Serie Alex Hugo Samuel Le Bihan
©Serie Alex Hugo Samuel Le Bihan|CelindanoA

Top des spots de tournage

de la série Alex Hugo

Depuis 2014, Samuel Le Bihan revêt le costume d’Alex Hugo. Ancien flic marseillais, il a choisi de quitter l’agitation de la ville pour s’isoler dans les montagnes des Hautes-Alpes. Paysages à couper le souffle, enquêtes et intrigues bien ficelées, découvrez le top des spots où l’équipe a tourné !

La vallée de la Clarée

C’est dans la vallée de la Clarée qu’ont débuté les tournages de la série à succès Alex Hugo. En toile de fond, les paysages verdoyants et fleuris de la haute vallée se sont laissé apprivoiser par les camions de tournage et les caméramans tout terrain. Et si vous avez repéré de nombreuses similitudes entre le village de Lusagne et celui de Névache, ce n’est pas pour rien. En effet, ce village a prêté ses murs pour de nombreuses scènes de la série. On nous dit dans l’oreillette que les propriétaires du « Chalet d’en Hô » connaissent par cœur les routes empruntées par les acteurs lors du tournage. Si vous voulez revivre quelques scènes mythiques d’Alex Hugo, prenez la direction du plus haut village de la vallée de la Clarée, Névache, et laissez-vous surprendre par ces paysages aux caractères sauvages et naturels.

La vallée des Fonts de Cervières et le Col de l’Izoard

Plus d’une fois vous avez dû apercevoir les paysages des Fonts de Cervières lors des escapades d’Alex Hugo. Qui dit enquête policière dit poste de police ! C’est dans le village de Cervières que l’ancienne école fut transformée en police rurale pour les besoins de la série de 2005 à 2019. Après tant d’années, Alex Hugo fait partie intégrante de l’histoire de ce petit village de la vallée. Toujours mis à l’honneur, les paysages typiques des Fonts de Cervières rythment bons nombres d’épisodes. Les téléspectateurs ont le plaisir de (re)découvrir les paysages cerveyrains mais aussi les chapelles d’alpages et les cabanes de bergers. Pour marcher sur les traces d’Alex Hugo, un stop à la chapelle de Bourget, fleurie au printemps et enneigée l’hiver venu mais aussi une halte au mythique Col de l’Izoard, un incontournable du Queyras. La série s’est inspirée des plus beaux panoramas des hautes vallées et l’Izoard qui ne pouvaient manquer à l’appel. Cette pépite des Hautes-Alpes, facilement reconnaissable par ses routes sinueuses qui serpentent, n’aura pas manqué d’attirer votre attention.

Les forts de Briançon et environs

Du côté du Grand Briançonnais, les tournages se multiplient année après année et pour cause, les téléspectateurs se sont habitués à cette montagne, ces chalets, ces forts qui jouent un rôle clé dans les épisodes d’Alex Hugo. Les Alpes du Sud ont la chance d’avoir un patrimoine inscrit sur la prestigieuse liste du Patrimoine mondial de l’humanité. Perchée sur son piton rocheux, Briançon est protégée par les remparts de Vauban. Peut-être avez-vous déjà croisé le chemin du Fort des Salettes, dominant dangereusement la ville ou le pont d’Asfeld, prouesse esthétique qui relie la ville haute et les forts situés rive gauche de la Durance ? Somptueux théâtre de ses enquêtes policières, les Vallées du Briançonnais et son patrimoine rythment au fil des ans les intrigues d’Alex Hugo.

Les Glaciers de la Meije

Touchez du doigt les glaces éternelles de la haute montagne du côté de la Grave la Meije. C’est ce que Samuel Le Bihan a fait sur le tournage d’Alex Hugo accompagné de son acolyte Lionel Astier. Dans cet épisode sous haute tension, Angelo pense avoir perdu Alex du côté du glacier de la Girose. Les deux acteurs gardent en mémoire ce grand moment dans cette montagne aux panoramas majestueux. Les glaciers de la Meije sont accessibles grâce à un téléphérique qui vous hissent jusqu’aux sommets : en 2 tronçons de 1450m à 3200m, 30 minutes plus tard, vous voilà en haut ! Le glacier de la Girose et le glacier du Mont de Lans forment ensemble la plus grande calotte glacière de France, imaginez le défi relevé par les équipes de tournage d’Alex Hugo pour vous offrir toujours plus de paysages grandioses à découvrir.

. Le mot de Delphine Wautier, réalisatrice.

Alex Hugo c’est une grande famille, des épisodes réguliers, une série aux multiples saisons, des personnages emblématiques mais aussi une montagne en fil rouge qui rend ces tournages pas comme les autres. Delphine nous a livré quelques secrets de tournages à l’occasion d’une interview.

« En quête d’authenticité, nous cherchons souvent des lieux isolés et sauvages qui racontent une histoire. Les Alpes du Sud s’inscrivent comme un des principaux personnages de la série. Pour l’apprivoiser, il n’est pas rare de croiser les équipes en raquettes l’hiver ou à dos d’âne pour accéder à des spots d’altitude l’été. La montagne, c’est aussi une luminosité incroyable : le temps change sans arrêt et les lumières avec. Lors de nos tournages de septembre-octobre, la végétation luxuriante se teinte de mille couleurs ocres, un spectacle aux allures canadiennes. La nature en impose et on se sent tout petit face aux orages d’été, au vent ou aux premières neiges l’hiver qui frappent les équipes. Je suis séduite par la force et la diversité des paysages. Du côté du col de l’Izoard, la minéralité ambiante nous transporte sur la lune alors que du côté de la Clarée, les prés couverts de narcisses et de pensées ressemblent à un tableau.  Je suis frappée à chaque fois par le charme des hameaux : protégés, isolées au fond des vallées, ils offrent un terrain de jeu idéal pour tourner. »

Nos suggestions
Decouvrir
Découvrir
quefaire-paca-istock-8.jpg
Que faire ?
Sejourner Paca Istock 1
Séjourner