musee-pavillon-vendome-aix-en-provence-CChillio

La cité antique de Glanum à Saint-Rémy-de-Provence

L’ancienne ville de Glanum est un site archéologique exceptionnel situé aux portes de Saint-Rémy-de-Provence dans le département des Bouches du Rhône. Pendant un siècle, les chercheurs se sont succédé dans cette cité antique afin d’en découvrir tous les secrets. Cette cité, d’abord construite en l’honneur du dieu guérisseur gaulois Glanis, a subi les influences grecques puis romaines. Le puits à Dromos, situé sous le forum, permet de découvrir la superposition des différentes époques que connut Glanum.

En montant en haut du belvédère, vous pourrez visualiser l’ensemble du site, puis profiter de l’agrément de sa source sacrée.

Une cité antique dans les Alpilles

Au VIème siècle avant Jésus Christ, les Salyens, un peuple gaulois, s’installent dans le vallon qui traverse les Alpilles. Cet endroit est l’idéal pour fonder une cité : il est situé au croisement de plusieurs voies de circulation, ce qui facilite les échanges commerciaux, tout en offrant un rempart naturel en cas d’attaques ennemies. Les Gaulois nomment leur oppidum Glanon et deviennent les Glaniques.

Du VIème au IIème siècle avant Jésus Christ, les habitants de Glanon sont influencés par la culture grecque. Les échanges commerciaux sont fréquents avec Massalia, la future Marseille. Le savoir-faire gaulois en termes d’architecture et d’urbanisme, d’organisation politique et sociale, est considérablement modifié : leur culture devient gallo-grecque. La cité présente alors de nombreuses constructions typiquement grecques : agora servant de lieu de rendez-vous pour le peuple, macellum pour accueillir le marché, bouleutérion permettant la réunion des notables de Glanon pour décider des lois, etc. La configuration des maisons construites à cette époque est typique de celle que l’on trouvait alors en Grèce, avec une cour intérieure entourée de colonnes et un bassin permettant la récupération des eaux de pluie. Un monument est construit près de la source afin de récolter les eaux de la source sacrée.

Quand César conquiert la Gaule au Ier siècle avant Jésus Christ, Glanon devient Glanum et le centre est détruit. Des monuments romains sont construits par-dessus les ruines et les bâtiments qui régissaient la vie politique de la cité sont remplacés par le forum, la basilique et la curie. Certaines habitations sont remplacées par des thermes. Les constructions autour de la source sacrée sont élargies aux divinités romaines associées au culte de l’eau.

Les barbares envahissent la cité au IIIème siècle après Jésus Christ. Glanum est pillée et détruite. Les habitants n’ont pas d’autres choix que de partir et ils s’établissent plusieurs centaines de mètres plus au Nord : le village de Saint-Rémy-de-Provence est né. La cité antique se transforme en carrière, on vient y récupérer les pierres pour construire la nouvelle ville.

Glanum est progressivement recouverte par des alluvions, des débris charriés par l’eau courante. Le mausolée rendant hommage à une famille gauloise, les Julii et l’Arc de Triomphe qui servait de porte d’entrée à la cité étaient les seuls édifices encore visibles au XVIème siècle : ils sont surnommés les Antiques. Il faut attendre 1921 pour que Jules Formigé, l’architecte en chef des Monuments historiques, initie les fouilles et que le site soit dégagé.

Une source sacrée et un sanctuaire

Lors de leur installation, les peuples celto-ligures découvrent une source. Persuadés des bienfaits de cette eau guérisseuse, ils baptisent le Dieu de la source « Glan » et nomment leur village fortifié Glanon, qui deviendra Glanum à l’époque romaine. À cette période, le culte s’étend à Valetudo, la déesse de la santé et à Hercule. Dans le bassin, l’eau est présente, quelle que soit la saison. Au IIème siècle avant Jésus Christ, on construit un édifice couvert avec un étage au-dessus de la source. Un long couloir et des escaliers conduisent aux eaux miraculeuses. À l’époque, elles firent la fortune de la ville. La fontaine de la source sacrée était, et restera, le symbole de Glanum.

De nombreux monuments

De nombreux monuments sont à découvrir sur le site de Glanum. Malgré leur ensevelissement, ils ont été bien conservés.

Les vestiges du bouleutérion sont toujours visibles. On peut observer les gradins où s’asseyaient autrefois les assemblées de citoyens qui étaient chargés de régler les affaires courantes de la cité. On devine un petit autel circulaire sur lequel devait se tenir l’orateur.

Les temples géminés ont été en partie reconstruits. Seul le socle est d’époque, le podium, les colonnes, l’entablement et le fronton ont été recréés fidèlement grâce aux fragments retrouvés pendant les fouilles. La découverte de sculptures représentant Livie, l’épouse de l’empereur Auguste et sa sœur Octavie permit de déterminer que les temples étaient dédiés au culte de la famille impériale.

Lors de la visite, on ne peut rater le forum, qui était le centre névralgique de la cité romaine. Cette grande place rectangulaire est encore bordée des fondations de la basilique et des vestiges de portiques.

Les thermes romains de Glanum permettent de découvrir les différents espaces qui composaient ces complexes de soins du corps et de l’esprit. On distingue les salles chauffées par hypocaustes, qui étaient utilisées pour se laver et qui sont caractérisées par les pilettes de briques rouges, la palestre, une cour intérieure bordée de colonnes qui permettait de faire du sport et la natation, une petite piscine servant à se rafraîchir.

Préparer votre visite

Le site de Glanum est ouvert toute l’année :

  • De janvier à mars et d’octobre à décembre : tous les jours sauf le lundi
  • D’avril à septembre : tous les jours
  • Fermé les 1er janvier, 1er mai, 1er et 11 novembre et 25 décembre

Les jours d’ouverture et les horaires varient en fonction des saisons :

  • De janvier à mars et d’octobre à décembre : de 10h00 à 17h00
  • D’avril à septembre : de 9h30 à 18h00

Temps de visite : 45 minutes à une heure environ

Vous pouvez récupérer à l’accueil un document de visite disponible en français, anglais, allemand, italien, espagnol, néerlandais, chinois, japonais, russe et portugais.

Des audioguides présentant le site en français, anglais, allemand, espagnol et italien sont à la location.

Les visites commentées sont possibles uniquement pour les groupes et sur réservation.

Site Internet : http://www.site-glanum.fr/