© Vallon Des Auffes Marseille Provence Cgensollen | Gensollen C.

Marseille et ses restaurants insolites

Les bonnes adresses pour se délecter ne manquent pas dans la cité phocéenne, certaines manient aussi bien l’originalité que l’art culinaire. Quand la pause déj’ ou le dîner deviennent une aventure insolite : prenez-en plein les pupilles et les papilles !

Beaux Mets : de la prison aux fourneaux

Cet été à Marseille, la maison d’arrêt des Baumettes ouvre Beaux Mets, le premier restaurant semi-gastronomique de France en milieu carcéral. Après une courte formation aux métiers de bouche, une brigade de 13 détenus fait tourner la cuisine et sert en salle ses hôtes. La gastronomie est ici au service d’un projet d’insertion socioprofessionnelle durable. Dans une volonté de mélange des publics, vous êtes invités à réserver votre table en respectant quelques règles d’usage : présentation de pièce d’identité, casier judiciaire contrôlé… Encadré par la « Structure d’accompagnement vers la sortie » (SAS) des Baumettes et en partenariat avec l’association Départ, le projet a aussi l’ambition de faire évoluer le regard du public sur l’univers carcéral d’aujourd’hui.

 

Le Présage : du solaire à Château-Gombert !

Bonne nouvelle : la terrasse Le Présage a définitivement élu domicile au technopôle de Château-Gombert entre les herbes sauvages ! Vous allez vite comprendre que soleil, cuisine et produits locaux de saison sont l’ADN du Présage. D’ici 2023 et sur le même terrai,  un grand restaurant, qui fonctionnera 100% à l’énergie solaire, devrait ouvrir ses portes entre canopée, jardins vivriers ou encore noue paysagère. Serez-vous prêts à plonger dans l’expérience d’un futur délicieux, où l’évolution de la conscience environnementale passe aussi par la gastronomie ? En attendant ce restaurant solaire innovant et l’installation de la guinguette dans le bâtiment bio climatique, une mise en bouche aussi gourmande qu’éco-responsable vous y attend. Bref, l’endroit ne présage que du bon !

Le Picnic : du compost à l’assiette

Avec 1000 clients par semaine, Anthony Lefièvre ne veut plus jeter les épluchures issues des préparations des repas. Alors tous les soirs, ce sont plusieurs bacs d’épluchures qu’il rapporte de son restaurant Le Picnic et du café voisin pour en faire du compost. Une routine anti-gaspi au bénéfice du goût et de la qualité de ses produits, puisque Anthony cultive dans son jardin les légumes et les fruits qu’il sert à ses clients. Et les fidèles le savent, le lundi c’est végétarien, le vendredi aïoli ! Son leitmotiv : ravir les papilles autant que limiter l’impact environnemental. Fervent défenseur de mère nature ou bien écologiste en devenir, nous vous avons trouvé LE spot Marseillais à ne pas louper.

Le République : tous logés à la même assiette

Même carte, même service mais une addition à un euro pour les clients dans le besoin. Sébastien Richard veut prouver que chez lui, tout le monde a le droit à un repas de Chef. Le République, premier restaurant gastronomique solidaire de France a ouvert ses portes à Marseille, dans le 2e arrondissement, place Sadi-Carnot. Le défi est de taille. « Faire un joli lieu, c’est possible, faire une bonne cuisine, c’est relativement possible, être bien servi c’est possible, mélanger les classes aujourd’hui c’est l’enjeu du restaurant », précise le chef étoilé. Porté par l’association La Petite Lili, que le chef préside, le projet entend rassembler des personnes au même endroit et au même moment, sans faire de différence.

Nos suggestions
Decouvrir
Découvrir
quefaire-paca-istock-8.jpg
Que faire ?
Sejourner Paca Istock 1
Séjourner