Le Parc du Vinaigrier

La métropole niçoise est réputée pour l’animation de ses rues commerçantes, pour ses musées et sa vie culturelle, pour son front de mer. Mais la ville touristique de Nice est aussi située aux portes d’espaces naturels somptueux, dans un écrin de verdure qui part à la conquête des collines puis des montagnes des Alpes-Maritimes. Entre ville et nature, aux portes de l’arrière-pays, le parc du Vinaigrier est une invitation à la découverte et à la flânerie.

Un espace naturel protégé

Le parc du Vinaigrier, d’une superficie de 31 hectares, est la propriété du Conservatoire Naturel du Littoral depuis 1988. Le mont Vinaigrier surplombe la mer Méditerranée et la Baie des Anges à 370 mètres d’altitude. Un plateau calcaire et des versants aux pentes plus ou moins abruptes composent des paysages variés. Les grands pins d’Alep et les chênes verts ont pris possession du plateau, et brossent un paysage à la fois sauvage et typiquement méditerranéen. Sur les parties aux dénivelés les plus doux, les hommes ont patiemment érigé des terrasses cultivables, appelées « restanques » dans le sud de la France. On y faisait pousser des oliviers, dont l’huile constituait une source de revenus indispensable. Ces témoins d’une tradition agricole millénaire sont méticuleusement entretenus. Une petite forêt de frênes à fleurs s’épanouit sur le talus aux pentes plus abruptes.

De nombreux animaux ont élu domicile dans ce jardin d’éden : petits mammifères, oiseaux sédentaires ou migrateurs s’y sont établis ou viennent y chercher un refuge durant leurs longs voyages entre Afrique et Europe.

Vous trouverez aussi, dans certaines parties du parc, une ombre et une fraîcheur agréables en été, surtout en matinée ou en fin d’après-midi.

Entre nature et patrimoine

Durant l’Antiquité, une communauté ligure a occupé ce site stratégique. La vue panoramique sur le littoral et son altitude assuraient en effet une protection aux populations qui s’y sont installées. Elles vivaient d’agriculture et de pastoralisme. Vous pouvez observer, durant votre promenade au parc du Vinaigrier, les vestiges d’un mur cyclopéen qui témoigne d’un habitat fortifié.

La maison de la nature, ouverte du mercredi au dimanche, accueille les visiteurs. Vous trouverez aussi, le long des sentiers thématiques, différents panneaux explicatifs. Une table d’orientation et une aire d’observation ont été installées.

Des ateliers de sensibilisation et des animations sont aussi organisés. Par exemple, à l’occasion de la Nuit internationale de la chauve-souris qui se déroule en août, les visiteurs peuvent gratuitement observer et « écouter » cet animal mal-aimé et méconnu, pourtant fascinant à bien des égards.

Informations pratiques

Le Parc du Vinaigrier est ouvert tous les jours de la semaine, les horaires varient en fonction de la saison :

  • D’avril à octobre : de 7h30 à 20h
  • De novembre à mars : de 8h à 18h

Les horaires et les jours d’ouverture sont donnés à titre indicatif. Ils peuvent varier en fonction des conditions météo, ou en raison d’autres motifs.

À la lisière de la ville de Nice, le Parc du Vinaigrier est facilement accessible

  • Accès en voiture : depuis Nice, le parc du Vinaigrier est accessible en voiture en empruntant la Grande Corniche puis la route métropolitaine M2564, aussi appelée boulevard de l’Observatoire. Un panneau vous indiquera sur la droite l’accès au parking et à l’entrée du parc.
  • Accès en transport en commun : Vous pouvez aussi rejoindre le parc en bus, en empruntant la ligne 84 et en descendant à l’arrêt « Sainte-Anne ».

Idées de balades dans les Alpes-Maritimes

Nos suggestions