Le Plan de Phasy

Les vacanciers qui empruntent la vallée de la Durance pour accéder aux stations de ski de la Forêt Blanche, du Briançonnais, du Guillestrois ou du Queyras sont certainement passés à côté du Plan de Phasy, sans se douter que se situait ici un site historique (et touristique) majeur pour le département des Hautes-Alpes. Ces sources thermales, connues et aménagées depuis l’Antiquité, continuent à attirer curieux et amateurs pour leurs vertus thérapeutiques.

Des sources thermales chaudes

L’eau de Phazy emprunte la faille de la Durance pour remonter depuis les entrailles de la Terre, à plus de 1000 mètres de profondeur. Elle jaillit à une température comprise entre 26 à 28 degrés, et est naturellement riche en oxyde de fer, silicium, calcium, magnésium, chlorures et sulfates. La présence de fer confère aux eaux et aux roches environnantes une teinte rouge caractéristique.

De nombreuses vertus thérapeutiques, voire miraculeuses, sont accordées aux eaux du Plan de Phazy. Les différentes études menées depuis le XVIIe siècle mettent en valeur ses qualités pour soulager les maladies de peau, les rhumatismes et les actions articulaires, les infections respiratoires et les congestions.

Le site du Plan de Phazy est composé de deux sources :

  • La source de la Rotonde
  • La source des Suisses (ou des Vignes)

L’eau est pure, mais n’est pas filtrée contre les bactéries. Au regard de sa température, il est déconseillé de la boire.

Des thermes romains aux sources contemporaines

La source du Plan de Phazy est connue depuis des millénaires. Les Romains, sensibles aux vertus des sources chaudes, ont valorisé ses eaux très tôt. En effet, le site thermal se situe à proximité immédiate de la Via Domitia (voie domitienne), une route construite au IIe siècle avant l’Ère commune pour faciliter le déplacement des légionnaires qui rejoignaient les provinces ibériques de la République (qui deviendra ensuite un Empire).

Le nom de Phazy est apparu à la Renaissance, mais son origine s’est perdue. La tradition orale évoque Boniface, premier exploitant de la source au profit des hôpitaux construits au Moyen Âge, dont Phazy serait le diminutif. D’autres affirment que ce nom rend hommage au pape Boniface.

La Rotonde, que vous pouvez toujours admirer aujourd’hui, a été construite en 1824, sous les règnes de Charles X et de Louis XVIII. Elle servait de lieu d’accueil et de cure dans le cadre d’une exploitation commerciale du site.

Se baigner dans les sources du Plan de Phazy

À l’origine, la source de la Rotonde jaillissait dans le bâtiment qui lui a donné son nom. Mais un séisme, survenu en 1935, a modifié le chemin de l’eau et la source jaillit dorénavant quelques mètres plus loin. Des bassins extérieurs successifs ont été aménagés pour permettre aux curieux, aux curistes et aux amateurs de profiter de baignades dans l’eau chaude, pédiluve. Les eaux de la source de la Rotonde sont accessibles par les quatre bassins situés en extérieur, tout au long de l’année et gratuitement.

La source des Suisses, d’un débit plus important, est canalisée et utilisée pour assurer le chauffage écologique de serres agricoles.

La Rotonde ne reçoit plus de baigneurs. Elle est néanmoins utilisée en saison estivale et accueille des artisans locaux.

Une zone classée Natura 2000

Le plan du Phazy se situe à une altitude de 900 mètres, à moins de 2 kilomètres à vol d’oiseau de la citadelle de Montdauphin. Les propriétés uniques de ses eaux riches en sel ont permis le développement d’une faune et d’une flore insolites dans cette zone de moyenne montagne. Vous pouvez en effet observer des plantes caractéristiques des prés-salés, comme la spergulaire maritime, et des animaux et des insectes peu communs sur ce territoire, comme l’Agrion de Mercure.

Ses particularités valent à ce site naturel et géologique exceptionnel un classement en zone Natura 2000.

Informations pratiques

Le Plan de Phazy se situe en bordure de la route nationale N94, qui relie Gap et Briançon :

  • En direction de Briançon, un panneau vous indiquera la route pour rejoindre le site sur la droite.
  • En direction de Gap, vous pouvez faire le tour du rond-point en direction de Guillestre, puis prendre la première route à droite (juste avant le supermarché). Une petite route à gauche vous mènera aux sources.
Nos suggestions