à nous sur le Vieux-Port. On admire de nombreuses amphores qui témoignent de la renommée de cette ville portuaire mais aussi de son activité commerciale grâce à une collection d’objets antiques. Plus loin, juste derrière la Canebière, se trouve le Musée d’histoire de Marseille et son jardin des vestiges abritant notamment des restes de navires antiques. Épave de la Bourse, épaves Jules Verne, blocs de dallage de la voie romaine datant du IIème siècle avant J.-C. … tant de vestiges préservés et côté jardin, la visite se termine sous le beau soleil marseillais : un vrai musée à ciel ouvert !