La Corniche d’Or et la forêt des Maures

Entre mer et lacets montagneux, faut-il faire un choix ? Non : cet itinéraire sportif, qui vous mène des routes sinueuses du massif des Maures à la Corniche d’Or célèbre le farniente de stations balnéaires et les eaux cristallines de l’Estérel.

Circuit
Durée
2 jours
Thème
Nature
Lieux visités
Saint-Raphaël
Le col de Vignon
La plaine des Maures
Grimaud et Cogolin
Saint-Tropez
L'Estérel et la Corniche d'Or
Etape 1

L’air iodé de la Côte d’Azur

De la rade d'Agay à Sainte-Maxime

C’est à l’aube, en rade d’Agay, que débute votre balade. Véritable anse marine, le village s’ouvre sur le massif de l’Estérel. Après un clin d’œil à la stèle de Saint-Exupéry, prenez la N98, qui longe la mer vers Saint-Raphaël. Admirez le cap de Dramont, puis l’île d’Or et son sémaphore, qui, dit-on, ont inspiré Hergé. Le cœur est à la balade. Fenêtres ouvertes, vous respirez un air iodé en arrivant aux abords du casino de Saint-Raphaël. Vous voilà immédiatement plongé dans l’ambiance de la Côte d’Azur. L’envie est là, mais il est encore un peu tôt pour piquer une tête. Avant Sainte-Maxime, la N98 se fait moins urbaine. Elle suit le littoral au plus près. Vous êtes presque éclaboussé par l’écume. Après une petite pause sur la plage, il est temps de prendre de la hauteur, direction la route sinueuse du massif des Maures.

Découvrir les espaces protégés

Etape 2

Ascension du col de Vignon...

...Au son du chant des cigales

Direction Plan-de-la-Tour, par la D25. Les intrépides resteront sur cette D25 jusqu’au col de Gratteloup. Vous voilà parti pour une belle montée de 10 km ! Une fois au sommet, empruntez la minuscule et tortilleuse D44, vers Plan-de-la-Tour, donc. La vue est magnifique, les ravins vertigineux. Oubliez la mer, que vous contempliez encore ce matin, pour apprécier la quiétude du paysage rocheux et arboré. Après Plan-de-la-Tour, attaquez le col de Vignon, perché à 352 mètres d’altitude. La D74 devient D75, sinueuse et bordée d’une superbe végétation. Les chênes liège se dénudent et font chanter les cigales, que vous entendez même les fenêtres fermées. Les senteurs végétales vous transportent. Ça fleure presque les bons petits plats aux herbes du sud…

Etape 3

Direction la plaine des Maures

Oliviers, pins et plantes rares

À cette altitude, les oliviers, symboles de la région, sont rares. Ils n’apparaîtront que plus bas dans la vallée. Juste avant La Garde-Freinet, la végétation change encore. C’est le début du plateau de la plaine des Maures. Ses ruisseaux emplissent des mares, à l’ombre de la star locale : le pin. Ici, l’écosystème est fragile. Des espèces de plantes protégées, comme la renoncule de Revelière, la langue-de-serpent et le sérapias négligé rose cohabitent. Un écriteau l’indique aux voyageurs non-initiés. Après la Garde-Freinet, la route s’élargit pour devenir la D558. Elle ouvre le chemin vers un village magique : Grimaud.

Etape 4

Grimaud et Cogolin

Village médiéval et légende du coq

Grimaud est un charmant village médiéval. Vous appréciez ses rues pavées et fleuries, qui serpentent avec fantaisie de l’église romane jusqu’aux ruines du château féodal. Une étape nécessaire pour se détendre, s’étirer un peu avant de descendre vers Cogolin. La légende veut qu’un martyr génois arriva à Saint-Tropez en barque, surveillé par un coq qui s’envola et se posa dans un champ de lin : Cogolin (Coq au lin), le village des coqs, était né. Autre symbole du village : les fabricants de pipes, appelés maîtres pipiers, et dont le travail est exposé dans de nombreuses vitrines. Tellement charmant, n’est-ce pas ?

Etape 5

Sur la route de Saint-Tropez

Bienvenue au pays des palmiers

En sortant de Cogolin, on retrouve la N98 jusqu’à Bormes-les-Mimosas et Le Lavandou pour rejoindre le pays des palmiers. Endroit de villégiature par excellence, ces deux cités côtières vous orientent vers la corniche des Maures et Cavalaire la sage. Les amateurs de sensations pourront emprunter le col du Canadel ou continuer vers Ramatuelle en passant, ici encore, par une nature sauvegardée aux senteurs provençales enivrantes. Au bout de la D98A se trouve la mythique Saint-Tropez. Quel bonheur de découvrir les lumières somptueuses des yachts et du vieux port, là où les peintres s’en donnent à cœur joie. Ici, la frime laisse les extravagants deux-roues de faire rutiler leurs chromes devant les terrasses de café.

Etape 6

L’Estérel et la Corniche d’Or

Virages serrés et coucher de soleil

Pointez maintenant le GPS vers l’Estérel pour entamer la seconde boucle de ce grand huit. La N7 qui grimpe prend le nom de RN7, pour cause de virages serrés sûrement. Il ne s’agit pas de lacets mais d’une traversée d’un massif de dentelle rocheuse rouges et ciselées. Prisée par les deux roues, elle est dominée par le Mont Vinaigre que vous pouvez atteindre par la route et qui embrasse une vue magnifique sur l’Estérel. Après tant d’émotions, de lumières franches, de senteurs riches, il est bon de finir le parcours en ceinturant l’Estérel par la Corniche d’Or, tellement apaisante. La tension baisse, le corps est dardé de soleil et les souvenirs s’amoncellent. Vous atteignez le cap Roux et admirez ce soleil couchant qui enflamme les alentours et donne à la mer une tonalité profonde sur fond de rochers aux couleurs vives.

An error occured !