Le Parc naturel national de Port-Cros englobe les îles d’Hyères ainsi qu’une partie du littoral varois et de ses fonds marins. Il est riche d’un patrimoine bâti construit au fil des siècles, qui témoigne de son histoire.

Territoire et patrimoine

Porquerolles et les îles d’Or (Port-Cros, Île de Bagaud, Île du Levant), situées au large du Var, font partie intégrante du Parc naturel national de Port-Cros, qui comprend également une partie du littoral. Rattachées au massif de Maures il y a 20 000 ans, ces îles possèdent une faune et une flore riches. 

L’île de Porquerolles est la plus grande des îles d’Hyères avec ses 1250 ha et c’est également celle comptant le plus d’habitants. Au fil des siècles, de nombreux peuples ont vécu sur ce lopin de terre bordé des eaux turquoise de la méditerranée. L’île a conservé des traces de ces diverses occupations : église Sainte-Anne, fort Sainte-Agathe ou encore le fort de la Repentance, reconverti en monastère orthodoxe. Porquerolles dispose également d’un beau patrimoine naturel, qui attire chaque année de nombreux visiteurs. Son conservatoire botanique national méditerranéen a notamment pour vocation de lutter pour la préservation de plantes sauvages du bassin méditerranéen actuellement en voie de disparition. Cette collection nationale comprend des figuiers, des oliviers, des pêchers ainsi que des mûriers de variétés différentes.

L’Île de Port-Cros est la plus petite et est située au milieu de l’archipel des îles d’Or. Elle possède un beau patrimoine bâti : Tour de l’Éminence, le Fort de l’Estissac et le Port Man. Ces monuments furent construits à la demande de Richelieu vers 1630, afin de protéger l’île et ces citoyens des assauts menés par des pirates. L’Île de Port-Cros a accueilli sur ces terres de nombreux auteurs et artistes. Paul Valéry, André Malraux, Jean Paulhan, Saint-John Perse et Jules Supervielle y ont séjourné entre les deux guerres. Avec ses nombreux forts, son manoir d’Hélène et sa nature préservée, l’ilot ne manque pas d’attraits.

L’Île du Levant se démarque par son histoire singulière. En 1150, des moines cisterciens y fondent une abbaye avant de se faire enlever par des pirates pour être vendus comme esclaves. Des siècles plus tard, en 1811, Napoléon fait construire un fort qui portera son nom afin de protéger l’Île, ainsi que le phare du Titan. En 1892, l’État acquiert 90% de l’Île, les 10% restant appartenant à la famille Otlet, afin de créer une base militaire. Des années plus tard, cette partie ouverte au public est transformée en village naturiste, c’est l’un des premiers d’Europe. L’Île du Levant jouit d’un beau patrimoine naturel, sa réserve des arbousiers s’étend sur une vingtaine d’hectares.

Sites touristiques, monuments emblématiques

Le Fort de l’Estissac situé a Port-Cros, est construit en 1635 afin de protéger les côtes provençales de la menace espagnole. En service jusque 1885, il faudra attendre le XXe siècle pour qu’il soit restauré. Depuis le sommet du fort, la vue est sublime, d’ici la Méditerranée semble s’étirer à l’infini et la rade d’Hyères s’étend au pied des visiteurs. Pendant la saison estivale, des expositions temporaires y sont organisées. Elles visent à sensibiliser les touristes et les locaux à la protection de la biodiversité des Île d’Or.

Fort Sainte Agathe surplombe l’Île de Porquerolles. Dès l’époque romaine, cet emplacement stratégique est utilisé par les soldats afin de surveiller la rade d’Hyères et de protéger les villages environnants des invasions et du brigandage. Le roi François 1er décide en 1531 de fortifier le bâtiment afin d’y implanter une garnison. Les murs de 4 mètres d’épaisseur ainsi que la tour ronde de 6 mètres de haut ont été entièrement restaurés afin que le Fort accueille des présentations historiques et géographiques de la région.

Les activités

Les Îles d’Hyères sont réputées pour leurs fonds marins. Elles offrent un grand nombre de sites de plongée, certains font partie des plus beaux de Méditerranée. Plus qu’une simple découverte d’un patrimoine naturel, une plongée dans ses eaux turquoise est également l’occasion d’explorer, entre autres, les épaves du Donator et du Grec. Des sentiers sous-marins ont été mis en place afin de permettre à tous de connaître la faune et la flore aquatiques présentes dans la région.

À Port-Cros comme à Porquerolles, les plages sont nombreuses : plage d’Argent, plage de Port-Man et ses graviers, plage de la Palud, plage de la Courtade, plage du Sud, plage du Langoustier et son sable rouge-sombre. Véritables invitations au voyage, ces étendues de sables sont des lieux rêvés pour se baigner tout en profitant de ce soleil si cher aux sudistes. Protégée du Mistral, la plage Notre-Dame avec sa pinède et sa chênaie donne l’impression aux vacanciers d’être seuls au monde.

Les randonneurs peuvent parcourir l’Île de Port-Cros et se familiariser avec la faune et la flore locales grâce aux 30 kilomètres de sentiers balisés. À Porquerolles, les marcheurs peuvent évoluer sur 51 kilomètres de chemins balisés. Les cyclistes n’ont pas été oubliés : 4 itinéraires ont été conçus afin qu’ils puissent découvrir l’île et ses secrets. La maison du Parc propose des cartes ainsi que des cyclo-guides.

Sélection de parcs naturels nationaux