Les paysages du Parc naturel national des Calanques sont dignes de celui des plus belles cartes postales. L’eau turquoise vient lécher le sable blanc des plages et des petites criques bordées de roche calcaire. Ce territoire exceptionnel offre des panoramas magnifiques avec la méditerranée en toile de fond.

Le territoire

Le Parc naturel national des Calanques comprend 8500 hectares de terres et un espace maritime de 43 500 hectares. En Europe, c’est le seul parc qui comprend à la fois un milieu terrestre, marin et périurbain. Les paysages de ce territoire ont été façonnés au fil des siècles par l’action conjointe de l’homme et de la nature. La particularité du Parc est certainement cette proximité immédiate entre la nature sauvage et préservée et Marseille, la deuxième ville de France.

Ce Parc naturel national comporte 26 calanques au total. Creusées dans les roches des massifs du Marseilleveyre et du Puget, ces criques possèdent chacune leur propre univers. Celle de Port-Miou est bordée de deux pontons sur près de 1 kilomètre. Ils permettent d’accéder aux nombreux petits bateaux qui y sont amarrés et offrent un spectacle unique et charmant. Le long des falaises des trémies sont visibles, ce sont les vestiges de l’ancienne carrière Solvay, qui extrayait du calcaire dans cette calanque afin de fabriquer de la chaux.

Le patrimoine

Une faune et une flore rares et fragiles se sont développées dans le Parc naturel national des Calanques. Afin de les protéger, 16 lieux sont préservés grâce à l’appellation « habitats d’intérêt communautaire » et 140 espèces terrestres animales et végétales sont protégées.

Aux portes de la métropole Aix-Marseille Provence, près de 80 sortes d’oiseaux nicheurs ont élus domicile : aigle de Bonelli, Goéland leucophée, cormorans huppés, puffins cendrés, etc. C’est également le cas de 13 espèces de chauves-souris sur les 17 recensées dans le département des Bouches-du-Rhône, dont l’une des plus grandes d’Europe. Le Parc naturel national des Calanques compte aussi un grand nombre de reptiles, dont le phyllodactyle d’Europe, un gecko vivant la nuit dont la vulnérabilité est reconnue au niveau européen. Le territoire est le lieu de vie de nombreux sangliers, et il n’est pas rare d’observer ceux-ci en train de se baigner dans les eaux transparentes des Calanques.

La richesse floristique fait partie intégrante du patrimoine du parc : plus de 900 espèces végétales sont observées sur ce territoire magnifique. Genêt de Lobel, Sabline de Provence, pin d’Alep, Ciste de Montpellier, sans oublier thym et romarin, les traditionnelles plantes de Provence.

Le Parc naturel national des Calanques possède un patrimoine marin unique qu’il faut préserver. L’Herbier de Posidonie est une plante marine endémique en Méditerranée, c’est un véritable refuge pour de plusieurs espèces comme la sape, la girelle, l’Oursin diadème ou l’hippocampe. Des colonies de corail rouge se sont développées sur les fonds rocheux tandis que des Gorgones se sont accrochées sur le flanc des parois. Au large, des dauphins de différentes espèces évoluent, parfois accompagnés d’un rorqual commun.

Les activités

De nombreuses activités sont possibles dans le Parc naturel national des Calanques.

La calanque d’En-Vau est le lieu de rendez-vous des kayakistes. C’est certainement la plus grandiose avec ses falaises qui encadre une eau transparente. Après avoir pagayé pendant près d’une heure dans un kayak de mer, l’arrivée entre ces murailles de roches est la plus belle des récompenses. L’endroit est également apprécié par les férus d’escalade, qui ont la chance de découvrir une vue magnifique sur la méditerranée.

La plus large calanque du parc, Sormiou, est le paradis des amateurs de plongée sous-marine. La grotte du Capelan, située au niveau du bec de Sormiou, est accessible à pied, avec du matériel de sécurité ou en nageant un peu, mais étant semi-immergé, elle possède également une entrée sous-marine. Les plongeurs pourront aussi découvrir la grotte à corail de Sormiou. En été, c’est la seule calanque à bénéficier de la surveillance de maîtres-nageurs.

Une randonnée dans la calanque de Morgiou est l’idéal pour découvrir le charme si particulier de ces villages de pêcheurs composés de cabanons abrités entre les falaises. Pendant cette balade, une plongée dans les eaux calmes de la méditerranée permet de visiter la célèbre grotte bleue. Les plus courageux découvriront cette grotte semi-immergée facilement accessible après quelques brasses, la plus grande des calanques de Marseille-Cassis, et cette lumière bleutée qui illumine l’eau turquoise.

La calanque de Port-Pin est l’endroit rêvé pour une baignade au calme dans l’eau turquoise. L’été, les vacanciers peuvent profiter de l’ombre apportée par les nombreux pins d’Alep qui entourent cette crique. Pour accéder à cette plage de sable fin et de galets, il faut suivre un chemin de roches pouvant être glissant depuis Port-Miou.

Pour admirer l’ensemble des Calanques sans se fatiguer, le plus simple est d’opter pour une excursion en bateau. L’avantage principal est que ces croisières ne sont pas soumises aux restrictions saisonnières d’accès aux massifs, mises en place pour prévenir les risques d’incendie. Plusieurs circuits sont proposés par les différentes compagnies, certains comprenant un temps de baignade dans un petit coin de paradis.

Informations pratiques

Du 1er juin au 30 septembre, le Parc naturel national des Calanques est soumis à un arrêté préfectoral pouvant interdire l’accès aux massifs en fonction des conditions météorologiques, afin de protéger ce site exceptionnel et fragile. Il est donc indispensable de vérifier le niveau de danger du jour pour savoir si le Parc est accessible.

Sélection de parcs naturels nationaux