© J.Auray

Parc naturel régional de la Sainte‑Baume

Situé aux portes de grandes agglomérations comme Marseille et Aix-en-Provence, le Parc naturel régional de la Sainte-Baume fut créé en 2017. Il devenait indispensable de classer ce territoire dont la richesse naturelle devait être préservée et dont le patrimoine culturel devait être mis en valeur.

Le patrimoine

La richesse de la faune et de la flore du massif de la Sainte-Baume fait partie intégrante du patrimoine de ce Parc naturel. La forêt est un remarquable mélange entre les influences alpines de moyenne montagne et méditerranéennes. Une faune et une flore intermédiaires s’y sont développées. Ici les pins sylvestres côtoient les chênes, les tilleuls, les érables et les hêtres avec harmonie.

Le recensement effectué à Mazaugues, une des communes importantes faisant partie du Parc naturel régional de la Sainte-Baume, a permis de référencer plus de 143 espèces présentes sur le site. Certaines d’entre elles témoignent de l’incroyable qualité des milieux dans lesquelles elles se développent et constituent un véritable intérêt patrimonial : écrevisse à pieds blancs, Epipactis du Rhône, aigle royal, cistude d’Aurope, moiré provençal, etc.

Le Parc naturel régional de la Sainte-Baume s’étend sur une superficie de 844 km2 répartie dans les Bouches-du-Rhône et le Var. Le massif de la Sainte-Baume culmine à 1147 mètres d’altitude au Signal des Béguines. C’est l’un des massifs les plus hauts de Provence. Depuis la crête, la différence de paysage entre les deux versants de la montagne est saisissante : au nord, la forêt domaniale s’étend, tandis qu’au sud c’est la garrigue qui tapisse les combes et vallons.

Villes et villages du parc

Le Parc naturel régional de la Sainte-Baume englobe 26 communes dans lesquelles vivent 58 000 habitants en moyenne. Ces communes sont situées dans le département de Bouches-du-Rhône et du Var : Plan d’Aups et son hostellerie au pied de la Sainte-Baume, le Castellet, son village médiéval et son vin d’appellation d’origine contrôlée Bandol, Brignoles et ses ruelles pittoresques ou encore Evenos et son château en cours de restauration.

Sites touristiques, monuments emblématiques

Tout comme Lourdes La Sainte-Baume est depuis longtemps un haut lieu de pèlerinage. Pour accéder à la Grotte où vécu Marie-Madeleine, il faut d’abord gravir un sentier qui serpente dans la forêt pendant près de 40 minutes. En montant le dernier escalier, le randonneur peut admirer des scènes grandeur nature de la mise en Croix de Jésus avant d’atteindre l’esplanade de la Grotte. Elle offre un point de vue magnifique sur la Provence, ses champs et ses vignes. À l’intérieur de la Grotte, la température reste fraiche, quelle que soit la saison. C’est ici que Marie-Madeleine finira sa vie. La légende raconte que c’est à cause de ses larmes que l’eau est omniprésente dans le massif de la Sainte-Baume. Originaire d’une ville Israélienne située près de la mer de Galilée, Marie-Madeleine était une disciple de Jésus. Elle le suivit jusqu’à sa mise en Croix et après sa résurrection, elle partit évangéliser la Provence accompagnée de son frère Lazare et de sa sœur Marthe, jusqu’à son retrait dans cette grotte du massif de la Sainte Baume. Le séminaire, accroché à la roche du massif à l’entrée de la grotte, est toujours habité.

La petite ville de Cuges-les-Pins possède le plus grand parc d’attractions du sud de la France : OK Corral. Les spectacles et les attractions plongent le visiteur dans l’univers du western où cow-boys et indiens sont les héroïnes. Les décors sont plus vrais que nature, surtout dans la Silver Dollar City où s’enchainent les représentations des épopées de l’Ouest sauvage : règlement de compte à coup de pistolet, attaque du train par des indiens ornés de plumes, intervention du vengeur masqué, etc.

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par 𝐋𝐮𝐝𝐨𝐡𝐮𝐛𝐞𝐫𝐭83 (@ludohubert83) le

Les activités

Le Parc naturel régional de la Sainte-Baume est le paradis des randonneurs, surtout l’été, lorsque sa forêt domaniale offre un peu de fraîcheur. En partant de l’hostellerie, toujours occupée par des religieux dominicains, les marcheurs découvrent de nombreux sentiers. C’est d’ici que part le chemin le plus court permettant d’accéder au sommet du massif et à la célèbre grotte de Marie-Madeleine. Sur ces parcours où la nature est reine, l’air est pur et vivifiant.

La Grotte de Castelette est appréciée par les amateurs de spéléologie, mais aussi des débutants. Après avoir descendu un puits de 25 mètres, le visiteur découvre les parois et les cavités sculptées par la rivière souterraine de l’Huveaune.

Le massif de la Sainte-Baume regorge de parois à escalader : éperon du vent, jardin suspendu, éperon de la topaze, etc. Chacun peut choisir celui qui convient à son niveau.

Informations pratiques

L’Espace Tourisme et Découverte inauguré en mai 2019 permet aux curieux de découvrir les secrets du patrimoine naturel et culturel du Parc naturel régional de la Sainte-Baume et de ses environs. Petits et grands apprécieront ce parcours ludique et interactif expliquant l’histoire de cette montagne sacrée, présentant la faune et la flore qui s’y épanouissent et les cours d’eau qui la traverse. L’Espace Tourisme et Découverte, unique par son organisation, vise à sensibiliser le public à l’environnement, à l’informer sur ce territoire magique, mais aussi à lui proposer des lieux de visites.

Nos suggestions