De la Méditerranée à l’arrière‑pays provençal

Du cœur de Marseille, l’effervescente métropole, aux merveilleux sites naturels et villages de l’arrière-pays provençal, voilà le diaporama qui vous attend sur les routes de Provence. Une expérience inédite !

CircuitDurée7 jours
Lieux visités
Marseille
Cassis
Gémenos
La Sainte-Baume
La Sainte-Victoire
Aix-en-Provence
Le Rove
Etape 1Au départ de Marseille

Sa Canebière, ses Calanques, sa Bonne Mère et sa gouaille aussi. La capitale méridionale vaut de s’y immerger sans compter les jours : du « récent » Vieux Port au « vieux » quartier du Panier jusqu’à la « Corniche » longeant la mer et tout au bout du « monde » le village des Goudes, autant de lieux inattendus qui font de Marseille une ville de contrastes et vous feront vivre un véritable ascenseur émotionnel. Repus de la grande ville et après 15 minutes de route, vous attaquez déjà le col de la Gineste et touchez du regard le contraste prodigieux du panorama sur la ville, la mer et le paysage méridional des coulisses des Calanques marseillaises. Les motards se succèdent dans vos rétroviseurs et tracent à la perfection le sillon de la route de la Gineste au cœur d’une féerie de monts calcaires.

Etape 2Entre la Gineste et la Route des Crêtes, il y a Cassis

Après le plateau de Carpiagne, la route désescalade déjà. Vous faîtes un court arrêt en surplomb pour admirer le village de Cassis, presque aussi prisé que celui de Saint-Tropez, qui vous donne l’envie de vous rafraîchir sur le petit port et à la belle saison, de vous baigner. Si vous choisissez de visiter les fameuses calanques à pied ou en bateau, prévoyez une seconde journée. Depuis Cassis, levez la tête et telle une grande muraille au-dessus des eaux, vous admirez le Cap Canaille. Le serpentin de bitume qui y grimpe est simplement vertigineux. Le vertige, vous l’avez encore une fois parvenus, à près de 400 mètres à son sommet, la plus haute falaise maritime d’Europe.

Etape 3De la Route des Crêtes au village de Gémenos

Considérée comme une des plus belles routes au monde, la route des Crêtes est un morceau de bravoure dont vous êtes récompensé par un 16/9 sur le Golfe d’Amour courant des plages de la Ciotat à celles de Saint-Cyr les Lecques. Ça vous prend aux tripes… qui sont bien remuées sur la D3 à partir de Ceyreste, où les virages s’enchaînent, sans pitié. Au sortir d’une épaisse forêt de pins, votre parcours bifurque sur la gauche. En continuant tout droit, le circuit Paul Ricard n’est qu’à 10 km. Sur la petite D3, vous glissez ensuite vers le col de l’Ange qui associe tous les codes propres à charmer vos sens. Vous descendez le col par la face ouest, menant au tout mignon village de Gémenos.

Etape 4Le Massif de la Sainte-Baume

Prenez maintenant votre respiration et prononcez Sainte-Baume. C’est le nom de la montagne se dressant devant vous, dont le Pic de Bertagne veille du haut de ses 1041 m sur le département. La route de l’Espigoulier allant presque jusqu’au sommet est grandiose, tout comme les paysages et les courbes aux rayons variés. Le Massif de la Sainte-Baume réjouit autant les pilotes de rallyes auto que les cyclistes ou encore les nombreux promeneurs. Plus qu’un massif, il offre des sensations et une expérience inoubliable à chaque visiteur.

Etape 5De Massif en Massif, direction la Sainte-Victoire !

A peine arrivés au Plan-d’Aups, vous l’abandonnez à regret pour la D12 qui descend vers Saint-Zacharie. L’espace naturel ne se décrit plus, il se vit, il se hume et se savoure. Vous arrivez au col du Petit Galibier par le Pas de la Couelle. A travers la montagne de Régagnas, vous découvrez une nature intacte servant de cadre à mille et un virages serrés. A Trets, c’est « droit devant ». La vision de la Sainte-Victoire peinte par Cézanne prend à son tour aux tripes. Vous l’abordez par la pente douce. Après Puyloubier, sur la droite vous suivez le plateau calcaire offrant un étonnant spectacle. Rêves de varappe. En descendant de Saint-Anthonin vers le Tholonet par une route de nouveau indescriptible, la roche blanche cède aux argiles rouges. Le Colorado, c’est par là ?

Etape 6Arrivée en Pays d’Aix avec une étape à Aix-en-Provence !

Aix-en-Provence sonne un retour à l’urbanisation. La ville est un musée à ciel ouvert, vous vous initiez à l’art de vivre en Provence et dégustez un verre à une terrasse ombragée du Cours Mirabeau. A 15 km de la Cité du Roy René, un haut lieu vous attend : l’Aqueduc de Roquefavour. Long de 393 m il est, avec près de 83 m, presque deux fois plus haut que le Pont du Gard. A seulement 1 km, près de Ventabren, l’imposant viaduc du TGV est le pendant moderne de Roquefavour. Puis c’est la Fare-les-Oliviers entourée de vignobles et bientôt les pourtours de l’étang de Berre.

Etape 7Un petit tour de l’Etang de Berre, puis retour à Marseille !

De Saint-Chamas à Istres en passant par Miramas, la rive majoritairement préservée ne manque pas de charmes. Après un demi-tour d’étang, Martigues surnommée Venise Provençale, pour les canaux qui la jalonnent, vous ramène vers la MéditerranéeSausset, Carry-le-Rouet sont les villages emblématiques de la Côte Bleue formant calanques sauvages bordées de vastes pinèdes. Le Rove où vous achetez du fromage de chèvres ne vivant qu’ici, puis l’Estaque célèbre pour ses panisses et célébrée par le réalisateur Robert Guédiguian (Marius et Janette) annoncent le retour vers Marseille que vous approchez en longeant le Port de commerce, avant de « retomber » de plain-pied sur le Vieux Port les yeux tout écarquillés de tant de diversité.