Venet Foundation 2012 – Vue de la nouvelle galerie avec Diagonale de 74.3o, 2006, Acier peint, 15 mètres de haut © Jerome Cavalière, Marseille (1)

La Venet Foundation : ode à la création minimaliste et conceptuelle

Artiste contemporain parmi les plus exposés au monde, connu pour ses sculptures monumentales, Bernar Venet a créé en 2014 la Venet Foundation au Muy, près de Saint-Tropez. On y découvre, dans un cadre hors du temps, ses œuvres et celles d’artistes de l’avant-garde minimale et conceptuelle américaine devenus ses amis.

 

Bernar Venet

Monument de l’Art monumental

En Nouvelle-Zélande, aux Etats-Unis, au Château de Versailles…Depuis les années 80, les sculptures monumentales du plasticien Bernar Venet fleurissent dans les espaces urbains des quatre coins du monde. Avec ses « Lignes indéterminées », gigantesques structures d’acier imaginées à partir de formes simples, il a réinventé la sculpture. Elles sont sa marque de fabrique, la signature qui a révélé au monde entier son talent XXL. XXL à l’image de son « Arc Majeur », érigé au kilomètre 99 de l’autoroute E411, entre Bruxelles et Luxembourg. C’est la plus grande sculpture d’acier au monde : elle mesure 60 mètres de haut et 75 mètres de diamètre.

Un enfant du pays…

…Qui a conquis les Etats-Unis

Bernar Venet naît en 1941 à Château-Arnoux-Saint-Auban, dans les Alpes-de-Haute-Provence. Fasciné par le noir, il réalise des toiles enduites de goudron et des reliefs en carton peint, noirs également. Ces œuvres s’inscrivent dans les débuts de l’art conceptuel, selon lequel l’idée portée par l’œuvre prime sur sa réalisation. Il puise aussi son inspiration dans les sciences, en particulier les maths. Mais c’est aux Etats-Unis que Venet forge réellement son identité artistique. Il s’installe à New-York en 1966, sur les conseils du plasticien Arman, dont il a été l’assistant à Nice. Là-bas, il se lie d’amitié avec Donald Judd ou Sol LeWitt, et se fait un nom au sein de l’avant-garde minimale et conceptuelle.

L’ami

Et le collectionneur

Via ces liens forts tissés avec d’autres grands artistes devenus ses amis, Bernar Venet a constitué, au fil des années, une incroyable collection d’œuvres d’art minimal et conceptuel, américaines pour la plupart. Des pièces signées Donald Judd et Sol Lewitt donc, mais aussi Dan Flavin, François Morellet, Arman, César, Frank Stella, Walter de Maria, Richard Serra, Larry Bell… Ne restait plus qu’à trouver le cadre idéal où exposer cet extraordinaire ensemble, aux côtés de son propre travail.

La Venet Foundation

L’art à son paroxysme

En 1989, Bernar Venet achète, avec son épouse Diane, une ancienne usine cernée d’un vaste parc au Muy, dans l’arrière-pays tropézien. Cette propriété devient un lieu de vie et de travail. L’artiste s’attelle à créer, au cœur de cet écrin de nature, une harmonie parfaite entre l’art et le lieu, repoussant les limites de la démarche traditionnelle des musées. Une chapelle, conçue spécialement pour valoriser les œuvres de Frank Stella, en témoigne. Ouverte au public depuis 2014, la Venet Foundation accueille aussi des expositions annuelles. Ici, l’expérience artistique est totale, dépaysante et avant-gardiste, à l’image de l’œuvre de son créateur.