Ecrivains en Provence

Ensemble, (re)découvrons la région Sud sous la plume d’écrivains de générations diverses !

L’identité unique de la région Provence s’est en effet aussi forgée au fil des siècles sous la plume d’auteurs d’horizons divers, aux styles variés. Les collines de Marseille et d’Aubagne, les vallées de Haute-Provence, les paysages minéraux des Alpilles, les combes du Mont-Ventoux ou les villages du Luberon s’invitent dans les écrits de Marcel Pagnol, de Jean Giono, de Pétrarque ou de Peter Mayle.

Marcel Pagnol, du Garlaban à l’Académie française

Né en 1895 à Aubagne, Marcel Pagnol a marqué la littérature et le cinéma du XXe siècle. Ses livres et ses films brossent un portrait authentique et attachant de la Provence méridionale, avec des personnages truculents et sympathiques.

Parmi ses plus grands succès littéraires, nous pouvons citer son cycle Souvenirs d’enfance, qui raconte en quatre romans son enfance et ses vacances dans ses chères collines du Garlaban. L’Eau des collines, composé de deux tomes, Jean de Florette et Manon des Sources, séduit par son intensité dramatique et la tendresse de son style.

Marcel Pagnol connaît aussi un immense succès au cinéma. La seule évocation de sa trilogie, Marius, Fanny, César, devrait évoquer chez vous la scène culte de la partie de cartes, devenue un moment culte de l’histoire du cinéma.

Le souvenir de Marcel Pagnol est toujours très présent en Provence, et vous pourrez le rencontrer lors d’une halte au Bar de la Marine, sur le Vieux-Port, ou pendant une randonnée au départ de la Treille.

En savoir plus : Marcel Pagnol et la Provence

Edmond Rostand, le père de Cyrano de Bergerac

Cyrano de Bergerac, l’homme de panache et de courage à l’appendice nasal digne d’un cap, que dis-je, d’une péninsule, est né sous sa plume. Le saviez-vous ? Edmond Rostand, écrivain, dramaturge, poète et essayiste, est né à Marseille en 1868. Il est issu d’une vieille famille provençale, et il possède de solides racines dans les Alpilles.

Edmond Rostand grandit dans la cité phocéenne, où il mène une scolarité brillante au Lycée Thiers. Il monte ensuite à Paris pour poursuivre ses études, et mener sa carrière d’auteur à succès. Mais son amour pour la Provence ne le quitte jamais. C’est d’ailleurs à Marseille qu’il repose, dans le cimetière Saint-Pierre de Marseille.

En savoir plus : Edmond Rostand et la Provence

Alphonse Daudet, entre Alpilles et Provence

Le nom d’Alphonse Daudet est étroitement lié à la Provence. Né en 1840 à Nîmes, il est surtout connu aujourd’hui pour son recueil de nouvelles et de fables intitulé Les Lettres de Mon Moulin, dont beaucoup sont devenus célèbres. Tous les enfants ont ainsi déjà entendu parler chèvre de Monsieur Seguin. Ses romans ont aussi marqué l’histoire de la littérature et la culture populaire. Aventures prodigieuses de Tartarin de Tarascon a donné naissance à un personnage mythique, tandis que l’Arlésienne est passée dans le langage courant : une Arlésienne est une personne dont on parle souvent, mais qu’on ne voit jamais !

Votre séjour en Provence peut vous mener sur les traces d’Alphonse Daudet. La ville de Tarascon vous invite à marcher dans les pas de Tartarin, tout en vous offrant un patrimoine d’une grande richesse. Vous pouvez aussi, évidemment, visiter le Moulin de Fontvieille dans les Alpilles !

Jean Giono, à la rencontre de la Haute-Provence

Né à Manosque, Jean Giono dépeint dans ses romans un monde paysan authentique et attachant, et ancre ses récits dans les vallées et les collines de Haute-Provence. Cet auteur complet nous a notamment légué de nombreux romans, des essais et des chroniques, des poèmes, des pièces de théâtre, des scénarios de films…

La Trilogie de Pan, série romanesque composée de trois opus, Colline, Un de Baumugnes et Regain, nous plonge dans le quotidien difficile des villages et des hameaux de Haute-Provence, entre passions et austérité. La nature est ici hostile, mais aussi nourricière, étroitement liée au travail des femmes et des hommes qui l’habite. Il suffit de lire son court roman intitulé L’homme qui plantait des arbres pour prendre conscience de ce regard sévère et porteur d’espoir.

En empruntant les chemins de traverse, vous pourrez ressentir au détour d’un village ou d’un vallon la force évocatrice de la Haute-Provence, véritable muse.  La Route Jean Giono vous propose notamment un itinéraire touristique et littéraire de plus de 150 km à la rencontre de l’auteur régionaliste.

Frédéric Mistral, défenseur de la langue occitane

Né à Maillane en 1830, Frédéric Mistral a certainement été l’un des plus fervents défenseurs de la langue provençale. Il écrit en provençal, et certains de ses textes constituent de véritables chefs-d’œuvre littéraires. C’est le cas par exemple de Mirèio, œuvre en vers composée patiemment pendant 8 ans. Son engagement se retrouve aussi dans la création du Félibrige, une association dont l’objectif est de sauvegarder et de promouvoir la langue, la culture et l’identité de tous les pays de langue d’oc. Il fonde aussi le Museon Arlaten, situé à Arles, et contribue à enrichir ses collections par un appel aux dons couronné de succès.

Vous pouvez vous rapprocher de la vie et de l’œuvre de Frédéric Mistral durant votre visite en région Sud. Vous pouvez visiter le Museon Arlaten, situé à Arles, ou pousser les portes de sa maison à Maillane, dans les Alpilles, devenue le Musée Frédéric Mistral.

Peter Mayle, un Anglais amoureux du Luberon

Destination touristique populaire, la région Sud attire de nombreux touristes tout au long de l’année. La beauté de nos paysages, l’hospitalité de nos habitants et la générosité de notre climat incitent certains visiteurs à vouloir changer définitivement de vie. Né au Royaume-Uni en 1939, Peter Mayle a fait carrière dans la publicité avant de tout quitter pour changer de vie et s’installer en Provence. Cette nouvelle vie s’accompagne d’un changement de trajectoire, et le publicitaire devient écrivain.

Peter Mayle connaît le succès avec le livre Une année en Provence. Ce roman relate l’installation d’un couple de Londoniens  dans le Luberon, entre les villages de Ménerbes et de Bonnieux. Le ton est léger, drôle, frôlant la caricature tout en demeurant profondément bienveillant, et les aventures des deux protagonistes ont donné naissance à de nombreuses histoires d’amour entre des Britanniques et la Provence. L’auteur a publié pendant 25 ans de nombreux romans, dédiés pour la plupart à la Provence.

En savoir plus : Peter Mayle et la Provence

Nos suggestions
Decouvrir
Découvrir
quefaire-paca-istock-8.jpg
Que faire ?
Sejourner Paca Istock 1
Séjourner