Coldunoyer Stephtempier AgencekrosColdunoyer Stephtempier Agencekros
©Coldunoyer Stephtempier Agencekros |Rfabregue
de la Drôme à Nice

Dernières étapes Tour de France

[2024]

Si vous vous demandez où passe le Tour de France cette année, on vous dévoile étape par étape le parcours des cyclistes. Après avoir sillonné les routes françaises, 669 kilomètres attendent les cyclistes dans le Sud de la France. Des Hautes-Alpes jusqu’aux Alpes-Maritimes, en passant sous le soleil provençal, ils donneront leurs derniers coups de pédales en direction de Nice pour le final du légendaire Tour de France 2024

 L’étape 17 : en direction de Superdévoluy

Le mercredi 17 juillet, au départ de Saint-Paul-Trois-Châteaux dans la Drôme, les cyclistes s’apprêteront à rejoindre la station Superdévoluy dans les Hautes-Alpes, sur une distance de 178 km. Changement de décor dans ce panorama méditerranéen, la lavande et les pins se partagent le paysage ponctué d’hêtres et de sapins le long des cols à gravir. Parmi eux, le Col Bayard à 1 246 m d’altitude, la Fare-en-Champsaur à 974 m d’altitude, et enfin le Col du Noyer à 1 664 m d’altitude, l’un des plus beaux cols des Alpes du Sud. Une fois ces ascensions faites, les coureurs apercevront l’arrivée de l’étape 17 vers la station de ski Superdévoluy, haut perchée sur le massif alpin.

L’étape 18 : de Gap à Barcelonnette

Le jeudi 18 juillet marque la 18ème étape du Tour de France 2024, de Gap jusqu’à Barcelonnette dans les Alpes-de-Haute-Provence. La course reprend alors sur une étendue de 179 km, et pour la 27ème fois depuis 1931, Gap la capitale douce des Alpes du Sud, accueille la fameuse course. Située sur le massif alpin, la ville fait aussi office de belvédère pour admirer l’horizon montagneux. Après avoir longé le lac de Serre-Ponçon, les coureurs devront affronter quelques difficultés dans le relief, notamment la côte de Saint-Apollinaire et les Demoiselles Coiffées. Pour la petite anecdote : en 1975, c’est au départ de Barcelonnette que Bernard Thévenet a enfilé le Maillot Jaune qu’il allait pour la première fois porter dans le peloton, ​​après avoir détrôné Eddy Merckx dans l’étape alpine de la veille. Une étape empreinte de souvenirs !

L’Étape 19 : d’Embrun à Isola 2000

Le vendredi 19 juillet, la 19ème étape du Tour de France 2024 partira d’Embrun dans les Hautes-Alpes pour rejoindre la station Isola 2000 dans les Alpes-Maritimes, sur une distance de 145 km. Sur moins de 150 km, les cyclistes monteront à trois reprises au-delà des 2 000 mètres d’altitude, une étape d’ultra-montagne qui donne le vertige et met en jambe ! Elle comprend une partie d’escalade jusqu’à la cime de la Bonette, la route la plus haut perchée de France. Les efforts fournis méritent toujours une récompense : le panorama à 360 degrés sur les montagnes alpines y est époustouflant.

L’Étape 20 : de Nice au Col de la Couillole

Le samedi 20 juillet pour la 20ème étape, le départ se fera depuis la ville de Nice , qui depuis 1906, recense à son actif trente-huit apparitions comme ville-étape du Tour de France. Sur une étendue de 133 km, cette étape arrivera au sommet du col de la Couillole dans les Alpes-Maritimes. Sur la route, la montée du col de Braus annonce la couleur, aucun répit pour les coureurs ! Ils poursuivent leur avancée jusqu’à l’ascension des cols de Turini et de la Colmiane, soit 3 700 m de dénivelé positif cumulé. Enfin, les cyclistes s’apprêteront à grimper la Couillole, avec une montée finale de 15,7 km, récompensée par un paysage typique du Parc naturel régional du Mercantour où chamois, mouflons et bouquetins peuvent s’apercevoir en été.

L’Étape 21 : de Monaco jusqu’à Nice pour le Maillot Jaune

Le dimanche 21 juillet annonce la dernière étape du Tour de France 2024, au départ de la Principauté jusqu’à Nice. Les finalistes s’adonneront à un véritable contre-la-montre individuel et décisif sur 34 km ! Les coureurs donneront leur maximum pour une arrivée inédite, qui a lieu non pas à Paris comme le veut la tradition du Tour de France, mais dans la capitale de la Côte d’Azur. Pour la 111ème édition du Tour de France, on rêve d’un match, à deux ou à trois, une confrontation athlétique absolue pour le podium final. Mais pour y arriver, il faudra braver les deux grandes difficultés de cette dernière étape : la Turbieoù se trouve le Trophée des Alpes, aussi appelé trophée d’Auguste qui a été érigé au Ier siècle avant Jésus-Christ à la gloire de l’empereur romain Auguste et qui domine toute la Riviera française, de l’Estérel à la côte italienne. Celui-ci promet une vue unique sur la ville de Monaco. S’ensuit le col d’Èze, avant de revenir à Nice, pour franchir l’ultime ligne d’arrivée place Masséna.

à découvrir

Fermer