© Lett jeanchristophe

Art contemporain et lieux atypiques

Entre prouesses architecturales qui constituent en elles-mêmes des œuvres à part entière, musées qui surgissent là où on les attend le moins, centres d’arts nés dans d’anciennes manufactures de tabacs ou d’anciens abattoirs ou domaines viticoles dédiés à la création, Provence-Alpes-Côte d’Azur promet des expériences artistiques dépaysantes.

Art et architecture contemporaine

Le Musée Cocteau de Menton et la Fondation Luma Arles

Depuis quelques années, les architectes contemporains donnent un nouveau visage aux villes de Provence-Alpes-Côte d’Azur. Le Mucem, imaginé par Rudy Ricciotti, est ainsi devenu l’emblème du nouveau Marseille en 2013. Avant cela, Ricciotti avait imaginé le Musée Jean Cocteau, collection Séverin Wunderman, à Menton (actuellement en travaux). Dressé sur le front de mer, ce bloc de nacre où se découpent des formes tentaculaires constitue l’hommage de l’architecte à Cocteau. Il abrite la plus importante ressource publique mondiale de l’œuvre du peintre et poète, disparu en 1963. À Arles, la Fondation Luma est également un hommage : celui de l’architecte Franck Gehry au coup de pinceau de Vincent Van Gogh, fasciné par la lumière arlésienne. On y découvre des projets artistiques axés sur l’environnement, les droits de l’homme, l’éducation et la culture.

Expo, boulot, dodo

La Fondation Blachère et l’hôtel Windsor

L’art contemporain, parfois, ne fait qu’un avec notre quotidien. Il se trouve au détour d’une rue ou même… « Au cœur de l’entreprise, en pleine zone industrielle ». C’est l’expérience que propose la Fondation Blachère d’Apt, dédiée à la création africaine contemporaine. Les artistes qui l’incarnent y sont exposés, où accueillis en résidence. La Fondation Blachère abrite aussi une « Boutik » où dénicher des pièces d’artisans et de designers africains. Pour prolonger cette expérience où l’art contemporain se vit de manière très concrète, direction l’hôtel Windsor de Nice. Ici, toutes les chambres sont des œuvres : on y admire des créations réalisées in situ par des artistes contemporains (Ben, Morellet, Hains, Honegger, Claude Viallat, Nicolas Rubinstein…) ou des fresques peintes à même les murs. Dans les parties communes de l’hôtel, des expositions temporaires côtoient des pièces de la collection.

 

Des lieux reconvertis

La Friche Belle de Mai et la Station

A Marseille, c’est dans l’ancienne manufacture des tabacs que La Friche Belle de Mai a pris ses quartiers depuis 1992. Elle est aujourd’hui un lieu incontournable de la résidence, la production et l’exposition de l’art contemporain en France. Chaque année, ses 2500 m2 carrés accueillent des dizaines de manifestations culturelles portées par les associations résidentes du lieu (Fraeme, Triangle France centre d’art, Zinc-Seconde nature…). A Nice, La Station propose un concept similaire : un espace d’art contemporain géré par des artistes, où l’on retrouve résidences, programmation d’expositions, de concerts ou de tout autre événement artistique, pourvu qu’il soit expérimental. Comme le lieu en lui-même : vous vous trouvez dans d’anciens abattoirs.

Des domaines viticoles

La Commanderie de Peyrassol, le Château Vignelaure et le Château La Coste

En Provence-Alpes-Côte d’Azur, l’art contemporain prend aussi ses quartiers dans les vignes. Au Domaine de Peyrassol de Flassans-sur-Issole, on déambule ainsi entre bâtiments historiques et modernes, entre intérieur et extérieur, à la découverte des œuvres des grandes signatures de l’art des années 60 à nos jours : Frank Stella, Daniel Buren, César… En 2021, Peyrassol a fait peau neuve : la galerie d’art a été agrandie. On continue l’expérience au Château Vignelaure de Rians, où une galerie d’art souterraine a été construite dans les années 70. Depuis, les artistes qui ont séjourné dans la région (Buffet, Cartier-Bresson, Arman, Miro…y ont laissé leur empreinte). Vignelaure est bien plus qu’un lieu d’exposition. C’est un état d’esprit créatif. Les dépendances du château ont d’ailleurs été transformées en refuge d’artistes, invités à créer en s’inspirant des lieux. Enfin, le Domaine Château La Coste, au Puy-Sainte-Réparade, s’est imposé comme un incontournable en termes d’expérience art et vignes. On y retrouve notamment l’iconique « Crouching Spider » de Louise Bourgeois.

Nos suggestions