Col de l’Izoard

Le col de l’Izoard, à 2361 mètres d’altitude, se situe dans le département des Hautes Alpes en région Provence Alpes Côte d’Azur. Il relie Briançon d’un côté à Château Ville Vieille de l’autre avec son lac de Souliers. Le col fait la jonction entre la vallée du Queyras où coule le Guil et celle du Briançonnais et les gorges de la Cerveyrette.

Le col n’est pas accessible en voiture entre novembre et mai-juin, entre les hameaux de Brunissard, sur la commune d’Arvieux, et Le Laus, sur la commune de Cervières. Il est inscrit à l’itinéraire de traversée des Alpes : la Route des Grandes Alpes. Les motards et conducteurs de camping-cars l’apprécient particulièrement.

Le col de l’Izoard est une étape du Tour de France et particulièrement connu sous le nom de Casse Déserte pour sa zone rocailleuse qui offre un panorama lunaire.

Le col de l’Izoard à vélo

Étape du Tour de France, le col de l’Izoard fait également partie du tracé du triathlon de l’Embrunman ainsi que du Tour d’Italie Giro et le Criterium Dauphiné.

Vous pouvez faire l’ascension du col à vélo au départ de Briançon, au versant nord. Il vous faudra compter 19 kilomètres environ pour atteindre le sommet avec une pente de 6 % en moyenne, 9 % pour le maximum, et 1 185 mètres de dénivelé. Il est également possible de partir du versant sud, à Guillestre, qui est considéré comme le passage le plus mythique. Avec plus de 31 kilomètres de distance à parcourir, 4,4 % de pente en moyenne (11 % maximum) et 1 440 mètres de dénivelé, il vous faudra être bien entraîné.

Le Tour de France est passé à 36 reprises par le col de l’Izoard depuis 1922. C’est le Belge Philippe Thys qui sortira vainqueur cette année-là de cette épreuve. Avec les années, le col est devenu une véritable référence pour le Tour. Plusieurs champions ont fait leur légende au passage du col comme Gino Bartali, Coppi, Bobbet, mais aussi Eddy Merckx, Greg Lemon, Lance Armstrong… Le col de l’Izoard a d’ailleurs obtenu le label Route du Tour qui renforce l’attrait touristique du site. Chaque année, le col ne cesse d’attirer de nombreux visiteurs, passionnés de la grande boucle.

Histoire

La route du col de l’Izoard, qui fait des lacets dans la montagne en montée et en descente, date du XIXe siècle. Elle fut construite à l’initiative du général baron Berge. Le col est considéré par l’armée comme un passage stratégique du fait de sa proximité avec la frontière franco-italienne qu’il fallait protéger. Les troupes devaient pouvoir passer d’une vallée à l’autre rapidement et facilement. Une stèle, inaugurée en 1934, rend hommage au général ainsi qu’aux troupes à l’origine de la construction de la route du col de l’Izoard.

Le col dessert plusieurs villes et villages comme Arvieux, La Chalp, Brunissard, Saint Véran… Une fois arrivé en haut, vous obtiendrez une vue imprenable sur le massif des Écrins et le Pelvoux, le Queyras, les Alpes suisses et la Savoie.

Presque au sommet, à 2290 mètres d’altitude, se trouve le refuge Napoléon. Il constitue une halte, aujourd’hui incontournable, de la Route des Grandes Alpes. Autrefois, les gardiens avaient pour mission de porter secours et assistance aux personnes en difficulté surprises par la météo. Construit sous le règne de Napoléon III, suite à un leg de Napoléon Ier, le refuge accueille les voyageurs dans ses chambres et son restaurant. En saison, vous pouvez rejoindre le refuge par la Route des Grandes Alpes et par les sentiers de randonnée. Hors saison, la route fermée devient un itinéraire pour les randonnées en raquettes, ski de fond…

La Casse Déserte

La Casse Déserte est un paysage qui fascine. Les cyclistes y sont particulièrement exposés au vent, en raison de l’absence de végétation. Cette zone est composée d’éboulis et de cargneules jaunâtres, une roche sédimentaire carbonatée. Cette curiosité touristique est le fruit d’une transformation qui a eu lieu lors de la formation de la chaîne de montagnes des Alpes, il y a plus de 40 millions d’années.

Ce paysage presque lunaire se situe à la sortie de la forêt, à 2 kilomètres du col versant sud. Il contraste avec le reste de l’ascension. La Casse Déserte est devenue un lieu mythique du Tour de France marqué par les exploits de Louison Bobet ou encore Fausto Coppi, champions cyclistes. On peut d’ailleurs apercevoir une stèle en leur honneur trônant sur l’une des roches.

Événements

Le Comité Départemental du Tourisme, en partenariat avec le Conseil général des Hautes Alpes, organise régulièrement l’opération « Cols réservés » durant laquelle l’ascension de certains cols, dont le col de l’Izoard, n’est pas autorisée pour les voitures. Ainsi, durant une matinée, un col est réservé aux cyclistes pendant des heures données. Au pied et au sommet du col, des ravitaillements sont proposés gracieusement.