© ACHeraud

La Provence de Nadia Sammut

Enfant de Lourmarin, dans le Luberon, Nadia Sammut est la première cheffe étoilée sans gluten. Autodidacte, elle est à l’origine du mouvement cuisine Libre® , qui milite pour une alimentation positive, respectueuse et transformatrice de la société. Elle nous raconte sa Provence.

Comment est né votre projet de cuisine Libre® ?

J’ai grandi dans la cuisine de La Fenière, l’auberge familiale nichée dans le Luberon. C’est dans ce restaurant étoilé que ma famille goûtait et cuisinait le Sud avec amour et générosité. La table était le lieu où l’on se retrouvait pour échanger, partager. Mais pour moi, intolérante au gluten et malade cœliaque, la table était source d’exclusion. D’année en année, mon état s’est détérioré. Jusqu’à ce jour de 2009 où tout s’est arrêté. J’ai passé deux ans clouée au lit. Alors j’ai décidé d’étudier à fond mon problème. L’alimentation était la cause de mon mal, elle devait devenir une solution. Pas seulement pour moi, mais pour tous, pour que la table ne soit jamais synonyme d’exclusion.

Progressivement, j’ai mêlé la cuisine de ma mère et de ma grand-mère à la mienne, jusqu’à la création de cette première table sans allergènes, où chacun peut librement s’asseoir. La cuisine est pensée exclusivement à base de produits locaux, en intelligence et en complicité avec les éleveurs et producteurs du Luberon, et plus largement de Provence. Pour exclure tout allergène, il fallait réaliser ce travail, faire naître cette confiance. Aujourd’hui, l’Auberge de La Fenière a son propre moulin. Elle est une maison mère qui abrite une école de cuisine, une épicerie de farines et de pâtisseries sans gluten et sans lactose : Kom&Sal. J’ai réussi à transformer mon handicap en « vecteur de bonheur ».

« Nadia ne se contente pas de bien cuisiner. Elle réfléchit tout un repas à partir d’une digestibilité parfaite, qui nourrit le corps et l’esprit, efface la fatigue, amène le calme intérieur. Elle pratique une cuisine vivante, ancrée dans un territoire vivant, avec des ingrédients et des vins vivants… Le monde de demain plante quelques solides racines ici, libres, naturelles, naturellement libres. Et essaimables. », dit d’elle Paule Masson, journaliste spécialisée dans l’alimentation durable.

Découvrir La Fenière

Découvrir Kom&Sal

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par Kom & Sal (@komandsal)

La cuisine et la Provence, c’est donc une histoire de famille ?

Bien sûr. Voilà 45 ANS que La Fenière existe. 45 ans que la famille Sammut reçoit à sa table, cuisine, partage, transmet, crée un monde délicieux, sans rupture de génération en génération, avec amour, enthousiasme, abnégation, envie et toujours avec le sourire… Mon tour est venu de vous emmener dans le monde délicieux de la cuisine Libre®, une cuisine vivante, vibrante inspirante. Une cuisine qui porte dans son ADN l’amour transmit par ma mère et ma grand-mère, les saveurs et les goûts d’une vie, ces madeleines de Proust qui nous font du bien… De cette terre provençale est né un ensemble de projets culinaires, artistiques, de projets de vie qui interrogent sur comment mieux nourrir l’autre, et créer des biomes, des écosystèmes de vie vertueux qui naissent dans la semence et dans les terres choyées. Une cuisine qui s’engage pour des pêches respectueuses et des élevages locaux soucieux du bien-être animal.

En quoi la Provence est-elle source d’inspiration dans votre quotidien ?

Ma région est mon socle, celui de mes racines et de mon inspiration. Être née ici, est quelque chose d’incroyable, parce que l’on nait avec ce rapport à la terre, à la campagne et aux hommes qui fait notre territoire. La nostalgie, l’envie de revenir à des valeurs fortes de respect et de bonheur sont certainement ce qui chaque jour me pousse à partager ces expériences au travers de mes entreprises. Elles même sont ancrées dans leur territoire et valorisent le travail de tous ceux qui y vivent et n’en sont pas des opportunistes. J’aime mon paysage, le Luberon, que j’observe chaque jour. Si je suis là aussi aujourd’hui c’est pour y apporter ma pierre et mon cœur, sincèrement.

Qui sème l’utopie récolte la réalité.

Découvrir le Luberon

Votre top 3 des plus beaux spots de Provence ?

– Mon berceau de Lourmarin. Tout le monde vient dans ce village et le trouve superbe. Nous devons le protéger, le chérir et y faire attention. J’aime marcher dans les rues, m’asseoir près du lavoir, arpenter la place de l’Eglise ou le chemin qui mène du temple au château. J’y ai passé mon enfance, j’y passe encore beaucoup de temps.

– Les calanques d’Ensuès-la-Redonne, sublimes par leur naturel. On s’y sent en sérénité avec des gens que l’on aime, qui sont simplement les habitants de ce port encore respecté.

Découvrir la Côte Bleue

– La Camargue, où l’on peut monter à cheval et arrêter le temps. Et où se trouve le restaurant gastronomique Le Mas de Peint de mes amis les Bon.

Découvrir la Camargue

Si vous deviez résumer la Provence en un mot ?

Bonheur