Fort de BrégançonFort Bregancon
©Fort Bregancon|Cabanel.J

Le Fort de Brégançon

S’avançant dans la mer Méditerranée, le Fort de Brégançon est devenu au XXe siècle le lieu de villégiature officiel du président de la République française.

Un site exceptionnel, occupé depuis l’Antiquité

Le cap de Brégançon est occupé depuis l’Antiquité. Les Ligures profitent de la position dominante offerte par la côte escarpée pour y établir un oppidum. Le site abrite ensuite un comptoir fondé par les marchands grecs sous le nom de Pergantion.

Au début du Moyen-âge, les Mérovingiens édifient une première forteresse pour surveiller les côtes. Le château change plusieurs fois de main avant de devenir forteresse royale en même temps que le comté de Provence. En 1483, Jean de Baudricourt fait bâtir une nouvelle citadelle sur l’îlot actuel. Assiégée en 1524, elle ne résiste que quelques jours avant d’être prise par l’empereur Charles Quint.

Le Fort de Brégançon adopte la plus grande partie de sa physionomie actuelle au XVIIe siècle, à l’initiative du cardinal de Richelieu. Il devient propriété de l’État à la Révolution et est restauré par Napoléon Bonaparte, qui remet un temps sa vocation militaire au premier plan. Il est définitivement rendu à la vie civile au lendemain de la Première Guerre mondiale, et loué à un riche industriel dans les années 1920 qui y engage d’importants travaux de modernisation : eau courante, électricité, construction d’une digue…

Le général de Gaulle y séjourne en août 1964, à l’occasion des cérémonies commémoratives du débarquement de Provence. Le fort est réaménagé, et transformé définitivement en lieu de villégiature pour le Président de la République et sa famille. Les aménagements et les modernisations sont notamment confiés à l’architecte Pierre Jean Guth.

Un lieu de villégiature pour les présidents de la Ve République

Le général de Gaulle passe une seule et unique nuit au Fort de Brégançon, et il n’en garde pas un excellent souvenir : la faute à un lit trop petit et des moustiques trop présents !

Georges Pompidou apprécie tout particulièrement les lieux, et y séjourne plus régulièrement. Il change une partie de l’ameublement à l’aide de designers connus comme Pierre Paulin, et invite les médias à partager l’intimité de sa vie quotidienne en compagnie de sa famille.

Valéry Giscard d’Estaing se rend lui aussi régulièrement au Fort de Brégançon, où il y passe d’agréables vacances en famille.

François Mitterrand utilise à plusieurs le fort comme lieu de réunion et de représentation. Son cadre plus intime et moins protocolaire peut contribuer à des échanges de qualité. Le président y invite notamment les chefs d’État de l’Irlande et de l’Allemagne.

Jacques Chirac, qui a vécu dans le Var quand il était enfant, renoue avec ses racines en passant ses vacances au Fort de Brégançon. Il invite le président algérien Abdelaziz Bouteflika à y séjourner.

Le Fort de Brégançon rime aussi avec détente pour Nicolas Sarkozy. Il y reçoit des dignitaires étrangers, comme Condoleezza Rice, secrétaire d’État des États-Unis sous l’administration Bush.

François Hollande se détourne des lieux, et l’ouvre au public en le confiant sa gestion au Centre des Monuments nationaux.

Emmanuel Macron renoue avec la tradition instaurée par Georges Pompidou, et séjourne régulièrement en famille au Fort de Brégançon. La résidence officielle joue aussi un rôle diplomatique majeur en accueillant les visites de chefs d’État étrangers : la première ministre britannique Theresa May, le président russe Vladimir Poutine et la chancelière allemande Angela Merkel y sont conviés.

La visite du Fort de Brégançon

Résidence officielle des présidents de la Ve République, le Fort de Brégançon accueille aussi le public. Il peut en effet être visité toute l’année sur demande en visites guidées de groupe (maximum 20 personnes). Vous devez vous rapprocher de l’office de Tourisme de Bormes-les-Mimosas pour connaître les conditions et organiser une visite dédiée à votre groupe.

Le site ouvre ses portes aux visiteurs lors des Journées du Patrimoine. Une forte affluence est à prévoir, tant le Fort de Brégançon fascine et attire les foules.

Vous pouvez également admirer le Fort de Brégançon depuis le large, à l’occasion d’une promenade en mer. Plusieurs prestataires proposent des excursions au départ des stations balnéaires voisines.

Sélection de monuments dans les Alpes-Maritimes

Fermer