Col de Tende

Le col de Tende culmine à 1871 mètres d’altitude à la frontière entre la France et l’Italie. Il se situe dans le département des Alpes Maritimes en région Provence Alpes Côte d’Azur et relie la ville de Tende en France à celle de Coni en Italie. Reliant ainsi la vallée de la Roya au sud et celle de la Vermenagna au nord, le col de Tende est moins connu des cyclistes qui préfèrent faire l’ascension des autres cols comme le col routier du Petit Saint Bernard, du Mont Cenis, de l’Echelle, de Montgenèvre, Agnel, de Larche ou encore de la Lombarde.

Le versant français du col de Tende n’est pas totalement asphalté, ce qui fait que les derniers kilomètres avant le sommet sont déconseillés aux vélos de route. Le VTT sera plus adapté sur cet itinéraire.

Activités d’été et d’hiver

En hiver, le domaine de Casterino est un véritable paradis blanc. Randonnée en raquettes, ski de fond, piste de luge, promenade en chiens de traîneau, la station « Riserva bianca » de Limone, qui se situe à 30 minutes de Tende, est une station familiale avec des pistes pour tous les niveaux.

En été, la vallée de la Roya est un réel plaisir. Dans ce décor de hauts sommets, forêts et alpages, à la frontière franco-italienne, il est possible de pratiquer le canyoning ou encore le rafting dans les eaux de La Roya, fleuve qui prend sa source au col de Tende et dont l’embouchure se situe en mer Ligure. Dans cette région, vous pourrez en profiter pour visiter Breil sur Roya, La Brigue, Saorge, Sospel, Tende…

Un peu d’Histoire…

Les coureurs du Tour de France ont emprunté la route du col de Tende à deux reprises jusqu’au tunnel, à chaque fois par le versant italien. La première en 1952 lors de la 12e étape reliant Sestrières à Monaco dont le Français Jean Robic franchi la ligne vainqueur puis la seconde en 1961 au cours de l’étape reliant Turin à Antibes Juan les Pins qui vit s’inscrire l’Italien Imerio Massignan comme vainqueur de cette 11e étape.

L’ascension du col de Tende à vélo peut se faire au départ de la vallée de la Roya depuis Breil sur Roya. Il faudra compter 20 kilomètres de route avant d’atteinte le sommet avec 500 mètres de dénivelé. En partant de Tende, deux chemins s’offrent à vous au niveau de la petite route entre le Pont de Caramagne et le début de l’ancienne route. Comptez environ plus de 17 kilomètres à 6,5 % de pente moyenne.

Vous pouvez aussi partir du versant italien, de Limone Piemonte. Cet itinéraire est un peu plus court, la distance à parcourir étant de plus de 13 kilomètres, mais tout aussi intense avec une pente moyenne à 6,5 %.

Un peu d’Histoire…

Le col sépare d’un côté les Alpes Maritimes, le massif du Mercantour Argentera, des Alpes Ligures. Il tient un rôle stratégique dans l’Histoire de France. Dès l’époque romaine, il est emprunté par la route reliant Turin à Nice. En 404, une partie de l’armée d’Alaric battue par Stilicon à la bataille de Pollentia l’emprunte pour rejoindre la Gaule. Il est aussi utilisé par les Francs revenants de la bataille d’Asti, menée contre les Lombards, en 663. Plusieurs années plus tard, la route du col de Tende est appelée la « strata salis », soit la route du sel. Le lieu devient alors une source de revenus pour les comptes de Tende et les Lascaris de Vintimille qui signèrent un traité en 1279 avec la ville de Coni pour assurer la surveillance et l’entretien de la route et ainsi favoriser le commerce.

Le Fort Central et la caserne défensive sont construits de 1877 à 1880. L’année suivante débute l’édification de fortifications dans le cadre du système de défense mis en place pour protéger le Piémont d’assauts ennemis.

Au cours de l’Histoire, la route passant par le col de Tende devient une artère importante des États de Savoie et une voie souvent utilisée par les armées d’invasion venues franchir la chaîne de montagnes des Alpes. Elle constituait aussi un passage routier majeur dans les Alpes occidentales entre les ports méditerranéens de Nice, Villefranche sur Mer, Menton et le Piémont.

Un patrimoine exceptionnel

Le col de Tende, ainsi que les 6 forts : Fort Central, Fort de la Marguerie, Fort Tabourde, Fort Pernante, Fort de la Giaure et Fort Pépin, sont aujourd’hui en territoire français. Les amateurs de randonnée pourront réaliser la boucle qui part du col de Tende et qui passe par les Forts Central, Tabourde et Pépin afin de les visiter.

C’est au passage du col, à 1871 mètres d’altitude, que fut découvert en 1994 le site archéologique du col de Tende où se trouvaient, dans les déblais de travaux routiers, de la monnaie antique et des tessons de céramique. Vous pouvez en apprendre plus lors d’une visite au musée des Merveilles de Tende.