PatrimoineCulturel-ChateauDIf-Calanques-Marseille-PACA

Le patrimoine culturel des espaces naturels de Provence-Alpes-Côte d’Azur

Vecteur d’histoire et de mémoire, le patrimoine culturel des parcs est l’un des grands piliers du développement durable local. Architecture, immersions spirituelles, vestiges archéologiques… Autant de trésors sur votre route, nichés dans des paysages naturels d’exception.

 

Suivre les chemins de la spiritualité

Pèlerinages et contemplations d’édifices sacrés

Depuis plusieurs siècles, la Sainte-Baume est un haut lieu de chrétienté et de spiritualité. Mythes grecs dans la forêt sacralisée du Plan d’Aups, pèlerinages vers l’église troglodyte Sainte-Marie Madeleine, témoignage gothique en Provence avec la basilique de Saint-Maximin-la-Sainte-Baume… Les légendes s’inscrivent dans des paysages spectaculaires, créant de merveilleux chemins : celui des Roys vers Nans les Pins dévoile l’ancien culte des déesses de la fécondité et même une variante du chemin de Saint Jacques de Compostelle transporte notre âme.

Puis direction le Ventoux dans l’ancienne capitale du Comtat Venaissin : Carpentras. Marquée par 5 siècles de présence papale, la culture et l’histoire des anciennes communautés juives y sont précieusement conservées. Visitez sa grande synagogue, la plus ancienne de France encore en activité, fièrement dressée sur la place de l’Hôtel de ville. Entrez dans la grande salle dite de Jérusalem, découvrez le Mikvé – bain rituel de pureté – puis empruntez l’escalier monumental pour enfin admirer la somptueuse salle de prière.

PatrimoineCulturel-CadranSolaire-SaintVeran-PACA

Remonter le temps

L’authenticité du patrimoine bâti

Avec la route des cadrans solaires dans les Baronnies provençales, rythmez votre traversée du temps à travers 400 cadrans solaires, témoins d’un savoir-faire ancestral porté par le cadranier fresquiste de renom, Rémi Potey. En suivant une carte au trésor, découvrez même quelques hommages comme à Rosans où résonnent les mots de Giono : « La vie : une danse, un pied devant l’autre, tant que va la Musique. Le Temps règle l’orchestre assis sur La Sablier ».

Côté montagne, les Écrins dévoilent leur petit patrimoine bâti, des piliers de l’architecture traditionnelle et témoins de l’évolution des modes de vie en altitude. Des biens auxquels tous les habitants sont d’ailleurs très attachés comme le démontre le projet de la chapelle des Michauds à Buissard, sauvée grâce à l’implication bénévole des habitants et la participation d’une artiste peintre. Enfin, dans le Queyras, le musée du Soum à Saint-Véran retrace l’histoire paysanne dans cette maison traditionnelle connue sous le nom de fuste. Souvenir pour les uns, imaginaire pour les autres… un voyage authentique et émouvant.

Des temples de mémoire

Dans le Sud du Luberon, les Chemins du Patrimoine dévoilent le patrimoine culturel régional à l’image de la commune de Cabrières-d’Aigues, véritable pont entre le Moyen-Âge et la Renaissance. Depuis les ruelles pittoresques de la calade menant au château, poursuivez vers le Bas-relief, l’Église Saint-Laurent du XVIIème siècle… ou découvrez le sentier géologique avec Olivier Leonard, accompagnateur agréé Valeurs Parc naturel régional. Côté Verdon, les guides de Pays proposent des visites sur-mesure sous la marque Valeurs Parc naturel régional. Des basses gorges au plateau de Valensole, Cathy Versini vous guide jusqu’à Puimoisson où demeure le souvenir de l’ancien palais des commandeurs de l’Ordre de Malte et les traces de cultures agricoles… Puis Geneviève Vallart et sa sortie 2000 pas pour 2000 ans d’histoires s’arrêtent sur des symboles de l’époque romaine jusqu’à la chapelle Sainte-Maxime où la vue sur les montagnes du Verdon est à couper le souffle !

PatrimoineCulturel-Glanum-SaintRemyDeProvence-Alpilles-PACA

Voyager au temps des gallo-romains

Fouilles et ruines préservées de cités antiques

La cité antique de Glanum dans les Alpilles rappelle l’ancienne cité gauloise puis romaine devenue Saint-Rémy-de-Provence. Fouilles et recherches ont fait de ce lieu un site marqué Valeurs Parc naturel régional et un témoin majeur de la capacité des civilisations anciennes à puiser dans la richesse des ressources naturelles du territoire. Entourés d’une biodiversité remarquable, les visiteurs sont envahis par l’émotion en longeant cette rue centrale depuis laquelle s’organisent de part et d’autre des temples, basiliques, thermes, forum…

Le Parc naturel régional des Préalpes d’Azur quant à lui, valorise Briançonnet, ancienne cité romaine très impliquée dans les échanges commerciaux de l’époque. Aujourd’hui, celle que l’on nommait Brigomagus survit à travers des fragments d’amphores, inscriptions romaines du IIème au IVème siècles, tombes, statuettes et monnaies d’or qui se dévoilent au cours du grand itinéraire à pied des Préalpes d’Azur, La Maralpine.

Retrouver des vestiges militaires

Les espaces naturels, incontournables alliés des stratégies militaires

Les Calanques ont longtemps inspiré les forces armées par leur position naturelle stratégique. Notamment l’incontournable château d’If, emblème de la cité phocéenne, construit sous François Ier pour protéger le port florissant puis devenu une prison inspirant le célèbre roman Le Comte de Monte Cristo d’Alexandre Dumas. Puis de la Pointe Rouge aux Goudes, batteries et blockhaus permettaient de surveiller la côte jusqu’à la fin de la seconde guerre mondiale. Également, à Saint-Chamas, l’abandon de la Poudrerie Royale en 1974 a fait naître un véritable espace naturel. Un site remarquable composé de marécages avec roselière, forêt humide, prairies de garrigue… et quelques restitutions architecturales créant un certain contraste. Enfin, dans le Mercantour, les chemins de randonnée sont ponctués de postes de surveillances, forts, casernes, blockhaus… Les Alpes méridionales ayant toujours été un point de passage important, la fortification progressive des frontières fut nécessaire lors des conquêtes et s’apparente aujourd’hui encore à de véritables prouesses architecturales en altitude.

Puiser toute la force de la nature

L’environnement forge un patrimoine culturel de caractère

Dans le Parc national de Port-Cros, la plage des Salins d’Hyères est caractéristique de l’influence paysagère méditerranéenne et de ses cultures. Les interactions mer, lagunes et soleil ont fait naître le savoir-faire des saulniers, producteurs de sel. Depuis, une mosaïque d’écosystèmes classée Natura 2000 fait cohabiter une grande variété ornithologique dans un décor naturel typique et fascinant ! En terres camarguaises, le Musée de la Camargue porte les valeurs de la marque Valeurs Parc naturel régional. Créé en 1979, il a pour vocation d’exprimer l’originalité du rapport entre l’homme et la nature sur le territoire. Depuis 2019, une extension imaginée par l’atelier marseillais de Philippe Donjerkovic, propose de nouveaux espaces d’accueil et une salle d’exposition temporaire aux visiteurs. Toute l’année : spectacles, projections, rencontres et parcours artistiques tel que Horizons créé par l’artiste Tadashi Kawamata pour comprendre les enjeux de l’eau dans le delta du Rhône. Vous pourrez aussi prolonger l’expérience en plein air en empruntant le sentier d’interprétation des paysages, longeant le canal et les rizières jusqu’au marais.