© Valentin Pacaut The Explorers

Les Alpes du Sud dans les livres

Avec leurs paysages, leur faune ou leur histoire, tant de facettes de la montagne se révèlent captivantes sitôt quelques mots couchés sur le papier. Partagez notre sélection d’ouvrages écrits par quelques enfants de la montagne, inspirés par cette atmosphère unique des Alpes du Sud.

Publié le 18 mars 2021

Catherine, une vie en Queyras, de Blanche Dao Lena

Scènes du quotidien dans le Queyras

C’est à Aiguilles, un petit village du Queyras que Blanche Dao Lena a grandi. Ici, elle est considérée comme la mémoire du village. C’est pourquoi Blanche a fini par passer le cap et se lancer dans l’écriture qu’elle aimait tant, avec son premier roman de montagne Catherine, une vie en Queyras, publié en 2003. Blanche nous raconte à travers le personnage de Catherine et de sa famille une autre vie et une époque qu’elle connaît bien, le temps de la vie à la montagne et de sa société, où le travail guidait le quotidien et la vie faite de petits plaisirs simples. L’histoire se déroule au début du XXème siècle dans la vallée du Queyras, dont on en devine les sublimes paysages à travers les mots.

Découvrir

 

Il Cicerone, de Jean-Charles Passeroni

L’heure est à la poésie dans le haut Pays niçois

Le haut Pays niçois a vu naître une âme poétique incontournable du sud de la France, Jean-Charles Passeroni a grandi au cœur des montagnes des Alpes-Maritimes, et plus précisément dans le petit hameau de Lantosque. Devenu prêtre, il part prendre sa charge en Italie. C’est là-bas qu’il découvre son amour des mots et sa passion pour la poésie, mais c’est pourtant dans sa montagne natale qu’il trouve l’inspiration. Vous recherchez une idée de lecture qui change de l’ordinaire ? Son œuvre la plus connue est Il Cicerone, un poème facétieux et didactique où il conte la vie de Cicéron. Il s’agit du poème le plus long dans son genre avec plus de 101 chants au total, un exploit !

Jusqu’à ce que la mort nous unisse, de Karine Giebel

Enquête dans le Val d’Allos

C’est dans le splendide décor du Val d’Allos et du Mercantour que se déroule la tragique histoire d’un garde moniteur du parc du Mercantour retrouvé mort… Toute une enquête policière se monte alors, menée par un guide de haute-montagne et une adjudante. Telle est l’histoire que nous raconte Karine Giebel dans son roman d’aventure et de montagne Jusqu’à ce que la mort nous unisse publié en 2009. Cette écrivaine française est une spécialiste des romans policiers, thrillers, et une habituée des grands prix littéraires. Le nom de ce roman vous dit peut-être quelque chose, et pour cause, il a été adapté en film en 2018.

Découvrir

Racontars du Mercantour, de Alain Grinda

Retour aux sources dans la vallée de la Vésubie

Autrefois inspecteur de l’éducation nationale, c’est sur sa terre natale dans les montagnes du Mercantour que Alain Grinda est finalement revenu pour mêler sa passion de l’écriture à celle de la nature. Il est aujourd’hui écrivain et conteur dans le charmant village de Belvédère. Alain nous emmène avec lui sur les traces de la vie à la montagne, une vie qu’il connaît bien, dans son œuvre Racontars du Mercantour. Attention, les murs ont des oreilles dans le village de Belvédère ! Depuis le vieux bistrot où se racontaient les potins au coin du feu et où se transmettaient les légendes, le récit est ponctué d’histoires et d’anecdotes pour une immersion totale aux côtés des gens de montagne.

Découvrir

Une soupe aux herbes sauvages, de Emilie Carles

La vie paysanne dans le Briançonnais

Née dans les Hautes-Alpes au sein d’une petite famille montagnarde, Emilie Carles partage avec le lecteur les péripéties qui ont ponctué sa vie, de l’enfance jusqu’à la vieillesse, et notamment son combat pour sauver sa chère vallée de la Clarée. Sa vie, elle la conte dans son récit autobiographique Une soupe aux herbes sauvages publié en 1982. À travers son personnage, on découvre la vie paysanne de l’époque dans les montagnes alpines. Un monde à la fois rude, où le travail des champs s’apprend dès l’enfance, mais un monde riche de valeurs et d’enseignements qui ont forgé la personne qu’est devenue Émilie. Un récit d’aventure et de montagne palpitant !

Découvrir

 

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par Le Brianconnais (@briancon_valley)

Suite montagnarde, de Jean Proal …..

La vie à la montagne dans la Vallée de la Blanche

Connaissez-vous le chemin Jean Proal à Seyne-les-Alpes ? Un chemin de randonnée en l’honneur de l’auteur et enfant de la montagne Jean Proal. Encouragé par de grands écrivains comme Jean Giono, Jean Proal fit son entrée dans le monde de la littérature à 28 ans ; il reçut le Grand prix du roman de de la société des gens de lettres en 1961. Originaire du village de Seyne-les-Alpes, ses origines alpines transpirent entre les lignes de ses récits, notamment Suite Montagnarde . Ce livre sur la montagne est un recueil qui conte une vie à la fois paisible et difficile que l’auteur a lui-même connu. L’ouvrage est composé de trois grandes parties, avec des textes datant de trois périodes différentes : Malentendus, De la truite au chamois et Grand moissonneur de blé de lune. Trois textes qui résonnent comme des tragédies campagnardes ayant pour point commun le malentendu. Dans ce quotidien, la montagne impose ses interdits, les êtres et les choses communiquent sans parole… L’auteur dépeint une réalité d’une grande rudesse, pourtant racontée avec beaucoup de douceur.

Découvrir