Toulon et Hyères : Histoire et design

À quelques kilomètres à l’est de Marseille, Toulon charme par sa rade lumineuse, ses longues plages et son histoire dense. Poursuivez votre route jusqu’à Hyères et laissez-vous séduire par des étendues de sable sauvages et une vielle ville haute en couleurs, où des artistes ont élu domicile.

Toulon

Une cité vivante et vibrante

Blottie au pied du mont Faron, qui culmine à 584 mètres, Toulon se découpe entre ville moderne, au nord, et la vielle ville, connue pour ses placettes, son bouillonnant marché du cours Lafayette et ses multiples fontaines. Fontaines que l’on retrouve aussi au cœur de la ville moderne, à l’image de la célèbre fontaine de la Fédération, œuvre du sculpteur Allar inaugurée en 1889 pour le centenaire de la République. Sur le quai Cronstadt, qui fait face à la Darse Vielle, boutiques et cafés attirent les flâneurs du matin au soir. Ici, vous pourrez embarquer pour une visite de la rade en bateau et saisir, à la vue de l’impressionnant arsenal, base logistique de la Marine nationale, la vocation militaire de la ville.

Un patrimoine provençal varié et inattendu

La rade Toulon

Et ses multiples facettes

Avec son eau d’un bleu éclatant où se reflète une lumière vive et intense, la rade de Toulon, bordée d’immeubles aux tons crème et orangé, est un spectacle saisissant. À l’est de la ville, elle se prolonge par quatre anses de sable fins ou de galets prisées des baigneurs : la plage du Mourillon. En poussant la balade le long de la mer, on découvre d’autres plages, naturelles cette fois : les anses Méjean et Magaud. Pour vous y rendre, empruntez le sentier des douaniers, au départ de la Tour royale. À l’origine dédié à la surveillance de la côte, ce chemin arboré longe Le Fort Saint-Louis et son charmant petit port et chemine à travers une multitude de criques aux eaux cristallines. Il offre une vue inégalable sur la rade, la presqu’île de Giens et les îles d’Hyères (aussi connues comme « les Îles d’or »)

Toulon, ville militaire

Design par Colbert

Celle-ci remonte à plusieurs siècles. La construction de la Darse Vielle est entamée sous le règne d’Henri IV. On y établi l’arsenal, voué à la construction et à la réparation de la flotte royale. Livré à l’ennemi britannique par les royalistes en 1793, Toulon est d’ailleurs témoin des premiers faits d’armes d’un petit capitaine encore inconnu à l’époque, un certain… Napoléon Bonaparte. Jusqu’au XIXe siècle, Toulon est aussi le port de départ et d’arrivée d’expéditions coloniales et militaires vers le continent africain. Aujourd’hui, nombre de lieux témoignent de l’identité militaire de la ville : la Tour royale, ouvrage défensif du XVI e siècle, la place d’Armes, conçue par Colbert pour la revue des troupes, le Musée de la Marine ou encore le Musée-Mémorial du débarquement de Provence, point d’arrivée du téléphérique du Faron.

Office de Tourisme de Toulon
Méditerranée – Bureau de Toulon
12, place Louis Blanc
83000 – Toulon
+ 33 (0)4 94 18 53 00
toulontourisme.com

Hyères

Palmiers, plages et spots arty

À moins de 20 kilomètres à l’est de Toulon, Hyères, réputée pour ses palmiers, est dotée de 20 kilomètres de plage dont celles, très préservées, de la presqu’île de Giens. La plage de l’Almanarre est quant à elle le paradis des amateurs de sports de glisse. La vieille ville vaut aussi le détour : perchée sur une colline surplombée par les ruines d’un château médiéval, elle forme un dédale de ruelles où se succèdent de jolies façades colorées. Étals de fruits gorgés de soleil, bougainvilliers… l’atmosphère y est très provençale. Et créative : à Hyères, décorateurs, peintres et stylistes ont pris leurs quartiers. Pour les adeptes d’art moderne, direction la villa Noailles, QG d’artistes avant-gardistes dès les années 20.

Culture et patrimoine

Office de Tourisme d’Hyères
Rotonde du Park Hôtel
16 avenue de Belgique
83400 Hyères
+33 (0)4 94 01 84 50
www.hyeres-tourisme.com