Train de la Côte BleueTrain de la Côte Bleue
©Train de la Côte Bleue|Mouton.A
Itinéraire en train

sur la Côte Bleue

On prend place à bord du petit train de la Côte Bleue pour un trajet court (1h25 au total) mais riche en sensations : depuis la ligne à flanc de falaise, on enchaine les points de vue spectaculaires sur la rade de Marseille et on file le long des calanques calcaires qui plongent à pic dans la Méditerranée.

ItinéraireDurée1 jour et plus

Villes visitées
Niolon
Carry-le-Rouet
Sausset-les-Pins
La Couronne / Carro
Istres

Etape 1Niolon

Quand le train de la Côte Bleue s’arrête dans la petite gare de Niolon, quelques minutes seulement après avoir quitté Marseille, on en a déjà pris plein les yeux. Par la fenêtre, on a pu admirer le petit port de l’Estaque, un ancien hameau de pêche. Puis une vue dégagée sur toute la rade de Marseille avec, au loin, les premières calanques du Parc national. Authentique, le minuscule port de Niolon, niché au fond d’une calanque que surplombe le viaduc du chemin de fer, séduit au premier coup d’œil. Hors saison, on peut s’y baigner tranquillement. Ou profiter d’une belle randonnée sur le sentier des douaniers (GR51), vers la sublime calanque de Méjean. Niolon est aussi un spot de plongée réputé : c’est ici que se trouve le plus grand centre de formation de France.

Etape 2Carry-le-Rouet

Retour dans le train, direction Carry-le-Rouet. Bienvenue dans la plus grande station balnéaire de la Côte Bleue ! Ici, on s’accorde une balade sur les quais du port, le long des nombreux cafés et restaurants qui animent la ville. Si le soleil est au rendez-vous, on peut se laisser tenter par une baignade plage du Cap Rousset ou plage Fernandel – né à Marseille, le célèbre acteur possédait une maison à Carry-le-Rouet. La ville est aussi connue pour ses oursinades, qui ont lieu les trois premiers dimanches de février. L’ambiance est alors à la fête : on achète ses oursins et autres fruits de mer directement aux étals des pêcheurs et on les déguste accompagnés de vin blanc, sous le doux soleil d’hiver.

Etape 3Sausset-les-Pins

Il est temps de mettre le cap vers une autre station balnéaire de la Côte Bleue : Sausset-les-Pins. Elle est plus petite que sa voisine Carry-le-Rouet, mais il y règne la même ambiance familiale. Ici, on a longtemps vécu de la pêche au thon. Sausset-les-Pins est aujourd’hui appréciée pour ses oursinades (rendez-vous, cette fois, les trois derniers dimanches de janvier), et son côté nature, notamment son joli front de mer. Une balade sur la corniche, d’où s’enchainent plages de sable et petites criques, offre un beau moment de respiration.

Etape 4La Couronne / Carro

C’est reparti pour un tour, on prend la route vers La Couronne – Carro pour un dernier stop avant le terminus à Istres. Posez vos valises dans cet authentique village de pêcheurs connu comme le premier port de seinche au thon, une méthode de pêche traditionnelle. A quelques minutes de la gare, après avoir posé vos affaires, rejoignez la plage du verdon pour un plouf et pourquoi pas une glace chez Gelati Nino. Balade sur le marché, voie verte ou sortie pêche ne sont qu’un échantillon de toutes les belles activités à faire le long de la Côte Bleue.

Etape 5Istres

On remonte à bord du train de la Côte Bleue et on file vers Istres. Après un arrêt en gare de Fos-sur-Mer, on prend le temps de contempler les étangs roses de Lavalduc et d’Engrenier, qui bordent la voie ferrée. A cet instant, on pourrait croire que le train roule sur l’eau. Cette ligne est décidément un véritable voyage en mer. Une fois débarqué à Istres, on flâne dans la vieille ville, où les ruelles ont conservé tout leur cachet provençal. En famille, on apprend en s’amusant au sentier Dinosaur’Istres, où se dressent des répliques de dinosaures en taille réelle.


Les gares

Consulter la fiche horaire de la ligne 07B Marseille – Miramas via Côte Bleue

Fermer