© Mont Ventoux Pays De Sault Comtat Venaissin Vaucluse | Seray.T

Les appellations viticoles de l'Inter Rhône

Avec un climat méditerranéen alternant bains de soleil et légères brises de vent, les vignes de Provence-Alpes-Côte d’Azur donnent lieu à des vins d’exception. On retrouve parmi ces derniers les très populaires vins de Provence, les six appellations indépendantes (Bandol, les Baux de Provence, Bellet, Cassis, Pierrevert, et Palette), mais aussi les vins mondialement réputés de la Vallée du Rhône. Aujourd’hui, le bassin sud rhodanien abrite de nombreuses appellations dont font partie les Côtes du Rhône, les Côtes du Rhône Villages, le Luberon, le Ventoux, sans oublier le très célèbre Châteauneuf-du-Pape.

L’appellation Côtes-du-Rhône

Produits sur les rives droite et gauche du Rhône entre Vienne et Avignon, les Côtes-du-Rhône sont des vins d’appellation d’origine contrôlée. Son aire d’appellation s’étend sur 44 000 hectares répartis sur les six départements suivants : l’Ardèche, la Drôme, le Gard, la Loire, le Rhône et le Vaucluse. La production des côtes du Rhône s’élevait à 1 280 240 hectolitres en 2018, avec 84% de vin rouge, 10% de rosé et 6% de blanc. Gage de la qualité de cette dernière, les côtes du Rhône obtiennent leur AOC en 1937.

 

L’appellation Côtes-du-Rhône-Villages

Mise en place par décrets en 1966 et 1967, l’AOC Côtes-du-Rhône-Villages compte désormais 90 communes réparties sur les quatre départements de : l’Ardèche, la Drôme, le Gard, et le Vaucluse. Au nord, les vignes bénéficient du mistral qui souffle sur l’intérieur des terres, procurant de ce fait des grappes donnant lieu à des vins concentrés. Au sud, les vignes situées à l’abri du vent profitent d’un microclimat chaud permettant une récolte plus précoce dans la saison. En 2018, la production des Côtes-du-Rhône-Villages atteignait les 316 266 hectolitres, avec 96% de rouge, 3% de blanc et 1% de rosé.

L’appellation Luberon

Au cœur du Parc Naturel Régional, les vignes du Luberon profitent de la douceur du climat méditerranéen et des sols riches en minéraux de la région. Admis en réserve de biosphère en 1977 par l’UNSECO, ces sols sont constitués des sables du miocène dans le pays d’Aigues, des éboulis calcaires de la montagne, et de l’argile rouge dans la région d’Apt. A des altitudes comprises entre 200 et 450 m, les vignes du Luberon bénéficient également d’une relative fraîcheur qui profite aux 3363 hectares du vignoble. La production des vins du Luberon atteignait les 151 391 hectolitres en 2018, avec 28% en rouge, 52% en rosé, et 20% en blanc.

L’appellation Ventoux

Reconnue depuis 1973, l’appellation Ventoux nous renvoie à un vignoble situé sur un territoire réparti entre 51 communes. Au cœur d’un site naturel exceptionnel, classé Réserve de la biosphère par l’UNESCO en 1990, le Ventoux profitent des différents types de sols à forte concentration en minéraux présents dans la région. D’abord les sols rouges, qui indiquent une quantité importante de calcaire, les sols résultants d’un mélange entre sable et argile ocreuse, et enfin les sols détritiques composés de galets roulés ainsi que des éboulis de la montagne. Avec 5701 hectares réservés à l’appellation, la production du Ventoux s’élevait à 242 222 hectolitres en 2018 avec 56% de rouge, 38% de rosé et 6% de blanc.

L’appellation Châteauneuf-du-Pape

Véritable référence en matière d’œnologie, l’appellation Châteauneuf-du-Pape est l’une des plus prestigieuses dans la région. Première AOC viticole de France en 1936, l’appellation devient également pionnière en France dans sa transition vers le biologique. Le vignoble du Châteauneuf-du-Pape est situé en bordure du Rhône à 120 m d’altitude, il s’étend sur les territoires de cinq communes baignant toutes dans un climat typiquement méditerranéen. Les 3133 hectares de production se concentrent principalement sur un seul et même cépage, le grenache, que 290 exploitations transforment chaque année en 80.000 hl de vin rouge. La richesse des sols de cette région provient de ses quatre structures géologiques : les galets roulés, les grès molassiques, l’argile rouge, les roches calcaires dures et les coteaux sableux.

Nos suggestions
Decouvrir
Découvrir
quefaire-paca-istock-8.jpg
Que faire ?
Sejourner Paca Istock 1
Séjourner