Col Agnel

Le col Agnel fait la jonction entre la France et l’Italie. Culminant à 2744 mètres d’altitude, il est le deuxième plus haut col routier des Alpes françaises après le col de l’Iseran, et après le col du Stelvio dans les Alpes italiennes. Le col Agnel se situe sur le territoire de la commune de Molines en Queyras, dans le département des Hautes Alpes en région Provence Alpes Côte d’Azur, dans le Parc Régional Naturel du Queyras. Il fait partie des cols les plus célèbres de la Route des Grandes Alpes aux côtés des cols du Galibier, Vars, Izoard, Lautaret et du Noyer.

La circulation sur le col est interdite en hiver à cause de la neige. Au sommet, vous profitez d’une vue imprenable sur le pic de Caramantran qui trône à 3 015 mètres d’altitude, le Queyras avec les cols du Pain de Sucre, Pic d’Asti, Taillante et Col Vieux, l’Italie avec le Mont Viso, la vallée de Chianale et la plaine de Cunéo et enfin les Écrins avec les monts Pelvoux et Meije. Il constitue également un point de départ pour la randonnée pédestre ou à vélo. Vous pouvez ainsi rejoindre le lac d’Asti, le hameau de l’Echalp, Ristolas, le col de l’Eychassier…

Le col Agnel à vélo

L’ascension du col Agnel peut se faire au départ de Ville Vieille, sur la commune de Château Ville Vieille, ou du côté du val Varaita à Villanovetta, commune de Verzuolo. La montée par le versant français, au départ de Molines, est régulière et magnifique. L’ascension se fait en 21 kilomètres avec une pente moyenne à 6,5 %. Les 5 derniers kilomètres demandent plus d’effort avec une pente à 9 % en moyenne.

La montée du versant italien est particulièrement difficile. Il faut compter plus de 22 kilomètres de distance avec une pente moyenne à 6,5 %, certains passages oscillent entre 11 et 14 % de pente moyenne. Le dernier tronçon de 10 kilomètres avant d’atteindre le sommet, entre 1800 et 2740 mètres d’altitude, demande de l’entraînement avec une pente moyenne à 9,5 %.

Au sommet, vous obtenez un panorama incroyable sur la Barre des Écrins, le mont Pelvoux et la Meije, mais aussi sur la frontière italienne à proximité. Le col Agnel offre un paysage merveilleux de haute montagne.

Du fait de son emplacement à la frontière franco-italienne, le col Agnel a motivé à la fois le passage du Tour d’Italie et celui du Tour de France. Le Tour d’Italie y est passé à 4 reprises en 1994, 2000, 2007 et 2016. Les coureurs du Tour de France, quant à eux, ont passé le col en 2008 pour la première fois. Il ne devait initialement pas être franchi, mais a été programmé suite à une modification du parcours, puisque le col de Larche avait été jugé trop dangereux.

Histoire

Le col Agnel a joué un rôle déterminant dans l’Histoire de France. Les troupes de François Ier ont, en effet, traversé les Alpes par le col Agnel pour reprendre le duché de Milan en 1515, permettant ainsi la victoire de Marignan. Des cavaliers éclaireurs conduits par le chevalier Bayard empruntèrent les sentiers du col Agnel pour déstabiliser les troupes suisses ennemies en les surprenant.

Le col Agnel permit également aux troupes du roi de France et d’Espagne d’atteindre l’Italie et combattre les troupes Anglo-Sardes afin d’obtenir l’héritage de l’empereur d’Autriche Charles VI en 1740. Les Piemontais passèrent également par le col Agnel durant la Révolution française.

Le refuge Napoléon du Col Agnel sera construit en 1885 pour accueillir les voyageurs bloqués par les intempéries.

La route sera construite en 1973. Auparavant sentier muletier, elle fut transformée en route et baptisée « route du Général Guillaume » en hommage au général et maire de Guillestre qui en ordonna la construction. Vous pouvez apercevoir une stèle en son honneur au rocher dit d’Hannibal.

En hiver

Molines, située au pied du col Agnel, est une station village familiale et authentique qui donne accès à un domaine skiable panoramique en altitude avec 1 100 mètres de dénivelé et près de 100 hectares de pistes de ski.

Saint Véran, classé parmi les « Plus beaux villages de France », situé à 2040 mètres d’altitude est la plus haute commune d’Europe. Son domaine skiable est relié à celui de Molines et en fait le plus grand du Queyras.

Événements

L’opération « Cols réservés » est organisée chaque année par l’Agence de développement des Hautes Alpes aux différents grands cols du département comme le col Izoard. Au cours d’une matinée, les automobilistes et motards ne peuvent circuler sur la route du col laissant libres les cyclistes. L’événement est ouvert à tous et ne nécessite pas d’inscription. Le ravitaillement y est offert dans une ambiance conviviale.