© Le Pelley S.

En région Sud, un premier bilan positif à la mi‑saison estivale

Après un printemps plutôt réussi, en Provence-Alpes-Côte d’Azur, le premier bilan de la fréquentation à la mi-saison estivale s’avère également positif. Dans une région où le tourisme pèse usuellement pour 10% des emplois et 13% du PIB, ces résultats sont très encourageants.

Publié le 31 juillet 2021

Un dynamisme retrouvé dans la plupart des secteurs du tourisme

« Ce printemps, une très importante campagne de relance, #OnaTousBesoinduSud (saison 2), conjuguée à la ré-ouverture des terrasses, des lieux culturels et à la levée du couvre-feu nous a permis d’aborder la haute saison sous de bons auspices. Les premiers chiffres dont nous disposons pour le mois de juillet témoignent d’un dynamisme retrouvé dans la plupart des secteurs du tourisme. C’est une bonne nouvelle pour les professionnels de notre région qui, rappelons-le, subissent de plein fouet depuis maintenant presque un an et demi les restrictions évolutives liées à la crise sanitaire. En cette fin de mois de juillet, les indicateurs nous confirment qu’au regard de l’année dernière, la Provence reste dynamique, à la fois sur les clientèles françaises et internationales. Le niveau de fréquentation des Alpes se révèle stable pour les Français et enregistre une légère hausse des touristes étrangers. Enfin, la Côte d’Azur a bien rattrapé son retard de fréquentation du printemps. Elle progresse par rapport à 2020, grâce à la présence de clientèles françaises, à la tenue de grands événements à l’instar du Festival de Cannes, et au retour plus marqué de clientèles internationales. Toutefois, sur la Côte d’Azur, la fréquentation n’atteint pas encore celle de 2019 » déclare François de Canson, le Président du CRT.

Nos suggestions