© Mouton.A

Parc naturel régional des Alpilles

Situé dans le département des Bouches-du-Rhône, le Parc naturel régional des Alpilles est l’un des plus beaux de France. Ce territoire comprend le massif calcaire des Alpilles, ainsi que 16 communes qui le bordent, dont la charmante ville de Saint-Rémy-de-Provence et le village des Baux-de-Provence.

Le territoire

Le parc des Alpilles s’étend sur un territoire possédant une nature riche, façonnée par le temps et les hommes qui disposaient ici de toutes les ressources nécessaires pour survivre et bâtir une civilisation. Le massif des Alpilles s’est formé lors du soulèvement des Pyrénées et des Alpes. Ce bloc calcaire de 10 kilomètres de large sur 30 kilomètres de long a été modelé pendant 4000 ans par plusieurs civilisations successives. Elles ont modifié les paysages du parc : les oliviers, les vignes et les villages sont apparus au fil des siècles au pied des collines.

En 2007, le territoire est nommé « parc naturel régional des Alpilles ». Dans le cadre Natura 2000, tout est mis en place pour préserver ou restaurer le patrimoine naturel du site. Grâce aux différentes mesures mises en œuvre, 13 espèces d’oiseaux ont été maintenues et rétablies dans le parc.

Le patrimoine

Le Parc naturel régional des Alpilles a pour mission de protéger un patrimoine qui a émergé au fil des années. La large diversité, sur le plan biologique, culturel, mais aussi économique ou social, fait partie intégrante des richesses singulières et fragiles de ce territoire rural habité.

Dans le parc, les milieux humides succèdent aux espaces secs. Cette grande hétérogénéité de paysages offre des habitats variés permettant à la faune sauvage de s’épanouir sous le ciel bleu de Méditerranée. Sur ce territoire, on peut, en autre, observer 250 espèces d’oiseaux : aigle de Bonelli, faucon crécerellette, vautour percnoptère, hibou grand-duc, etc.

70% du parc bénéficie d’une Appellation d’Origne Contrôlée oléicole « Vallée des Baux » pour ses olives noires et vertes, ainsi que pour son huile d’olive de qualité. Les fromages de chèvre et le miel issus de la production locale sont réputés au-delà de la région.

Sites touristiques et monuments emblématiques

Au nord de Mouriès se trouve le site archéologique de l’Oppidum des Caisses de Jean-Jean. Les vestiges datant du VIIe siècle avant notre ère au IIIe siècle après Jésus-Christ en ont fait un site majeur, inscrit aux monuments historiques. Divers objets, comme des lampes à huile ou des fibules, ont été retrouvés lors des fouilles menées sur le site. Une série de murs et de nombreuses stèles y sont toujours visibles.

Le petit village des Baux-de-Provence et son château sont emblématiques dans la région. En se promenant dans les ruelles pittoresques ou au milieu les vestiges de la forteresse, le visiteur est transporté à l’époque médiévale. Ce site, perché sur une crête, offre un panorama magnifique sur la plaine.

L’aqueduc et les moulins de Barbegal se tiennent près de Fontvieille. Certaines parties de cet ancien complexe romain furent classées au titre des monuments historiques en 1886 et 1937. L’aqueduc permettait d’alimenter en eau la ville d’Arles et la meunerie de Barbegal. Plusieurs arches se tiennent encore debout, témoignant fièrement de l’histoire de la région.

Fontvieille abrite également des hypogées spéciaux : ces tombes, au lieu d’être creusées dans le sol, sont plutôt des excavations tombales couvertes de dalles mégalithiques. Le couloir d’accès est formé par un escalier et donne sur une antichambre puis à la chambre funéraire, assez allongée et rectangulaire.

Les activités

Le parc des Alpilles et ses vallons sont le paradis des marcheurs. De nombreux sentiers de randonnées parcourent le massif tout comme les pinèdes, les garrigues, les vignes et les oliveraies qui l’entourent. Au fil des balades, les randonneurs découvrent un beau patrimoine bâti : mas, lavoirs, chapelles ou encore oratoires. Le territoire se découvre aussi à VTT ou à dos de cheval grâce aux nombreux centres équestres présents.

Le massif des Alpilles est également apprécié des amateurs d’escalade. La roche calcaire offre un terrain de jeu idéal pour la varappe. Depuis les sommets, la vue sur ce territoire provençal est magnifique.

Villes et villages du parc

68 000 habitants résident sur ce territoire de 50 000 hectares qui constitue le parc des Alpilles. Ils sont répartis sur 16 communes : Saint-Etienne-du-Grès, Aureille, Les Baux-de-Provence, Eygalières, Eyguières, Fontvieille, Mas-Blanc-des-Alpilles, Maussane-les-Alpilles, Mouriès, Orgon, Paradou, Saint-Martin-de-Crau, Saint-Rémy-de-Provence, Sénas et Tarascon.

Informations pratiques

La maison du Parc des Alpilles est située dans une bastide saint-rémoise du 18e siècle : elle sert de lieu d’accueil pour le public et propose des espaces d’exposition et d’échange. Le but de la maison du parc est de permettre à tous d’accéder à de nombreuses informations concernant le territoire des Alpilles. Un parcours découverte a été installé dans le jardin de la bastide afin que les visiteurs puissent découvrir la végétation locale.

Les nombreuses gares présentes, notamment la gare TGV d’Avignon, rendent le parc naturel régional des Alpilles facilement accessibles, même sans voiture. Il est également bien desservi en bus et compte plus de 20 compagnies de taxis.

Nos suggestions