Le Parc naturel national des Ecrins est composé de sept grandes vallées qui parcourent le massif des Écrins : Briançonnais, Vallouise, Embrunais, Champsaur, Valgaudemar, Valdonnais et Oisans. Ces paysages ont été façonnés pendant plusieurs siècles par les hommes et la nature. Les étendues fleuries succèdent aux pâturages de haute montagne et aux prés de fauche.

Territoire

La Vallouise est connue pour ses petites vallées cachées. Dormillouse s’est logé près des cascades impressionnantes de la vallée de Freissinières, ce hameau typique du Parc naturel des Écrins est toujours habité. Il représente un véritable patrimoine culturel grâce à son passé religieux. Au milieu des petites maisons en bois et en pierres apparentes se dresse encore un temple construit en 1758. Four à pain, maison de Félix Neff, moulin à eau, etc. sont à découvrir dans ce petit village.

Le Champsaur est un pays de bocage, où les hommes ont su se développer en harmonie avec la nature. Dans les vallons, les brebis et les vaches partagent leur prairie avec des lièvres variables et des bouquetins sauvages.

La vallée de Valgaudemar est un lieu privilégié pour observer la flore et la faune du Parc naturel des Écrins. Profitant de la diversité de milieux, plusieurs espèces ont élu domicile ici. Avec un peu de patience, les curieux pourront y apercevoir des chamois, des tritons alpestres, ainsi que des tétras lyre, une espèce d’oiseaux typique des Alpes, ayant trouvé refuge dans cette vallée. La flore se plait également dans ces paysages : lis orangé, potentille du Dauphiné, géranium argenté et rhododendron font le bonheur des abeilles.

Le Valbonnais contient pas moins de la moitié de la couverture forestière présente sur l’ensemble du Parc naturel national des Écrins. Les hêtraies, sapinières, pessières et aulnaies sont des atouts dans la lutte contre l’érosion des sols et protègent le patrimoine naturel de ce territoire.

Sites touristiques, monuments emblématiques

Dans le Vallon du Fournel, les aventuriers peuvent visiter un ancien site minier qui exploitait du plomb argentifère à l’époque médiévale. Ces minerais étaient utilisés pour produire les monnaies locales. En poursuivant la promenade le long de la vallée, il pourra contempler le chardon bleu, une espèce rare et protégée.

Surnommé la petite Nice des Alpes, Embrun bénéficie d’un climat particulièrement clément et ensoleillé. Dans la vieille ville, les plaisanciers sont plongés dans une ambiance toute provençale avec des maisons aux façades ocre, des places décorées de fontaines, des passages étroits et des cadrans solaires. La cathédrale Notre-Dame-du-Réal est l’un des édifices religieux français les plus importants des Alpes. Après avoir franchi la porte gardée par deux statues représentant des lions, les visiteurs peuvent admirer les grandes orgues, mais aussi un incontournable trésor.

Les activités

Sur le territoire du Briançonnais, un sentier de découverte floristique dans le Jardin national alpin permet d’en apprendre plus sur cette végétation qui s’est développée dans la vallée. Sur le secteur de l’Embrunais, un sentier d’interprétation permettant de comprendre les paysages sillonne dans la vallée de Réallon.

60 itinéraires ont été tracés dans la vallée du Champsaur afin que les marcheurs puissent partir à la rencontre d’une faune et d’une flore bien présentes. Ils peuvent ainsi admirer plusieurs cascades, les champs de marguerites du Vieux Chaillol, les sommets rocheux, des maisons en pierres sèches, les eaux bleues des lacs, les chamois et de nombreux insectes pollinisateurs.

Il existe de nombreux itinéraires de randonnées dans le Parc naturel des Écrins. Pour s’approcher des glaciers de la vallée du Briançonnais, les randonneurs peuvent emprunter plusieurs sentiers notamment le sentier des Crevasses, qui permet de gravir plus doucement le dénivelé. Pour observer la faune locale, rien de mieux qu’une balade vers les Cerces. La population de bouquetins y est prospère et s’épanouit sur les flancs abrupts du massif.

Logé au cœur des Hautes-Alpes, Puy-Saint-Vincent est une station de sports d’hiver appréciée pour sa couverture neigeuse de qualité et son bel ensoleillement. Elle doit son surnom « la protégée des vents » aux sommets élevés qui la borde. De nombreuses installations permettent la pratique de sports de glisse variés : boardercross, snowpark, itinéraire sécurisé de ski de rando, 35 km de piste de ski nordique, etc. Plus qu’une station de ski, Puy-Saint-Vincent est aussi un village arborant un beau patrimoine religieux. En se promenant dans les ruelles, le visiteur apercevra plusieurs chapelles et églises.

L’Oisans et son décor de hautes montagnes sont le pays des pionniers et des alpinistes. Le massif des écrins compte de nombreux sommets renommés : la Meije, les Écrins, les Bans, la Dibona, etc. La commune de Saint Christophe est le pont de départ de courses dont les niveaux variés permettent à débutant et initié de pratiquer l’alpinisme en toute sécurité.

Informations pratiques

Plusieurs centres d’informations sont répartis sur l’ensemble du Parc naturel national des Écrins. Certains ne sont ouverts que pendant la période estivale.

Sélection de parcs naturels nationaux