Escapades urbaines en Côte d’Azur

Nice, Menton, Antibes, Cannes, Grasse… Sur la Côte d’Azur, il y autant de villes que d’expériences. Chaque escapade urbaine est une plongée dans un art de vivre et une identité à part entière. Avec, toujours, une vie nocturne effervescente.

Nice

La pétillante

Lovée dans l’une des plus belles baies d’Europe, la bien-nommée baie des Anges, Nice, la capitale de la Côte d’Azur, est à la fois belle et pétillante. Découvrir Nice, c’est admirer le charme de la vielle ville où le baroque italien côtoie des constructions de style Belle Époque. C’est flâner le long de la mer sur la promenade des anglais et dans les nombreux musées de la ville, témoins du passage de grands peintres du XXe siècle. Respirer les parfums d’une flore délicate et bigarrée. C’est aussi adopter l’esprit festif des locaux, voir la vie par le prisme du glamour et du luxe, le temps d’un soir. Ou plus…

Menton

Vive les citrons ! 

Dernière étape azuréenne avant la frontière italienne, Menton, chère à Jean Cocteau, a conservé tout son charme. Avec ses façades colorées, son cimetière et ses places ombragées, la vielle ville est restée indifférente au temps qui passe. Baladez-vous dans l’un des luxuriants jardins de Menton : ici, un soleil généreux doublé d’un microclimat subtropical permet aux citronniers de s’épanouir. Devenu symbole de la ville, l’agrume est prisé par les chefs du monde entier. Il est célébré chaque année pendant trois semaines à partir de mi-février lors de la Fête du citron, où défilent des chars décorés aux effluves enivrantes.

Antibes

Ville d’artistes

Nichée entre deux anses, séparée de Juan-les-pins par le cap d’Antibes, une péninsule boisée tapissée de luxueuses villas, Antibes est une ville typiquement méditerranéenne. Son joli port de plaisance, sa vieille ville aux ruelles pavées tortueuses et fleuries, son marché aux senteurs iodées et épicées et ses remparts qui font face à la mer ne font que conforter cette impression. Antibes est aussi une ville d’art : de grands noms du XXe siècle – Pablo Picasso, Jacques Prévert, Max Ernst et Nicolas de Staël – y ont posé leurs valises et puisé une inspiration sans limites. Enfin, Antibes est une ville de fête. Connue dès les années 20 pour ses folles soirées nocturnes, elle vibre encore aujourd’hui au son du jazz, chaque mois de juillet, lors du festival Jazz à Juan, qui attire musiciens et aficionados du monde entier.

Cannes

Au-delà des clichés

Pour apprécier Cannes à sa juste valeur, il faut savoir passer outre les stéréotypes. Certes, la ville qui accueille chaque année le Festival du film est synonyme de palaces, de boutiques de luxe, de casinos, de paillettes et de belles voitures. Mais pour saisir l’essence de Cannes, il faut savoir s’éloigner des sentiers battus. Rien ne vaut une balade dans le vieux quartier du Suquet, berceau de la ville, d’où se dégage un charme très provençal et où s’ouvre une vue imprenable sur toute la baie. Où un tour en bateau, direction les îles de Lérins, deux grains de beauté plantés sur la Méditerranée. C’est là, sur Sainte-Marguerite, qu’a été emprisonné l’homme au masque de fer sous le règne de Louis XIV. L’île abrite une flore ultra-préservée et des petites criques bordées d’eau cristalline. Sa voisine, Saint-Honorat, est dominée par l’abbaye de Lérins, où des moines perpétuent la tradition cistercienne depuis le Ve siècle. Loin des paillettes et des boutiques de luxe…

Monaco

Ville princière

La légende raconte qu’en 1297, François Grimaldi pénètre avec l’un de ses compagnons dans la forteresse génoise du rocher de Monaco, déguisé en moine franciscain. Une fois à l’intérieur, il ouvre les portes à ses soldats, qui s’en emparent. C’est ainsi que les Grimaldi accèdent au trône monégasque. Huit siècles plus tard, Monaco n’a rien perdu de son allure princière. Les constructions de styles art déco et art nouveau côtoient les palaces, les casinos et les boutiques de souvenirs où se presse une clientèle internationale. Ne manquez pas l’impressionnant Musée Océanographique, qui abrite pas moins de 6000 espèces marines réparties dans 90 bassins et un lagon aux requins.

Grasse

Un parfum de printemps

Bienvenue dans la capitale française du parfum ! Perchée sur les hauteurs de Cannes, au pied des Alpes provençales, Grasse doit son nom à la nature de sa terre, propice à la culture des fleurs. Jasmin, lavande, roses, mimosa, narcisses et fleur d’oranger sont d’ailleurs toujours cultivés aux abords de la ville. Flânez dans les ruelles pittoresques aux couleurs chaudes de la vielle ville, datée de la fin du VIIe siècle, avant de visiter le Musée international de la parfumerie, puis l’une des trois parfumeries de la ville ouvertes au public. Parmi elles, la maison Fragonard, qui a pris ses quartiers dans une ancienne tannerie du XVIIe. Vous y découvrirez les différentes étapes de la composition d’un parfum et des senteurs enivrantes.

Fréjus

Ville antique

Colonisée par Jules César vers 49 avant JC, Fréjus, aux portes du massif de l’Esterel, a conservé des vestiges de son passé antique : des arènes, un aqueduc, et même un théâtre, qui reprend vie chaque été en juillet, lors du festival des « Nuits Auréliennes ». Une balade dans la vielle ville, à la découverte du groupe épiscopal (cathédrale, baptistère, cloître et palais) vous dévoilera aussi son passé médiéval. Très animé en été, le front de mer compte de nombreux restaurants ou déguster des fruits de mer en savourant un verre de rosé.

Saint-Raphaël

La cotée 

Ancien hameau de pêcheur, Saint-Raphaël devient une station balnéaire particulièrement prisée dès le XIXe siècle. C’est là que, dans les années 20, Francis Scott Fitzgerald a puisé l’inspiration de son célèbre roman « Tendre est la nuit ». Faites un détour par la vaste basilique néobyzantine puis arpentez la promenade des Bains, sur le front de mer. La visite de Saint-Raphaël se poursuit par une balade dans les quartiers cossus comme Valescure, où vous pourrez admirez de magnifiques villas de style palladien.